# ELAC & ALAC WEBSITE/ COMMEMORATION DU DIXIEME ANNIVERSAIRE DE L’ASSASSINAT DU COLONEL MOUAMMAR AL-KADHAFI

ELAC - RR 2021 - 003 (1)

Déclaration à la Presse nationale et internationale

* Gilbert NKAMTO
Auteur du livre :
« LIBYE 2011, le Plan Macabre de la Destruction de la Libye de KADHAFI – Témoignage Inédit d’un Africain au cœur des Evénements de 2011 »

Mesdames et Messieurs les Journalistes…
Chers amis, aimables invités,

C’est un plaisir pour moi de me retrouver ce jour devant vous, presque 10 ans après mon retour forcé au Cameroun, mon pays natal. Certes pour certains de vous, je suis encore méconnu de la scène publique camerounaise mais l’histoire de l’humanité s’est faite à travers des hommes de l’ombre, parfois à travers des hommes venus de nulle part et donc, par effet de circonstance, ils deviennent spontanément des héros contemporains. Je ne viens pas de nulle part… soyez-en rassurés ! Je suis un combattant de premières heures de l’Union africaine.

Mon rêve comme celui de ma génération était qu’à ce jour, nous serions en train de vivre au sein des Etats-Unis d’Afrique… Hélas, le projet que nous portions dans le début des années 2000 avec le président Alpha Omar Konaré, semble être aujourd’hui un grand rêve (peut-être irréalisable) nonobstant tout espoir. Ça fait 21 ans de lutte acharnée, 21 ans d’espoir et 21 ans d’âpres combats pour l’unification de notre continent au sein de mon organisation, le Mouvement Démocratique Panafricain pour la Renaissance, créé en 2001 à Tripoli.

Je voudrais ici, que vous (Journalistes) imprimiez mes mots tels qu’ils sont dits sans chercher à les polir et à les façonner à l’image de ce que je n’aurais pas dit alors que j’ai dit mes mots dans une langue simple pour qu’ils soient accessibles à toutes les couches sociales sur le continent en particulier et partout ailleurs dans le monde.

Avant de témoigner mon amour pour la Libye, mon second pays, je voudrais que nous rendions un vibrant hommage à l’illustre homme, l’un des visionnaires africains du 20ème et du 21ème siècle, j’ai nommé, le Colonel Mouammar Abu Mnyar Al-Kadhafi que j’ai souhaité en ce jour du 20 octobre 2021, avoir une pensée pieuse pour lui et pour le repos de son âme.

A l’occasion du dixième anniversaire de son assassinat, je vous demande, que nous ayons ensemble, une minute de silence et d’intention de prière en sa mémoire.

En 2011, ça faisait nettement 11 ans que je me retrouvais en Grande Jamahiriya Arabe Libyenne Populaire et Socialiste. Comme moi, il y avait de millions de citoyens d’Afrique, d’Asie, d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Amérique latine, qui vivaient paisiblement dans ce pays depuis de nombreuses années. J’étais à ma onzième année, pour d’autres ils y étaient à plus de 20, 30, 40 voire 50 ans… Il y avait au milieu de tout cela, des étrangers qui étaient nés en Libye et qui n’avaient jamais connu leur pays d’origine. La Libye était tout pour eux… Ils y avaient créés des activités, ils ne connaissaient que la Libye, ils n’avaient que la Libye comme référence existentielle. Ce sont donc de milliers d’Africains, d’Asiatiques, d’Arabes, d’Américains et d’Européens qui virent en 2011, leurs rêves briser du fait de la reconquête coloniale et impérialiste des Etats de l’alliance atlantique aidée dans cette sale besogne par certains pays arabes et africains.

Chers frères et sœurs,
Vous devez le savoir ; 200 milliards de dollars d’investissements socio-infrastructurels étaient déployés par le gouvernement libyen dans un plan quinquennal de reconstruction de la Libye de demain ; ce qu’on appelait « Libiyah al-ghad ».

Sur le territoire, du nord au sud, de l’est à l’ouest, au centre du pays, les routes, les immeubles sociaux, les grands chantiers sanitaires, d’industrie, d’énergie, de télécommunication, d’agriculture étaient en cours de réalisation à côté des investissements qui étaient déjà réalisés aux lendemains de la révolution de 69. La Grande Jamahiriya était en plein essor et il n’y avait aucune place à un instinct de guerre ni de troubles sociopolitiques.

De l’autre côté, Mouammar al-Kadhafi, auréolé par le succès diplomatique de son pays (2008), après que l’Italie ait reconnu ses crimes pendant la période coloniale (1911-1942) et accepté de dédommager la Libye à hauteur de 5 milliards de dollars sur une période de 25 ans, cherche à accompagner l’Afrique, l’Union africaine et l’Afrique francophone à quitter la dépendance à la tutelle coloniale et à s’émanciper définitivement.

Au milieu des événements de Tunisie suivis quelques temps après de ceux d’Egypte, des appels à manifester le 17 février en Libye contre le système de la Jamahiriya et de son leader depuis l’étranger, depuis les capitaux des pays qui ont fini par bombarder la Libye, apparaissent sur les réseaux sociaux notamment sur Facebook.

Les manifestations qui ont débuté en Tunisie le 17 décembre 2010, après l’immolation par le feu d’un jeune vendeur ambulant de fruits et légumes à Sidi Bouzid, ont entraîné le Président Zine el-Abidine Ben Ali, a quitté son fauteuil présidentiel le 14 janvier 2011 en direction de l’Arabie Saoudite où il demanda l’asile.

Chez Ben Ali, la raison était clairement exprimée,,, les Tunisiens manifestaient contre le chômage qui touchait une forte proportion de la jeunesse, plus particulièrement les jeunes diplômés, et il était reproché au gouvernement l’impunité de la classe dirigeante, la corruption et la répression policière. La mort de Mohamed Bouazizi n’était qu’un événement qui devait déclencher le renversement du régime, poussé par la mainmise étrangère.

Le départ de Ben Ali donne les idées à la rue égyptienne qui n’hésite pas à demander ouvertement le départ du Président Hosni Moubarak. Les problèmes posés en Tunisie sont les mêmes ou presque, en Egypte : la pauvreté, le chômage, la vie chère, la corruption et l’injustice sociale. Les chaines arabes et occidentales et notamment Al-Jazeera amplifient les informations, interpellent les étudiants et la société civile à chasser Moubarak du pouvoir ; ce qu’ils vont obtenir le 11 février 2011. Le Président Moubarak démissionne et passe la main au Conseil suprême des forces armées, dirigé par le maréchal Hussein Tantaoui.

L’impérialisme occidental peut exulter, la Tunisie et l’Egypte étant tombés entre leurs mains, la Libye était désormais à leur merci ; place à la révolte. Mais laquelle ? Quel serait l’alibi ? Les problèmes posés en Tunisie et en Egypte, sont-ils les mêmes en Libye ? Que NON !!!!…

Comme je l’explique dans mon livre au « Chapitre IV, L’Attaque contre la Libye Souveraine »… un plan secret franco-britannique est préparé pour renverser un régime en Afrique du Nord depuis le mois de novembre 2010. Il s’agit de l’Opération « Southern Mistral ».

Michel Chossudovsky qui est un écrivain canadien, Professeur émérite d’économie à l’université d’Ottawa, écrit dans Recherche globale, le 16 avril 2011 « Quand les manœuvres de guerre deviennent réalité: organisation d’une guerre humanitaire contre un pays du sud ». En 2010, il eut des informations concernant des préparatifs planifiés par la France et l’Angleterre, pour la mise en place d’une opération militaire conjointe dans la région contre la Libye sous le paravent de manœuvres communes.

La description de Chossudovsky de l’opération “Southern Mistral”1 détaille une attaque conventionnelle aérienne de longue portée, appelée “Southern Storm”, contre une dictature dans un pays du sud imaginaire appelée Southland. L’opération aérienne conjointe prévue dans la manœuvre était censée être autorisée par une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies fictive. Les opérations aériennes marquant le début de l’Opération Mistral étaient planifiées pour la période du 21 au 25 mars 2011.

De façon fortuite, les opérations militaires conjointes de l’OTAN appelées “Odyssey Dawn” débutent contre la Libye le 20 mars 2011, sous le leadership des États-Unis, de la France et de la Grande-Bretagne par une attaque aérienne contre la Libye sapant de pleins fouets les termes des résolutions 1970 et 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU.
La Libye qui est en pleine reconstruction n’était dont pas disposée sur le plan interne, à faire face à une révolte populaire comme dans les circonstances connues en Tunisie et en Egypte. Il y avait un plan savamment orchestré par les deux puissances coloniales, l’Angleterre et la France, pour assassiner le Colonel Kadhafi.

Pour ces deux puissances coloniales, il ne fallait plus laisser la place à cet homme de contaminer la masse critique dans les pays dominés du Tiers-Monde. Le fait que Sylvio Berlusconi, d’alors Président du Conseil des Ministres italien de 1994 à 1995, de 2001 à 2006 et de 2008 à 2011, ait fini par reconnaitre le colonialisme italien en Libye, demandé pardon au peuple libyen et accepté de dédommager le peuple libyen, n’était pas un bon exemple pour la France et l’Empire britannique. Il fallait immédiatement stopper toutes ses velléités d’indépendance et de demande de reconnaissance du colonialisme aux colons d’hier et d’aujourd’hui. C’en était de trop, Kadhafi devait être assassiné, et il ne faudrait même pas qu’il y ait pour lui, un sanctuaire où les Africains et les Libyens peuvent aller se ressourcer.

Le 20 octobre, Kadhafi est abattu froidement pourtant il était arrêté vivant. Ils l’ont incinéré et sa cendre aspergée jettée à la Méditerranée, pour effacer à jamais son histoire.

Ce qu’ils n’ont pas vu venir, c’est que, en voulant à tout prix éradiquer l’existence de Kadhafi comme ils l’ont fait pour Patrice Emery Lumumba, ils ont plutôt fabriqué de milliers de Kadhafi dont moi-même j’en fais partie… Désormais, toute la philosophie de Kadhafi inspire de millions d’hommes et de femmes, de jeunes et de vieillards à travers le monde et notamment en Afrique.

Aujourd’hui, 10 ans après l’assassinat de Kadhafi, ce sont ces puissances coloniales, France et Angleterre qui sont aux abois, reprochant aux tiers-mondistes de tourner leurs regards ailleurs, en Russie et en Chine.
La mort de Kadhafi a sonné le glas de l’obscurantisme politique et idéologique en Afrique. La peur est désormais du côté des « guillotineurs de l’humanité ».

Que vive à jamais la mémoire de tous nos panafricanistes !
Pour mieux comprendre la politique libyenne, ses méandres, ses implications et les différents rapports des forces internes et externes à ce moment-là en Libye, il faudrait parcourir les 343 pages du livre que j’ai écrit ; c’est ma confession de foi, c’est le témoignage d’un Africain au cœur des événements de 2011… que j’ai fait sous l’encadrement des éditions TIG.

* Donnons-nous RDV dans l’après-midi du samedi 23 octobre, ici même à l’Hôtel Platinium situé à Bonamoussadi à Douala derrière la Pharmacie Kotto pour explorer le livre et comprendre ce qui s’est réellement passé en 2011.

Vous pouvez maintenant me poser vos questions, merci !

Gilbert NKAMTO

# ELAC WEBSITE/
THE JAMAHIRIAN RESISTANCE NETWORK
http://www.elac-committees.org/
https://www.facebook.com/elac.committees/
https://www.facebook.com/ALAC.org/

ELAC - RR 2021 - 003 (2) ELAC - RR 2021 - 003 (3)

Posted in Non classé | Commentaires fermés

# RETROUVEZ LE GEOPOLITICIEN LUC MICHEL SUR LES RESEAUX SOCIAUX !

LM.ORG2 - instagramm 645 lm réseaux

PROFIL FACEBOOK https://www.facebook.com/LUC.MICHEL.PCN
PAGE OFFICIELLE https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN

WEBSITE http://www.lucmichel.net/

LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163/

LUCMICHEL.ORG-TV https://vimeo.com/lucmichelorgtv

INSTAGRAMM https://www.instagram.com/lucmichel.org2/

GROUPES WHATSAPP lucmichel.org

LUC MICHEL Official International Fan Club

https://www.facebook.com/groups/LUCMICHEL.OfficialFanClub/

GROUPES TELEGRAM LM lucmichel.org https://t.me/LucMichelOrg

PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily

https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/ LUC MICHEL Official International Fan Club

https://www.facebook.com/groups/LUCMICHEL.OfficialFanClub/

Posted in Non classé | Commentaires fermés

# DIARIO GEOPOLÍTICO DE LUC MICHEL / LUC MICHEL: BOSQUEJO DE LA GUERRA HÍBRIDA (IX). MI ACCIÓN COMO « EMPRENDEDOR GEOPOLÍTICO INDEPENDIENTE »

LM.GEOPOL - III-2021-1380 ESP LM entreneur géopolitique (2021 10 20)

El diario geopolítico /
2021 10 20/
Serie III / 1380

Un ejemplo del geopolítico Luc MICHEL en acción, empresario geopolítico y « empresario de influencia » en el corazón de la « guerra híbrida » rusa e iraní en África:
Desde Addis Abeba (Etiopía) en febrero de 2019, hasta el “32º período ordinario de sesiones de la Asamblea de Jefes de Estado y de Gobierno de la Unión Africana”: diplomacia paralela, múltiples reuniones en la cumbre (incluido el presidente chadiano Idriss Déby Itno y Félix Tshisekedi, nuevo presidente de la República Democrática del Congo), informes expertos y directos para las televisiones internacionales AFRIQUE MEDIA (con el periodista Guy Nfondop) y PRESS TV (Irán), presionando a favor de Rusia e Irán, el neopanafricanismo y la causa popular …

* Vea el video en LUC.MICHEL.ORG-TV /
En https://vimeo.com/620414157

* El artículo en: https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/posts/2390238557777215

Un Informe del Pentágono « sostiene que para captar la influencia de Rusia en el exterior, uno debe entender la » diplomacia gris « del país (…) Definimos » empresarios de influencia « como personas que invierten su dinero, su propio dinero o capital social para desarrollar su influencia en el extranjero (…) Probamos esta noción observando a emprendedores influyentes famosos y desconocidos y sus negocios digitales. Los dividimos en tres categorías principales según su grado de proximidad a las autoridades: los magnates (Yevgeny Prigozhin y Konstantin Malofeev), los servidores del tiempo (Alexander Yonov y Alexander Malkevich) y LOS PIONEROS DE LA PRIMERA LÍNEA (EL BELGA LUC MICHEL) ”. Estos « pioneros locales » están ahí para « abrir nuevas líneas de frente » …

El geopolítico Luc MICHEL es de hecho el creador de un poderoso VESTÍBULO PRO-RUSO en Europa y Eurasia durante tres décadas, pero también en África (donde fue un precursor) desde los años 2013. La influencia y la inmensa popularidad de Putin en África es explicado por el trabajo de cabildeo, que llevó a la creación de una RUSOSFERA AFRICANA, que influye en la psicología de las masas populares africanas y margina a las élites compradoras pro-occidentales. Está en el corazón de esta DIPLOMACIA PARALELA, cuyo objetivo es « poner a prueba el terreno donde la DIPLOMACIA PÚBLICA OFICIAL ES DÉBIL O LIMITADA ».

Luc Michel es precisamente uno de estos “emprendedores geopolíticos”. Las actividades mediáticas del geopolítico, en particular en Afrique Média o PRESS TV, la edición de WebTV, la producción de programas (Le Gran Jeu, Grand Reporter, etc.) o la realización de películas, son sólo la parte visible de su acción transnacional. . CON sus redes en Eurasia y África, Luc Michel ha participado como actor en cinco grandes crisis geopolíticas durante los últimos diez años …

(foto: Luc Michel con el general Wanzet, ministro de Seguridad Pública, Grimari, República Centroafricana, octubre de 2019 /Luc Michel avec le général Wanzet, ministre de la sécurité publique, Grimari, Centrafrique, octobre 2019)

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou, Téhéran et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/
________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :
WEBSITE http://www.lucmichel.net/
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
LUC-MICHEL-TV https://vimeo.com/lucmicheltv
* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/
LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163/

Posted in Non classé | Commentaires fermés

# GEOPOLITICAL DIARY OF LUC MICHEL / LUC MICHEL: SKETCH OF THE HYBRID WAR (IX). MY ACTION AS « INDEPENDENT GEOPOLITICAL ENTREPRENEUR »

LM.GEOPOL - III-2021-1379 ENGL LM entreneur géopolitique (2021 10 20)

The Geopolitical Diary /
2021 09 29 /
Series III / 1371

An example of the geopolitical Luc MICHEL in action, geopolitical businessman and « influential businessman » at the heart of the Russian and Iranian « hybrid war » in Africa:

From Addis Ababa, Ethiopia in February 2019, to the “32nd regular session of the Assembly of Heads of State and Government of the African Union”: parallel diplomacy, multiple summit meetings (including Chadian President Idriss Déby Itno and Félix Tshisekedi, new president of the Democratic Republic of the Congo), expert and direct reports for international televisions AFRIQUE MEDIA (with journalist Guy Nfondop) and PRESS TV (Iran), pressing in favor of Russia and Iran, neo-Africanism and the popular cause…

* See the video at LUC.MICHEL.ORG-TV /
At https://vimeo.com/620414157
* The article at: https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/posts/2390238557777215

A Pentagon Report « argues that to capture Russia’s influence abroad, one must understand the country’s » gray diplomacy « (…) We define » influential entrepreneurs « as people who invest their money, their own money or capital social to develop its influence abroad (…)
We tested this notion by looking at famous and unknown influential entrepreneurs and their digital businesses. We divide them into three main categories according to their degree of proximity to the authorities: the tycoons (Yevgeny Prigozhin and Konstantin Malofeev), the time servers (Alexander Yonov and Alexander Malkevich) and THE FRONTLINE PIONEERS (THE BELGIAN LUC MICHEL)  » . These « local pioneers » are there to « open up new front lines » …

Geopolitician Luc MICHEL is in fact the creator of a powerful PRO-RUSSIAN HALL in Europe and Eurasia for three decades, but also in Africa (where he was a precursor) since 2013. Putin’s influence and immense popularity in Africa is explained by the lobbying work, which led to the creation of an AFRICAN RUSSPHERE, which influences the psychology of the African popular masses and marginalizes pro-Western buyer elites. It is at the heart of this PARALLEL DIPLOMACY, which aims to « test the ground where OFFICIAL PUBLIC DIPLOMACY IS WEAK OR LIMITED. »

Luc Michel is precisely one of these “geopolitical entrepreneurs”. The media activities of the geopolitical, in particular in Afrique Média or PRESS TV, the edition of WebTV, the production of programs (Le Gran Jeu, Grand Reporter, etc.) or the making of films, are only the visible part of the transnational action of the. . WITH his networks in Eurasia and Africa, Luc Michel has participated as an actor in five major geopolitical crises during the last ten years …

Pic:
Luc Michel with Generals, Burundi, Mai 2021.

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou, Téhéran et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/
________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :
WEBSITE http://www.lucmichel.net/
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
LUC-MICHEL-TV https://vimeo.com/lucmicheltv
* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/
LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163/

Posted in Non classé | Commentaires fermés

# RADIO ALGERIE/ PODCAST/ LUC MICHEL: IL Y A DIX ANS MOAMMAR KADHAFI ÉTAIT ASSASSINÉ PAR L’IMPERIALISME OCCIDENTAL

LMGD-PODCAST 015 kadhafi dix ans (2021 10 19)https://vimeo.com/635923784

Interview de Luc MICHEL par RADIO :.
On a dit tout et n’importe quoi depuis sur la Libye !
D’un côté les médiamensonges et les scénarios géopolitiques occidentaux qui tentent de formater une Libye virtuelle.
De l’autre de sinistres escrocs qui inventent littéralement des infos sur une Libye dont ils ignorent tout.
Le géopoliticien Luc MICHEl (au combat depuis 1985 avec la Jamahiriya de Kaadhafi et le MCR libyen) dit ses 4 vérités sur la destruction de la République des Masses de Kadhafi et le chaos libyen en ces années 2011-2021. Les noms, les faits, appuyés sur une connaissance intime du Dossier libyen, le géopoliticien dresse un réquisitoire implacable contre les ennemis et les faux amis du peuple libyen …

* Radio Alger:
Le guide de la révolution libyenne a été tué il y a 10 ans par un groupe de rebelles assisté par la France et l’Otan. Quelles sont les raisons de son assassinat, qui sont réellement les coupables ?
Est-il possible que la lumière soit faite sur les conditions dans lesquelles il a été assassiné et enterré dans un lieu secret ?
* Radio Alger: Peut on espérer un retour des kadhafistes au pouvoir, des sympathisants ont participé pour la 1ere fois au dialogue ibterlibyen , un candidat pro khadafi peut il se présenter aux élections
* Radio Alger:
Quel avenir pour la Libye 10 ans après

ALLER PLUS LOIN :

* CEREDD / Analyse / Luc MICHEL :
GEOPOLITIQUE DE LA DESTRUCTION DE LA JAMAHIRIYA LIBYENNE
http://www.lucmichel.net/2014/01/14/ceredd-analyse-luc-michel-geopolitique-de-la-destruction-de-la-jamahiriya-libyenne/

* CEREDD
GÉOPOLITIQUE DE LA JAMAHIRIYA LIBYENNE (INTRO)
Luc Michel
http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Luc_Michel.050113.htm

* ENTRETIEN AVEC LUC MICHEL SUR LE SITE ‘LA VOIX DE LA RUSSIE’ (MOSCOU, 2015) : LA « NOUVELLE » LIBYE (PARTIE 1)
http://www.lucmichel.net/2021/09/02/luc-michels-geopolitical-daily-entretien-avec-luc-michel-sur-le-site-la-voix-de-la-russie-moscou-2015-la-nouvelle-libye-partie/

* ENTRETIEN AVEC LUC MICHEL
SUR LE SITE ‘LA VOIX DE LA RUSSIE’ (MOSCOU, 2015) :
LA « NOUVELLE » LIBYE (PARTIE 2)
http://www.lucmichel.net/2021/09/02/luc-michels-geopolitical-daily-entretien-avec-luc-michel-sur-le-site-la-voix-de-la-russie-moscou-2015-la-nouvelle-libye-partie-2/

* VOIR LE PARCOURS LIBYEN DE LUC MICHEL
(1985-2011) : http://www.lucmichel.net/2020/01/12/luc-michels-geopolitical-daily-luc-michel-et-la-jamahiriya-libyenne-la-verite-sur-le-chaos-libyen-ii

_____________________________

# CHAQUE JOUR SUIVEZ ‘LUC-MICHEL-TV’ !
LA CHAÎNE DU GÉOPOLITICIEN LUC MICHEL :
Sur https://vimeo.com/lucmicheltv

Plus de 6.000 Vidéos !
videos, interviews, émissions, expertises TV, podcasts
+ interventions sur AFRIQUE MEDIA, PRESS TV, PCN-TV, PARS TODAY, EODE-TV, PANAFRICOM-TV, WEMA-INFO, TCHAD24, RADIO IRIB, RADIO ALGERIE, WEBTV-TCHAD, CENTRAFRICA-NEWS-TV ET ECUATORIAL-GUINEA-TV …
+ Les archives vidéos et podcasts de Luc MICHEL
sur RADIO MOSCOU, SPUTNIK, IRIB, SAHAR TV, JAMAHIRIAN-TV, PCN-TV et EODE-TV …

* SUR PRESS TV, LA TÉLÉVISION D’ETAT IRANIENNE FRANCOPHONE,
suivez les analyses de Luc MICHEL, le géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique dans :
le ZOOM AFRIQUE (le quodidien Afrique), REPORTAGE (l’émission d’analyses), le DEBAT (l’émission de débats), le JOURNAL (le quotidien international), LE MONDE EUROPE (l’hebdo Europe), le ZOOM MAGHREB (l’hebdo Afrique du Nord), IRAN-INFO (le journal national) et la Radio internationale PARS TODAY …

* SUR ‘AFRIQUE MEDIA’, LA TÉLÉVISION PANAFRICAINE
(Malabo – Douala – Ndjaména – Bruxelles),
suivez chaque jour les analyses de Luc MICHEL, le géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique
Dans les débats :
La Débat Panafricain, Le Mérite Panafricain, Face à l’Actualité, Edition Spéciale, Géopolitique Internationale ;
Et les émissions quotidiennes :
Ligne Rouge (Matinale), Appels sur le Continent (Prime Time) et le Journal Africain (Soir) …

Posted in Non classé | Commentaires fermés

# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ KADHAFI DIX ANS DEJA : LA VERITE SUR LA JAMAHIRIYA ET SON ANEANTISSEMENT

LM.GEOPOL - III-2021-1377-78 dix ans mk (2021 10 19) (1)

Le Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
de LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ)/
2021 10 19/
Série III/1377-78
(avec CEREDD)

http://ceredd.free.fr/accueil.htm
http://www.elac-committees.org/

* Ecoutez sur RADIO ALGERIE/
PODCAST/ LUC MICHEL:
IL Y A DIX ANS MOAMMAR KADHAFI ÉTAIT ASSASSINÉ PAR L’IMPERIALISME OCCIDENTAL
https://vimeo.com/635923784

# I-
ESQUISSE DE LA GÉOPOLITIQUE DE LA JAMAHIRIYA LIBYENNE :
LIBYE 2003-2011, DE LA GUERRE FROIDE A L’AGRESSION IMPERIALISTE, LES ILLUSIONS PERDUES DE LA COEXISTENCE PACIFIQUE

Avant d’aborder la conclusion et la destruction de la Jamahiriya en 2011, j’ expliquait dès 2003 (1) les raisons pour lesquelles la « coexistence pacifique » entre Kadhafi et l’Occident ne pouvait qu’être un jeu de dupes pour le Guide libyen (2) (3). Tripoli était en effet sur le chemin de l’impérialisme américain en Afrique et en Méditerranée, mais aussi en Europe. J’y dressait aussi un tableau, inédit ailleurs, de la vision géopolitique euro-africaine de Kadhafi. Là aussi le projet du Guide libyen ne pouvait que rencontrer l’hostilité des USA et de leur bras armé l’OTAN. Sans oublier les appétits de la France.

LES THESES GEOPOLITIQUE DE KADHAFI

Ces thèses géopolitiques de la Libye des Années 2000-2011, je les connaissait bien, puisque je les avais introduites en Libye au milieu des Années 90. Le « Congrès des Géopoliticiens polonais » en 2010 a par ailleurs porté longuement son attention à ce sujet, occulté en Europe occidentale, mais bien analysé à l’Est (4).

« Si on connaît parfois Kadhafi en sage de l’Afrique, guidant dans la ligne de Nkrumah le Continent vers sa destinée pan-africaine, on ignore trop souvent cette autre des facettes de la personnalité du guide de la Révolution libyenne : Kadhafi l’Européen, l’un des plus ferme soutien de l’unification européenne et de son unité monétaire avec l’Euro. », écrivais-je en 2003. Car Kadhafi savait que l’impérialisme yankee n’a pas d’ennemi potentiel plus dangereux que l’Europe. Et n’a donc eu de cesse de favoriser le retour à cette unité millénaire et DE FAIRE DE SA LIBYE UN PONT ENTRE L’AFRIQUE ET L’EUROPE. L’unité africaine, dont la Libye de Kadhafi était l’ambassadrice en Méditerranée, avait pour vocation de converger avec l’unification européenne en marche.

La vision géopolitique de Kadhafi a culminé dans les Années 2007-2010. En octobre 2010, j’ analysais la place géopolitique prise par la Jamahiriya : « Le Sommet Europe-Afrique qui se tient à Syrte/Tripoli ce 29 novembre 2010 marque la place centrale de la Libye à la fois politique en tant qu’élément moteur de l’Union Africaine – dont Moammar Kadhafi a été l’initiateur principal – et géopolitique en tant que pont entre l’Union Européenne et l’Union Africaine. Le rôle central joué par le dialogue des cultures est également la réponse proposée par la Libye aux thèses bellogènes du « choc des civilisations » (…) La vision de la Libye comme un pont entre la Grande-Europe et l’Union africaine, que nous avons été les premiers a développer dès le début des années 90, est aujourd’hui largement acceptée et adoptée par les grands acteurs des Unions africaine et européenne. On notera sur ce sujet le logo officiel, adoptée par la Commission européenne de Bruxelles, pour le projet culturel de coopération entre l’UE et l’Union Africaine « Visionary Africa », où figurent les dimensions eurasiatiques de la carte de la Grande-Europe incluant la Russie (5).

LA GUERRE CONTRE LA LIBYE EST AVANT TOUT UNE GUERRE CONTRE L’EUROPE INDEPENDANTE

L’agression contre la Jamahiriya, planifiée dès novembre 2010, par les USA, l’OTAN et la France redevenue atlantiste de Sarkozy, va mettre un coup d’arrêt brutal à ces projets de paix et de coopération. Cette « main tendue, qui ouvrait la voie à un Espace méditerranéen plus fraternel et plus solidaire », il a été criminel de la refuser.

Et la guerre contre la Jamahiriya, comme celles contre l’Afghanistan et l’Irak, est avant tout une « guerre contre la Grande-Europe », pour reprendre les termes du Général Von Lohausen, le géopoliticien allemand ami de Jean Thiriart (6). Une guerre menée par les collaborateurs « européens » de Washington, les politiciens de l’OTAN et de son appendice politique, la pseudo UE. Une UE qui a échangé un projet pacifique pour un environnement géopolitique chaotique et déastabilisateur, qui ne profite qu’à Washington, Tel-Aviv, leurs alliés « arabes » et quelques multinationales.

DEUX VISIONS OPPOSEES DE LA MEDITERRANEE

Mais dès le départ qu’attendre d’autre des politiciens de l’UE, ceux du « parti américain » en Europe ?
En Octobre 2007, à la Tribune de l’ASIPALV (7), à Tripoli dans l’auditorium du Congrès Général Populaire (le parlement libyen, incendié fin février 2011 par les djihadistes du CNT), devant les 2.000 délégués venus des cinq continents, je dressais dans mon allocution au nom des délégations européennes (8), le constat de divorce idéologique entre Kadhafi et les politiciens de l’UE : « Nous saluons aussi en Kadhafi un grand Européen, qui a toujours soutenu l’unification et l’émancipation du continent européen, dans lequel il voit un des éléments essentiels d’un monde multipolaire, libéré de la domination impérialiste. Et dont la vision avant-gardiste associe déjà les unités africaine et européenne. Dans cette vision, Kadhafi conçoit la Libye comme un pont entre l’Afrique et l’Europe. Nous devons souligner combien cette vision est différente de celle des politiciens atlantistes de l’Union Européenne qui, eux, ne bâtissent pas des ponts, mais dressent les murs d’une forteresse. »

Je rappelais cruellement combien le discours de Bruxelles et Strasbourg sur la « société européenne ouverte » ne correspond pas à la réalité de la Forteresse-Europe : « A Bruxelles ou à Strasbourg, ces politiciens arrogants autant qu’incapables donnent des leçons au monde entier. « Droits de l’homme, libre circulation, libertés » nous disent-ils. Mais dans la réalité ce sont les murs d’une forteresse qu’ils dressent ! Mur de Schengen à l’Est qui coupe l’Europe en deux. Barbelés de Schengen encore à la frontière entre le Maroc et l’Espagne. Et à l’intérieur même de l’Union Européenne, citoyenneté à deux vitesses. Complète pour les pays de la vieille CEE. Droits limités pour les Bulgares, les Roumains ou encore les Polonais…
Traitement indigne des peuples européens catégorisés en peuples supérieurs en droits et en peuples à qui on nie les mêmes droits. Entre 1933 et 1945, sous le Reich nazi on ne faisait pas autre chose. Mais on le disait plus crûment… « Peuple des Seigneurs » et « sous-hommes slaves » ! »

Enfin, j’opposais la vision méditerranéenne de Kadhafi et celle de l’UE : « L’Union européenne entend aussi faire de la Méditerranée une frontière, une de plus ! Le « Processus de Barcelone » ou le « partenariat Europe-Méditerranée », auxquels la Libye a refusé de participer, n’ont pas d’autre sens. Face à cette vision, il y a celle de Moammar Kadhafi. Qui voit la Méditerranée comme un lieu de culture, de partage, d’échange. Là aussi Kadhafi a la mémoire du Passé. Celui où la Méditerranée était une unité. La Libye, qui se souvient aussi de son passé romain, qui sait que Leptis Magna a donné à l’Empire romain les empereurs de la dynastie des Sévère. Les politiciens européens l’ont aussi oublié ! Oui, nous militants européens, nous préférons suivre et écouter Kadhafi, qui veut bâtir des ponts pour unir, aux politiciens de L’Union européenne, qui construisent des murs pour séparer ! »

La réponse de l’OTAN et de l’UE, celle de Washington, au défi géopolitique et idéologique posé par Kadhafi, qui se définissait comme un « opposant à l’Ordre mondial », sera la guerre impérialiste, tout d’abord le coup d’état des 15-16 février 2011, puis sa transformation en guerre d’agression camouflée en guerre civile.

Le refus du dialogue proposé par Kadhafi ne profite qu’aux ennemis de l’Europe véritable. Qui étaient aussi et sont encore les ennemis de la Libye. « Dans cette optique, la politique irresponsable du gouvernement français, menée au nom des intérêts de lobbies étrangers, n’est pas une faute, mais un crime », concluais-je déjà en 2003. Que dire de plus !?

# II-
GEOPOLITIQUE DE LA DESTRUCTION DE LA JAMAHIRIYA LIBYENNE

Libye 2003-2011, de la guerre froide à l’agression impérialiste :
les illusions perdues de la coexistence pacifique, l’antagonisme du projet occidental et de la vision euro-africaine de Kadhafi, et la destruction de la Jamahiriya libyenne. C’est un processus similaire à celui qui a détruit la Yougoslavie de 1985 à 2001 qui a déstabilisé, puis détruit la Libye de Kadhafi.

La Jamahiriya a été trahie de l’intérieur par son aile islamo-libérale bien avant que l’OTAN ne porte le coup de grâce …

LIBYE 2003-2011, DE LA GUERRE FROIDE A L’AGRESSION IMPERIALISTE :
LE COUP D’ETAT DE FEVRIER 2011 EST LE RESULTAT D’UN PROCESSUS ENTAME EN LIBYE DES 2003

C’est donc un processus similaire à celui qui a détruit la Yougoslavie de 1985 à 2001 qui a déstabilisé, puis détruit la Jamahiriya libyenne de Kadhafi.

Détruite sur un scénario, un « processus de transition » – le nom du CNT de Benghazi s’en inspire directement – qui rappelle étroitement la Yougoslavie et ce n’est pas un hasard. La transition c’est évidemment vers le parlementarisme occidental, le libéralisme, l’économie globalisée et l’alignement sur les USA et l’OTAN !

Comme en Yougoslavie, la Libye aussi, depuis 2003, avait une aile libérale, opposée à celle des socialistes patriotes. Celle rassemblée derrière Saïf Al Islam, le fils aîné de Kadhafi, qui a amené libéraux et islamistes (comme le président du CNT Abdel Jalil) au pouvoir. Il faut lire les pages révélatrices de Bernard-Henry Levy sur Saïf dans son livre d’auto-propagande personnelle sur la Libye « LA GUERRE SANS L’AIMER », où il pose la question qui choque : « comment celui qui était des nôtres (l’expression est de lui) a-t-il pu rejoindre son père ? »…

LE REGIME LIBYEN A ETE DESTABILISE ET ATTAQUE DE L’INTERIEUR.

Avant que les bombes, les armées et les mercenaires de l’OTAN et des USA ne viennent finir le travail. J’ai vécu de l’intérieur (9) cette prise de la Libye, que combattait l’aile socialiste du MCR. J’ai vu comment les illusions de Tripoli sur la coexistence pacifique et l’économie globalisée ont permis aux libéraux libyens de se constituer en Cheval de Troie et de préparer l’assaut extérieur.

Sur le processus de transition, au Belarus (où le président Lukashenko l’a arrêté), en Yougoslavie (où le président Milosevic l’a stoppé pendant une décennie) et en Libye notamment, j’ai donné en 2011 une longue analyse intitulée “Le Modèle du Belarus comme alternative à la Globalisation”, à Minsk, à l’occasion de la Conférence internationale “THE PROSPECTS OF THE EASTERN PARTNERSHIP”. Elle a été filmée pour PCN-TV et est disponible sur son site.

UN « DIALOGUE » QUI S’EST CONCLU PAR UNE AGRESSION

La réponse de l’OTAN et de l’UE, celle de Washington, au défi géopolitique et idéologique posé par Kadhafi, qui se définissait aussi comme un « opposant à l’Ordre mondial », sera la guerre impérialiste, tout d’abord le coup d’état des 15-16 février 2011, puis sa transformation en guerre d’agression camouflée en guerre civile.

La soi-disant « révolte contre le régime de Mouammar Kadhafi » est en fait un coup d’état insurrectionnel organisé par les USA et l’OTAN avec des complicités dans l’aile islamo-libérale apparue en Jamahiriya dès 2003. Il avait commencé en Cyrénaïque par la mise en place d’un Conseil national de transition à Benghazi.

L’Est de la Cyrénaique (Benghazi, Derah) était depuis les Années 80 une zone rebelle où les islamistes organisaient une subversion alimentée spécialement par les services secrets britanniques MI6 et MI5 depuis Londres, capitale du « Londonistan » islamiste. En 1996 avait éclaté une grande insurrection armée, pilotée depuis Londres, difficilement écrasée. Puis en 1998, un coup d’état de plus, celui-là avec la participation de Ben Laden, et un attentat contre Kadhafi dans le Sud saharien (La Libye avait alors émis le premier mandat international contre le leader d’Al-Qaida, bloqué au niveau d’Interpol par les USA et les Britanniques).

Les USA et l’OTAN se sont aussi emparés de la Libye avec l’aide et par les gangs armés djihadistes. Et ce sont des islamistes employés par la CIA, possédant un passeport US, depuis le début des années 80 qui dirigent depuis l’hiver 2011 la Libye sous occupation de l’OTAN. Al-Megaryef, le chef des forces libérales, lui aussi vieil employé de l’Agence, présidait le premier parlement post CNT. Le premier ministre Zeidan de 2011 était aussi un employé de la CIA, libéral en économie mais islamiste en politique. Tous trois sont les dirigeants d’un groupuscule fondé aux USA en 1980 : le Front National pour le Salut de la Libye ».

LA JAMAHIRIYA A ETE PRISE DE L’INTERIEUR

Après la prise de Tripoli et le martyr de Syrte – le ‘Guernica’ libyen – par l’OTAN et ses supplétifs djihadistes du CNT, la Cyrénaïque avait proclamé son autonomie qui n’a pas été reconnue par les autorités du CNT. Opération relancée en juin 2013. Derrière cette autonomie « fédéraliste », on retrouve les monarchistes libyens, chassés par Kadhafi et sa révolution du 1er septembre 1969, directement tenus en main par les britanniques du MI6.

LES FAMEUSES « CONFRERIES SENOUSSI » PROCHE DES CONFRERIES RELIGIEUSES ISLAMISTES TURQUES QUI FORMENT LA BASE DE L’AKP D’ERGOGAN

Et avec les monarchistes, les fameuses « confréries Senoussi » (proche des confréries religieuses islamistes turques qui forment la base de l’AKP d’Ergogan), le roi Idriss chassé en 1969 était un Senoussi. Et le leader de la nouvelle « Cyrénaïque autonome » de 2013 est encore un Senoussi, cousin du roi. Quand au leader du CNT, Mustapha Abdeljalil (aujourd’hui en fuite en Tunisie car inculpé pour le meurtre en juillet 2011 du général Younès, chef des katibas du CNT), c’était un islamiste radical, imprudemment placé au gouvernement comme ministre de la Justice de la Jamahiriya par Saif al-Islam, et … l’un des chefs occultes de ces Confréries Senoussi, interdites sous Kadhafi. La Jamahiriya a été trahie de l’intérieur par son aile islamo-libérale bien avant que l’OTAN ne porte le coup de grâce …

La montée en puissance des islamistes et leur alliance avec les libéraux pro-occidentaux a donc débuté bien avant le CNT de 2011. Le leader du CNT Abdeljalil était en fait le chef de file des islamistes dits « modérés » qui s’étaient alliés aux libéraux libyens dans la Libye de la « coexistence pacifique avec l’Occident » d’après 2003, dans leur combat contre l’aile socialiste du régime jamahiriyen. Leur chef de file, et c’est là tout le drame de la Jamahiriya après 2003, était Saif Al-Islam, le propre fils aîné de Kadhafi, qui avait installé les islamistes au cœur des institutions libyennes. Et singulièrement Abdeljalil à la tête de la Haute cour libyenne, où cet extrémiste de la Charia, avait organisé l’affaire des « infirmières bulgares » qui a coûté si cher à la Jamahiriya en terme d’image internationale.

ELLE A AUSSI ETE TRAHIE PAR SON ALLIE MDEVEDEV

Poutine n’est plus président et c’est le libéral Medvedev qui fait face à la crise libyenne.

Il faut parallèlement à tout cela souligner le coup mortel qu’a été le lâchage de Kadhafi par Medvedev et l’acceptation du vote du Conseil de Sécurité par la Russie et la Chine (qui a suivi) qui ont ouvert directement la voie à l’agression de l’OTAN, au moment même où les forces loyalistes avaient rétabli la situation et étaient entrées dans Benghazi.

Un pigiste pas très futé de RIA Novosti avait écrit à ce moment que « la Russie n’avait pas d’intérêts géopolitiques fondamentaux en Libye ». Enorme stupidité ! Moscou y avait un régime ami, des intérêts économiques et surtout son seul allié géopolitique en méditerranée occidentale. Qui se souvient encore que la Russie aurait du, suite à la visite de Kadhafi en Russie en 2009, y disposer d’une base navale ? Ironie, précisément à Benghazi … A son arrivée à Moscou, fin mars 2011, l’ambassadeur russe, évacué, déclarait lui que le lâchage de Tripoli était « un crime contre les intérêts vitaux nationaux de la Russie » …

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ)/
MAGAZINE INTERNATIONAL AFRIQUE MEDIA/

NOTES ET RENVOIS :

(1) En 2003, tout d’abord pour LE QUOTIDIEN DU PCN – qui consacrait en édition spéciale « LA LIBYE A LA CROISEE DES CHEMINS » cinq numéros au retour de la Libye sur la scène internationale -, puis repris par LIBYA NEWS & FACTS (le bulletin du CEREDD) et ALZZAHF ALAKHDER (« La Marche Verte », le quotidien du MCR libyen à Tripoli) -, je publiait sous le titre « LA LIBYE ENTRE MENACES DE GUERRE ET CHANTAGES IMPERIALISTES » une longue analyse sur les choix géopolitiques de la Jamahiriya libyenne et le contexte géopolitique dans lesquels ils étaient développés dans les Années 1998-2003.

LE QUOTIDIEN DU PCN en ligne a publié en 2003 un DOSSIER « LIBYE 2003 » sur 5 éditions spéciales (bilingues Français-Anglais) « LA LIBYE A LA CROISEE DES CHEMINS » :
Ière partie (n° 776 – 24 octobre 2003) :
Moammar Kadhafi : « La fin du Nationalisme arabe »
IIème partie (n° 777 – 25 octobre 2003) :
Luc Michel : « La Libye entre menaces de Guerre et chantages impérialistes »
IIIème partie (n° 778 – 27 octobre 2003) :
PCN : « Pourquoi nous soutenons la Révolution de Kadhafi »
Khalil Ahmed Khalil : « L’esprit de la Révolution jamahirienne »
IVème partie (n° 780 – 29 octobre 2003) :
La Libye accuse à son tour : « Nous voulons aussi des compensations pour l’exploitation coloniale subie »
Vème partie (n° 782 – 31 octobre 2003) :
Me Njem : « La Révolution jamahirienne dans la perspective d’une Afrique unie ou l’esclavage neo-colonialiste »

Je n’en ai pas moins été le seul à annoncer, en Libye même (où je me trouvait pour la « 6e Convention européenne du MEDD », le réseau pan-européen du MCR libyen, organisée à Zawiah, près de Tripoli, les 5-6-7 février 2011), dès les premiers jours de février 2011 l’agression impérialiste qui s’annonçait contre Tripoli (et Damas). J’ai été le seul parmi tous les analystes et commentateurs à comprendre ce qui se passe et à prendre la mesure exacte de l’événement. A un moment où tous les analystes se laissaient prendre aux fumées du pseudo « printemps arabe ». A commencer par les soi-disants journalistes « non mainstream » qui criaient haro en février-mars 2011 sur Kadhafi alors que la tempête impérialiste se levait sur le Golfe des Syrtes.
Cfr. PCN-TV, « Le Monde arabe est en feu » : Entretien en Français de Luc MICHEL pour PCN-TV, sur les soit-disant « révolutions arabes » (Tripoli, 7 février 2011).
* VIDEO sur Vimeo : http://vimeo.com/26435385
* VERBATIM sur le Website THE JAMAHIRIYAN RESISTANCE NETWORK : http://www.elac-committees.org/2011/08/03/6-fevrier-2011-luc-michel-annonce-depuis-tripoli-l%E2%80%99agression-occidentale-contre-la-libye-et-la-syrie/

(2) Dans une autre analyse, je revenais dès 2003 sur les raisons qui conduisent – et ont conduit en 2011-2012 – au choc inévitable entre les USA et les régimes révolutionnaires arabes.
Cfr. Luc MICHEL, L’AGRESSION AMERICANO-SIONISTE EST UNE GUERRE IDEOLOGIQUE CONTRE LE NATIONALISME ARABE : APRES BAGDAD, DAMAS ET TRIPOLI SONT EN LIGNE DE MIRE ! (2003),
sur : http://www.pcn-ncp.com/editos/fr/ed-031007.htm

(3) Sur le jeu de dupe de la coexistence pacifique entre l’Occident et ses ennemis,
Cfr. mes analyses sur les réformes socialistes en URSS, Yougoslavie, Belarus, Libye, Iraq et Syrie ba’athistes.
Cfr. en particulier : International conference “The prospects of the Eastern partnership” – Minsk 5.05.2011…

Conférence de Luc MICHEL (PART.1 – 2 – 3) reprise sur PCN-TV, sur “Le Modèle du Belarus comme alternative à la Globalisation” (où j’évoque longuement la coexistence pacifique en Libye) :
http://www.dailymotion.com/video/xjjkaz_the-prospects-of-the-eastern-partnership-conference-de-luc-michel-part-1_news
http://www.dailymotion.com/video/xjjlfo_the-prospects-of-the-eastern-partnership-conference-de-luc-michel-part-2_news
*http://www.dailymotion.com/video/xjjmbi_the-prospects-of-the-eastern-partnership-conference-de-luc-michel-part-3-conclusion_news

(4) Le « 3e Congrès des Géopoliticiens polonais » – III Zjazd Geopolityków Polskich –, organisé à Wroclaw (Pologne, 21 et 22 octobre 2010), a été l’occasion d’une brillante intervention de Kornel SAWINSKI intitulée « Znaczenie Libii w geopolitycznych koncepcjach Nacjonal-Europejskiej Partii Komunitarnej (PCN) », « La Libye dans les concepts géopolitiques du PCN ».
Géopolitologue, sociologue, analyste à l’ « Europejskiego Centrum Analiz Geopolitycznych », Sawinski est Doctorant à l’Uniwersytetu Śląskiego – Université de Silésie –, il prépare une thèse sur « Les idées géopolitiques de Jean Thiriart ».

Le géopoliticien et chercheur polonais développe longuement dans « La Libye dans les concepts géopolitiques du PCN » l’action générale transnationale du PCN et la mienne depuis plus de 25 ans, amplifiée et continuée dans celle du MEDD-MCR (le réseau pan-européen du MCR libyen, resté organisé en Europe). Ainsi que ses fondements dans l’action du leader et théoricien paneuropéen Jean THIRIART dans les années 60. Il expose le rôle important et influent joué par l’Organisation transnationale du PCN en tant qu’Ecole de pensée et « think tank » (comme l’entend la politique anglo-saxonne).

Enfin, il en arrive au cœur de son exposé : les liens tissés avec la Jamahiriya libyenne, la proximité des thèses géopolitiques de Moammar KADHAFI, des miennes (je devenais en 2004 Coordinateur-général du MCR en Europe) et du PCN sur la Grande-Europe eurasiatique, la nécessaire émergence d’un monde multipolaire, la Méditerranée conçue comme un lieu de civilisation commune, ou encore le rôle de Pont de la Libye entres les Unions européenne et africaine.
SAWINSKI évoque enfin le thème de la Démocratie Directe (dans ses versions libyenne et européenne), le rôle qu’il joue dans ma pensée et celle du MEDD-MCR en tant qu’alternative fondamentale au Parlementarisme bourgeois.

* La version polonaise de cette conférence – avec des résumés français et anglais -a fait l’objet d’un numéro de LIBYA NEWS & FACTS (n° 2054, 17 nov. 2010), le Bulletin du CEREDD ;
Disponible en Pdf sur : http://ceredd.free.fr/accueil.htm

(5) Cfr. Luc MICHEL, « VISIONARY AFRICA », DIALOGUE DES CULTURES ET COOPERATION ENTRE LES UNIONS EUROPEENNE ET AFRICAINE !, in LIBYA NEWS & FACTS, bulletin du CEREDD, N° 2.150, 10 octobre 2010,
* En Pdf sur : http://ceredd.free.fr/accueil.htm

(6) Le général et géopolitologue autrichien Lohausen (1907-2002), ancien membre de l’Etat major du Maréchal Rommel, proche des patriotes anti-nazis du 20 juillet 1944, s’inscrit dans la suite des thèses géopolitiques de Jean Thiriart ‘ (« le belge préféré de Poutine », dit la presse belge) sur « l’Europe de Vladivostok à Dublin ». Il a écrit des pages élogieuses concernant le projet européen de Thiriart des Années 1960-75.
Le livre principal de géopolitique du général, MUT ZUR MACHT. DENKEN IN KONTINENTEN, traduit pour la petite histoire en Français par une des secrétaires de THIRIART, s’inscrit dans l’Ecole d’HAUSOFER, mais reprend aussi de nombreuses conceptions de THIRIART. LOHAUSEN parle notamment de « l’Europe de Madrid à Vladivostok ». Dans l’exemplaire offert par Lohausen à Thiriart en 1983 (et qui m’a été légué avec sa bibliothèque en 1999) figure la dédicace suivante : « En respectueux hommage à un grand Européen ».

(7) ASIPALV, acronyme de l’Assemblée Internationale des PArtisans du Livre Vert, qui regroupait les partisans de la Démocratie Directe libyenne.

(8) Luc MICHEL, Discours, au nom des Délégations du Continent européen, au Meeting d’ouverture de la Première Assemblée mondiale de l’ « Association Internationale des Partisans du Livre Vert », Tripoli, Libye, 25 octobre 2009 : PENSER EN CONTINENTS !
POUR UNE PHILOSOPHIE DE L’ACTION ! POUR UNE MISE EN ACTION DE LA PHILOSOPHIE : CHANGEONS LE MONDE !,
* sur : http://midd.free.fr/asipalv2009-1.html
J’ai emprunté mon titre « Penser en Continents » à la version française du livre allemand de géopolitique « Mut zur Macht. Denken in Kontinenten » du Général Jordis Von Lohausen.

(9) La radio russe LA VOIX DE LA RUSSIE présentait en décembre 2013 le ‘parcours libyen’ de Luc MICHEL:
« Luc MICHEL, grand spécialiste de la géopolitique et notamment de la Libye (on lui doit notamment une GEOPOLITIQUE DE LA JAMAHIRYA LIBYENNE).
Organisateur et homme d’action, il est aussi le créateur dans toute l’Europe dès la mi-février 2011 des Comités ELAC / Euro-Libyan Action Committees et en juin 2011 de leur pendant africain, les Comités ALAC / Afro-Libyan Action Committees, organisation de soutien à la Jamahiriya qui continue toujours le combat. En avril 2011, il a organisé avec le Ministère libyen des affaires étrangères, la Libyan National Youth Organisation et ELAC la seule conférence internationale – euro-afro-arabe – de soutien à la Jamahirya « Hands off Libya », à Tripoli sous les bombes de l’OTAN.
Il a aussi exercé des fonctions dirigeantes pour la Jamahiriya. A partir de 2004, il dirige le Réseau pan-européen du Mouvement mondial des Comités Révolutionnaires libyens (le MCR, colonne vertébrale de la Jamahiriya), le MEDD-MCR (Mouvement Européen pour la Démocratie Directe, la seule organisation du MCR restée active après 2011, et dont le secrétaire-général est Fabrice Beaur). En avril 2011, il est nommé par Tripoli président de la « Commission internationale du forum des Associations contre la guerre en Libye » et est chargé de la coordination du combat pour la Jamahiriya en Europe et en Afrique. Il est aussi l’éditeur du ELAC & ALAC Website.
Luc MICHEL est donc à la fois un analyste de la Libye mais aussi un grand témoin de l’agression contre la Jamahirya, qu’il a vécue de l’intérieur, et un acteur de sa défense. »

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou, Téhéran et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/
________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :
WEBSITE http://www.lucmichel.net/
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
LUC-MICHEL-TV https://vimeo.com/lucmicheltv
* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/
LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163/

LM.GEOPOL - III-2021-1377-78 dix ans mk (2021 10 19) (3)

Posted in # ALAC / AFRICAN-LIBYAN ACTION COMMITTEES | Commentaires fermés

# AFRIQUE.MEDIA.LIVRES/ REVUE DE PRESSE/ FRANCAFRIQUE: L’EMPIRE QUI NE VEUT PAS MOURIR

AM.LIVRES - Françafrique (2021 10 16) FR (1)

Un ouvrage collectif qui retrace quatre-vingts ans d’histoire des relations franco-africaines et démontre que la « Françafrique » est un système de domination bien vivant, malgré ses mutations. Un rappel salutaire au moment où est organisé vendredi 8 octobre le sommet Afrique-France à Montpellier.

* Lire l’analyse du géopoliticien Luc michel
Sur le Sommet de Montpellier :
https://www.palestine-solidarite.fr/la-francafrique-2-0-la-5e-colonne-du-quai-dorsay-et-les-panafricanistes-de-margarine/

2021 10 16/

* L’Empire qui ne veut pas mourir –
Une histoire de la Françafrique
Thomas Borrel, Amzat Boukari-Yabara, Benoît Collombat, Thomas Deltombe
Seuil, 2021, 1008 pages

« Foutez-moi la paix avec vos nègres »
(de Gaulle à Foccart)

# I-
LA NOUVELLE HISTOIRE DE LA FRANCAFRIQUE

A Paris, on entend de toute part le même refrain :  » La IFrançafrique est morte et enterrée !  » Pourtant, de Ouagadougou à Libreville, de Dakar à Yaoundé, de Bamako à Abidjan, la jeunesse se révolte contre ce qu’elle perçoit comme une mainmise française sur son destin. Quinze ans après la Seconde Guerre mondiale, la France a officiellement octroyé l’indépendance à ses anciennes colonies africaines.
Une liberté en trompe l’oeil.

EN REALITE, PARIS A PERPETUE L’EMPIRE FRANÇAIS SOUS UNE AUTRE FORME : LA FRANÇAFRIQUE.

Un système où se mêlent des mécanismes officiels, assumés, revendiqués (militaires, monétaires, diplomatiques, culturels…), et des logiques de l’ombre, officieuses, souvent criminelles. Un système érigé contre les intérêts des peuples, avec l’assentiment d’une partie des élites africaines et qui profite toujours aux autocrates africains  » amis de la France « .
Un système que tous les présidents français ont laissé prospérer, Macron comme les autres, en dépit des promesses de  » rupture « . Exceptionnel par son ampleur, inédit par son contenu, cet ouvrage retrace cette histoire méconnue, depuis les origines coloniales de la Françafrique jusqu’à ses évolutions les plus récentes. Rédigées par des spécialistes reconnus – chercheurs, journalistes ou militants associatifs -, les contributions rassemblées dans ce livre montrent que le système françafricain, loin de se déliter, ne cesse de s’adapter pour perdurer.

À PROPOS DES AUTEURS

Collectif de 25 auteurs français et africains sous la direction de : Thomas Borrel est porte-parole de l’association Survie et co-directeur du livre Françafrique, la famille recomposée (Syllepse, 2014). Amzat Boukari Yabara est historien, diplômé de l’Ecole des hautes études en sciences sociale. Il est l’auteur entre autres de Nigeria (De Boeck, 2013), Mali (De Boeck, 2014), Africa Unite. Une histoire du panafricanisme (La Découverte, 2014) et Walter Rodney, un historien engagé (Présence Africaine, 2018).
Benoît Collombat est journaliste chez Radio France. Il est l’auteur ou co-auteur notamment d’Un homme à abattre : Contre-enquête sur la mort de Robert Boulin (Fayard, 2007),  » Au nom de la France « . Guerres secrètes au Rwanda (La Découverte, 2014), Cher pays de notre enfance. Enquête sur les années de plomb de la V ? République (Futuropolis, 2015) Thomas Deltombe est journaliste et éditeur. Il est co-auteur notamment de Kamerun ! Une guerre cachée aux origines de la Françafrique (La Découverte, 2011) et La Guerre du Cameroun. L’invention de la Françafrique (La Découverte, 2016).

LA CRITIQUE DE MEDIAPART :
« FRANÇAFRIQUE : L’EMPIRE CONTRE-ATTAQUE »⠀

« Combien de pages faut-il pour convaincre un pays de se regarder en face ? Avec la parution ce jeudi 7 octobre de « L’empire qui ne veut pas mourir. Une histoire de la Françafrique » (Seuil), on tient une réponse : 1 008.⠀
C’est beaucoup. Ce n’est pas trop. Il faut bien 1 008 pages pour documenter pour la première fois de manière aussi complète le système de domination et de prédation qu’on appelle « Françafrique », sa genèse, l’étendue de ses crimes, ses instruments, ses cerveaux et ses petites mains, ses dissimulations et ses formes contemporaines. Il faut bien s’y mettre à vingt-six (le nombre de contributeurs de l’ouvrage) pour tirer les conséquences déplaisantes de cet examen historique : la France n’a pas cessé d’être un empire.⠀
Le hasard est parfois facétieux : « L’empire qui ne veut pas mourir » sort la veille du « Nouveau Sommet Afrique-France » organisé par la présidence française pour « réinventer la relation » entre la France et le continent. Une contre-programmation audacieuse mais involontaire. La date du sommet, initialement prévu du 8 au 10 juillet, est venue se caler fortuitement sur celle de la publication du livre après un report pour cause de situation sanitaire.⠀
Le pavé sera-t-il en vente sur les stands de l’événement ? Sa lecture devrait en tout cas suffire à pulvériser l’exercice de communication présidentielle – on ne solde pas quatre-vingts ans d’ingérences, de crimes et de prédation par un « dialogue » longuement préparé avec dix « jeunes » que l’on a soi-même choisis, si méritants soient-ils» . »⠀

« UN MORT BIEN VIVANT »

Les coordonnateurs du livre en conviennent en introduction : le mot « França(respectivement historien, porte-parole de l’association Survie, journaliste et frique » est un peu défraîchi, assimilé avec méfiance au monde militant qui l’a popularisé, pointé pour ses supposées outrances.
Pour beaucoup, il évoque un homme – Jacques Foccart, « monsieur Afrique » des présidents de Gaulle et Pompidou –, des méthodes et une époque que certains disent « révolus ». Mais on sait bien sur Afrique Média que Le Drian, le M. Afrique de Hollande et Macron, est la copie-carbonne de Foccart ! Pourtant Foccart est mort en 1997 et pas un président français depuis n’a cessé de clamer la « fin » de la Françafrique. N’a-t-on d’ailleurs pas renommé depuis 2005 les sommets « France-Afrique » en sommets « Afrique-France » ?
Pourtant, « il ne suffit pas de décréter la “fin” de la Françafrique pour que s’évapore cet encombrant héritage », relèvent les auteurs. Si Foccart est bien mort, le système qui l’a produit (et qu’il a perfectionné en retour) lui a survécu.

Mais de quel système parle-t-on exactement ? Constatant que le mot « Françafrique » est souvent brandi mais rarement défini, les quatre coordonnateurs du livre en proposent une définition. La Françafrique, postulent-ils, est « un système de domination fondé sur une alliance stratégique et asymétrique entre une partie des élites françaises et une partie de leurs homologues africaines », qui permet « à ces élites franco-africaines de s’approprier et de se partager des ressources, économiques, mais aussi politiques, culturelles et symboliques, au détriment des peuples africains ».

# II-
LES GRANDES ETAPES DE LA FRANCAFRIQUE

1- CHARLES DE GAULLE ET FOCCART :

La définition est large mais prend sens dès lors qu’on entre dans la partie historique du livre (qui débute en 1940). La Françafrique, réussissent à démontrer les auteurs, est en réalité le nom que l’on peut donner à un tour de force (et de passe-passe) : elle désigne la manière dont les classes dirigeantes françaises ont réussi à garder la main sur les ressources du continent africain malgré les indépendances.

Deux copieuses parties historiques reviennent sur ces « indépendances piégées », soit la manière dont les représentants de l’État français se sont peu à peu résolus à l’idée d’octroyer une indépendance « formelle » à leurs anciennes colonies pour mieux perpétuer un « impérialisme informel ». Une stratégie résumée en 1959 par de Gaulle : « Nous avons grand avantage à passer le témoin à des responsables locaux, avant qu’on nous arrache la main pour nous le prendre. »

Des responsables locaux dûment choisis pour leur loyauté vis-à-vis de la France. Au Cameroun, les nationalistes de l’Union des populations du Cameroun sont combattus par la surveillance, l’infiltration, le harcèlement judiciaire, avant d’être internés dans des camps, torturés et assassinés – jetés du haut des chutes d’eau du pays bamiléké ou fusillés. En Guinée, la France émet de la fausse monnaie pour ruiner le pays et ainsi sanctionner le régime de Sékou Touré, qui a osé prendre son indépendance dès 1958.

2- LE « TEMPS DE LA RECONQUETE », ENFIN, S’OUVRE EN 2010 : RECONQUETE DES CŒURS ET DES ESPRITS, RECONQUETE MILITAIRE MAIS AUSSI RECONQUETE DE PARTS DE MARCHE.

Suivent trois autres parties historiques, sur la « folie des grandeurs » des présidences Pompidou et Giscard d’Estaing – où le système françafricain s’épanouit dans ses aspects les plus grossiers, des parties de chasse de VGE aux sinistres aventures des mercenaires français –, la « fausse alternance » des années Mitterrand et le retour à une « Françafrique décomplexée » sous les mandats de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

Le « temps de la reconquête », enfin, s’ouvre en 2010 : reconquête des cœurs et des esprits dans un contexte de défiance renouvelée des opinions africaines face à la politique française et de concurrences (chinoise, turque, russe…), reconquête militaire avec les opérations extérieures en Centrafrique et au Sahel, mais aussi reconquête de parts de marché, avec la « diplomatie économique » impulsée par Laurent Fabius et mise au service des champions de la « Françafrique entrepreneuriale » – Vincent Bolloré a l’honneur d’un chapitre à son nom.Vincent Bolloré avec le président guinéen, Alpha Condé, lors de l’inauguration du service de transport ferroviaire Blueline. © Photo Cellou Diallo / AFPVincent Bolloré avec le président guinéen, Alpha Condé, lors de l’inauguration du service de transport ferroviaire Blueline. © Photo Cellou Diallo / AFP

Tout au long de cette progression, les auteurs s’attellent à raconter aussi bien les « mécanismes occultes, souvent illégaux, parfois criminels » du système françafricain – corruption, financements illégaux, fraudes électorales, coups d’État, assassinats – que ses mécanismes officiels, visibles et assumés par les États, dont on a tendance à oublier de s’indigner, de l’encadrement monétaire par le franc CFA à la présence continue de bases militaires.

3- CRAPULERIES D’ANTAN ET D’AUJOURD’HUI

On l’a dit : ces 1 008 pages ne sont pas de trop. L’empire qui ne veut pas mourir est un pavé bien tassé, mais la somme est justifiée. D’abord, tout simplement, parce qu’elle fait œuvre de recension : mettant bout à bout des travaux produits à des époques et par des milieux divers (universitaire, journalistique, militant), digérant et donnant sens à des milliers de sources, et balisant ainsi ce qui devrait être un champ d’études en soi – étudié, discuté, documenté, débattu, enrichi.

La somme est justifiée, ensuite, parce qu’elle évite le risque majeur qui guettait ses auteurs et autrices : devenir un catalogue. Pourquoi et comment une partie des élites africaines a-t-elle contribué à détruire les espoirs des indépendances ? D’où écrit-on l’histoire ? Qu’est-ce qui définit la « puissance » d’un État ? Comment les échanges avec le continent africain transforment-ils, en retour, les classes dirigeantes françaises ? Les questions qui traversent l’ouvrage lui donnent un sens et une épaisseur qui en font bien plus qu’un simple « dictionnaire de la Françafrique ».

Parcourir d’une traite quatre-vingts années de relations franco-africaines a une autre vertu. En mettant côte à côte pratiques des années 1950, 60 ou 70 et pratiques des années 2010, en racontant avec le même ton (accessible sans être simpliste) et la même rigueur Omar Bongo et Ziad Takieddine, Pierre Messmer et Vincent Bolloré, Hubert Védrine et Patrick Balkany, renversement de Bokassa en 1979 et sauvetage de Déby en 2019, affaires d’hier (Elf, « biens mal acquis »…) et d’aujourd’hui (Sarkozy-Kadhafi), intrigues du SDECE et de la DGSE, le livre édité par le Seuil permet de se rendre compte que rien, foncièrement, ne distingue crapuleries d’hier et d’aujourd’hui, si ce n’est notre absence de recul et une forme de naïveté voulant que les sales coups appartiennent forcément au passé.

Un tel inventaire réfute l’idée que crimes, corruptions et répressions ne seraient que des « dérives » : leur constance fait système.

4- DECENTRAGES HISTORIQUES

Si les chapitres qui retiendront le plus l’attention sont certainement ceux portant sur la période contemporaine – « nouveauté » oblige –, les parties historiques sont tout aussi riches. Certes, ces grandes lignes sont connues de qui s’intéresse au continent africain et à cette période. Mais un méticuleux travail d’archives leur donne une lumière nouvelle.

Leurs auteurs ne font pas que retrouver l’origine exacte du mot « Françafrique » qui, contrairement à une idée répandue, n’a pas été inventé par Félix Houphouët-Boigny. Ils mettent également en avant le rôle central de François Mitterrand (et de sa relation avec Houphouët-Boigny, justement), proposent des découpages chronologiques contre-intuitifs mais éclairants (la partie sur les « indépendances piégées » débute non pas en 1960, année où dix-sept États africains accèdent à l’indépendance, mais en 1957) et rendent le tout particulièrement incarné grâce à des verbatim hauts en couleur.

On découvre un de Gaulle ordurier et méprisant pour ses pairs africains (« Foutez-moi la paix avec vos nègres », lance-t-il à Foccart), un Mitterrand poète raté (l’Afrique est un « fauve au pelage déchiré par la lèpre et la solitude ») et, globalement, un boy’s club raciste, testostéroné et satisfait de lui-même. Le portrait de groupe n’épargne d’ailleurs pas la profession de journaliste, dont un représentant (Pierre Biarnès, correspondant du Monde à Dakar dans les années 1960-1970) illustre jusqu’à l’absurde le pire du métier : informateur pour les renseignements français, ami des autocrates, se répandant en anecdotes salaces sur les femmes africaines et louant les proxénètes qui lui permettent de « trouve[r] encore des putes blanches ».

5- DERRIERE LES FAUSSES « RUPTURES »

On ressort de L’empire qui ne voulait pas mourir avec des questions mais aussi la force que donne la connaissance historique. Le temps long prémunit contre les fausses nouveautés et les ruptures cosmétiques.

Emmanuel Macron veut « réinventer la relation » franco-africaine et rompre avec les pratiques du passé ? Nicolas Sarkozy, François Hollande ou encore Manuel Valls l’ont eux aussi répété à l’envi en leur temps – sans changement majeur. Il encourage en 2017 « ceux qui en Afrique […] veulent faire souffler le vent de la liberté et de l’émancipation » ? Valéry Giscard d’Estaing vibrait en 1974 pour « la cause de la liberté et du droit des peuples, je dis bien des peuples, à disposer d’eux-mêmes ». François Mitterrand s’enflammait en 1981 pour la « non-ingérence » et la « libre détermination des peuples ». L’un terminera son mandat par la calamiteuse affaire dite « des diamants » de Bokassa, l’autre compromettra la France avec le régime génocidaire rwandais.

Les craintes de la « Chinafrique » succèdent à la crainte des « Anglo-Saxons » dans les années 1950, des « communistes » dans les années 1960-70, des États-Unis dans les années 1990, des russes aujourd’hui.

Les milieux militaires et diplomatiques français alertent sur la « perte d’influence » française face aux avancées chinoises, russes ou turques sur le continent ? Les auteurs de L’empire qui ne veut pas mourir rappellent que dès le lendemain de la Seconde Guerre mondiale, « les difficultés que la France rencontre dans ses colonies sont presque toujours imputées à des “influences extérieures” » : les craintes de la « Chinafrique » succèdent à la crainte des « Anglo-Saxons » dans les années 1950, des « communistes » dans les années 1960-70, des États-Unis dans les années 1990.

On se satisfait de l’ambitieuse politique française « d’aide au développement » en direction du continent ? La promesse de « développement » était déjà au cœur de la conférence de Brazzaville, en 1944 – et les milliards envoyés vers les colonies y étaient (déjà) largement captés par des entreprises métropolitaines.

6- LA FRANCE REPETE QU’AU SAHEL LES OPERATIONS MILITAIRES DOIVENT « S’AFRICANISER » (REPOSER DAVANTAGE SUR LES ARMEES AFRICAINES) ?

Le gouvernement Jospin faisait de l’« africanisation » l’une des clés de sa « nouvelle doctrine » concernant les opérations extérieures… en 1997.

Le nouveau « Nouveau Sommet » Afrique-France viendra-t-il démentir les pronostics, en étant autre chose qu’une énième promesse de rupture cachant mal la persistance d’un impérialisme français, certes modernisé ? L’intellectuel camerounais Achille Mbembe, qui a participé à son organisation, a mis de côté ses critiques du « militarisme et du mercantilisme » français pour organiser le « dialogue » entre le président français et les jeunesses africaines, et contribuer à une « politique des petits pas ».

Les auteurs de L’empire qui ne voulait pas mourir lui opposent l’histoire : « Comment croire pourtant que “dialogue” et “petits pas” permettront de mettre fin à la Françafrique ? Ce système évolutif n’a-t-il pas fait la preuve, depuis des décennies, de sa capacité à s’adapter aux évolutions du monde et à digérer les critiques pour mieux se réinventer ? »

# III-
ALLER PLUS LOIN

* Ecouter le podcat sur PCN-TV/
RADIO SPUTNIK : LUC MICHEL. FRANCAFRIQUE. 55 ANS DE NEOCOLONIALISME FRANÇAIS
(GROS PLAN SUR L’AFRIQUE)
sur https://vimeo.com/130363315

Dans une série de 4 émissions réalisées pour « REPORTAGE » sur PRESS-TV (Iran), Luc MICHEL décrypte en 2017la « nouvelle Françafrique » du président Macron et les raisons de la réorganisation d’une nouvelle Armée française, aux service et aux ordres des USA, de l’OTAN et de l’AFRICOM : la nouvelle « infanterie sénégalaise » du Pentagone. Ironie de l’Histoire … coloniale !

* PCN-TV/ LUC MICHEL SUR PRESS-TV (IRAN):
POURQUOI MACRON EPURE-T-IL SON ARMEE ?
(I- MACRON, LA FRANCAFRIQUE ET LA NOUVELLE ARMEE FRANCAISE)
https://vimeo.com/228493578

PRESS TV, la télévision iranienne internationale francophone,
interroge Luc MICHEL (géopoliticien) :
« Nous voudrions revenir sur ce fameux changement de chef d’état-major en France. D’après les premières informations, le général Pierre de Villiers a démissionné en dénonçant des coupes budgétaires, mais de votre point de vue quelles étaient les réelles raisons de ce changement radical de chef d’état-major en France ? »

* PCN-TV/ LUC MICHEL SUR PRESS-TV (IRAN):
USA ET FRANCAFRIQUE RIVAUX OU COMPLICES ?
(II- MACRON, LA FRANCAFRIQUE ET LA NOUVELLE ARMEE FRANCAISE)
https://vimeo.com/228493598

PRESS TV, la télévision iranienne internationale francophone,
interroge Luc MICHEL (géopoliticien) :
« Suite au rapprochement politique entre la France et l’Amérique, mis en lumière lors de la fête nationale française, nous nous sommes intéressés à leurs rapports de rivalité ou de complicité en Afrique. Luc Michel, géopoliticien et expert politique, nous l’explique. »

* PCN-TV/ LUC MICHEL SUR PRESS-TV (IRAN):
LA FACE CACHEE DU GENERAL LECOINTRE DEVOILEE
(III- MACRON, LA FRANCAFRIQUE ET LA NOUVELLE ARMEE FRANCAISE)
https://vimeo.com/228493613

PRESS TV, la télévision iranienne internationale francophone,
interroge Luc MICHEL (géopoliticien) :
« Suite aux changements au sein de l’une des plus puissantes armées de la planète, nous nous sommes intéressés à son nouveau commandant, le général Lecointre, nouveau chef d’état major de l’armée française. Mais à peine nommé chef d’état-major des armées en remplacement du général Pierre de Villiers, François Lecointre pourrait d’ores et déjà faire face à une polémique durable : celle du rôle des militaires français lors du génocide rwandais. Luc Michel, géopoliticien et expert politique, analyse la question.»

* PCN-TV/ LUC MICHEL SUR PRESS-TV (IRAN):
QUE VEUT ET QUE FAIT MACRON EN LIBYE ?
(IV – MACRON, LA FRANCAFRIQUE ET LA LIBYE)
https://vimeo.com/229477464

PRESS TV, la télévision iranienne internationale francophone,
interroge Luc MICHEL (géopoliticien, président de PANAFRICOM) :
« En marge de la visite d’un centre d’hébergement de réfugiés à Orléans, le président français a annoncé la création de « hotspots » en Libye « dès cet été ». Cette annonce a suscité beaucoup de polémique notamment au HRW. Pour beaucoup d’activistes des droits de l’homme, ce qui est très inquiétant, c’est cette volonté de la France de sous-traiter et d’externaliser la demande d’asile. Par ailleurs, Emmanuel Macron a invité, Fayez al-Sarraj, et le maréchal Khalifa Haftar, qui se disputent le contrôle de la Libye à Paris et a joué le médiateur entre les deux hommes. Que cherche Macron en Libye ? Pourquoi a-t-il invité ces deux hommes ? Luc Michel, analyste des questions géopolitiques, nous répond.»

____________________

# PCN-TV

>>>>>>>
Afrique.Media.WebTV
http://www.afriquemedia-webtv.org
Instagramm https://www.instagram.com/afrique.media.bruxelles/
Page officielle https://www.facebook.com/AFRIQUE.MEDIA.TV/
Groupe officiel (plus de 145.000 membres) https://www.facebook.com/groups/afrique.media.groupe.officiel/

AM.LIVRES - Françafrique (2021 10 16) FR (2)

Posted in # PRESS OFFICE / SERVICE DE PRESSE | Commentaires fermés

.

WhatsApp Image 2021-10-11 at 13.03.20

Posted in Non classé | Commentaires fermés

# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ LUC MICHEL: ESQUISSE DE LA GUERRE HYBRIDE (IX). MON ACTION EN TANT QU’ ‘ENTREPRENEUR GEOPOLITIQUE INDEPENDANT’

LM.GEOPOL - III-2021-1371 LM entreneur géopolitique (2021 09 29)Le Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
de LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ)/
2021 09 29/
Série III/13701

Un exemple du géopoliticien Luc MICHEL en action, entrepreneur géopolitique et « entrepreneur d’influence » au cœur de la « guerre hybride » russe et iranienne en Afrique :
Depuis Addis-Abeba (Ethiopie) en février 2019, à la « 32e session ordinaire de l’Assemblée des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine » : diplomatie parallèle, rencontres multiples au sommet (dont le président tchadien Idriss Déby Itno et Félix Tshisekedi nouveau président de RDC), expertises et directs pour les télévisions internationales AFRIQUE MEDIA (avec le journaliste Guy Nfondop) et PRESS TV (Iran), lobbying pour la Russie et l’Iran, le Néopanafricanisme (1) et la Cause des Peuples …

* Voir la video sur LUC.MICHEL.ORG-TV/
ESQUISSE DE LA GUERRE HYBRIDE (IX).
MON ACTION EN TANT QU’ENTREPRENEUR GEOPOLITIQUE INDEPENDANT
Sur https://vimeo.com/620414157

LA « DIPLOMATIE GRISE » DE LA RUSSIE EN AFRIQUE

Un Rapport du Pentagone (2) « soutient que pour saisir l’influence de la Russie à l’étranger, il faut comprendre la « diplomatie grise » du pays (…) Nous définissons les « entrepreneurs d’influence » comme des personnes qui investissent leur propre argent ou leur capital social pour développer leur influence à l’étranger (… )
Nous testons cette notion en examinant à la fois des entrepreneurs d’influence célèbres et inconnus et leurs activités numériques. Nous les divisons en trois grandes catégories en fonction de leur degré de proximité avec les autorités : les magnats (Yevgeny Prigozhin et Konstantin Malofeev), les timeservers (Alexander Yonov et Alexander Malkevich) et LES PIONNIERS DE PREMIÈRE LIGNE (LE BELGE LUC MICHEL) ». Ces « pionniers locaux » sont là pour « ouvrir de nouvelles lignes de front » …

« Les experts occidentaux présentent souvent la guerre dite hybride de la Russie comme une boîte noire fermée aux observateurs extérieurs, dit le Rapport du Pentagone (3). Bien qu’il soit difficile de saisir les interactions personnelles et les approbations informelles, une approche plus granulaire des acteurs de LA DIPLOMATIE PARALLELE RUSSE grâce à des techniques d’enquête numérique offre des informations importantes sur la structure du système politique russe. Elle est bien plus plurielle, décentralisée et chaotique que les observateurs extérieurs ont tendance à la considérer comme telle. Cette pluralité et cette décentralisation ont peut-être émergé par défaut, mais le Kremlin l’utilise désormais à bon escient. En tant que grande puissance pauvre, la Russie doit promouvoir des INITIATIVES PRIVEES qui soutiennent ses intérêts stratégiques et utiliser des entrepreneurs d’influence pour tester le terrain là OU LA DIPLOMATIE PUBLIQUE OFFICIELLE EST FAIBLE OU LIMITEE. Si le test réussit, alors les structures officielles peuvent consolider le réseau établi. Si le test échoue, les institutions officielles bénéficient d’un déni plausible et peuvent adapter leurs approches et leurs discours en réponse à ces échecs. »

Ce Rapport est vulgarisé par le livre « The company you keep. Yevgeny Prigozhine’s Influence Operations in Africa » (4).

LUC MICHEL AU CŒUR DE LA DIPLOMATIE PARALLELLE

Le géopoliticien Luc MICHEL est en fait le créateur d’un puissant LOBBY PRO-RUSSE en Europe et en Eurasie depuis trois décennies, mais aussi en Afrique (où il a été un précurseur) depuis les années 2013. L’influence et l’immense popularité de Poutine en Afrique s’explique par un travail de Lobbying, qui a mené à la création d’une RUSSOSPHERE AFRICAINE, qui influence la psychologie des masses populaires africaines et marginalise les élites compradores pro-occidentales. Il est au cœur de cette DIPLOMATIE PARALLELE , dont le but est de « tester le terrain là OU LA DIPLOMATIE PUBLIQUE OFFICIELLE EST FAIBLE OU LIMITEE ».

Précisément la Géopolitique du XXIe Siècle voit l’intervention d’ « acteurs extra-étatiques » : organisations criminelles (mafias ou terrorisme), mais aussi acteurs politiques (ONG, lobbies, réseaux politiques). C’est là que les « entrepreneurs d’influence » du Rapport du Pentagone rejoint celle « entrepreneurs géopolitiques » décrits par la chercheuse T. Stanovaïa, il y a quelques années.

* Voir le ‘Zoom Afrique’ du 22 mars 2018 :
« Le continent africain soutient Poutine ? »,
interroge PRESS TV …
https://vimeo.com/261330852

LUC MICHEL ACTEUR GEOPOLITIQUE

Luc Michel est précisément un de ces « entrepreneurs géopolitiques ». Les activités médiatiques du géopoliticien, notamment sur Afrique Média ou PRESS TV, l’édition de WebTV, la production d’émissions (Le Gran Jeu, Grand Reporter …) ou la réalisation de films, ne sont que la partie visible de son action transnationale.

AVEC ses réseaux en Eurasie et en Afrique, Luc Michel a participé comme acteur à cinq grandes crises géopolitiques au cours des dix dernières années :

1-
LA DEFENSE DE LA JAMAHIRYA LIBYENNE agressée à mort en 2011.
Première campagne internationale de l’OTAN contre le géopoliticien !
Le géopoliticien Luc MICHEl (au combat depuis 1985 avec la Jamahiriya de Kaadhafi et le MCR libyen) (5) a assuré la défense extérieure de la Jamahiriya avec ses comités ELAC (Euro-Libyan Action Committees) (6). Organisateur et homme d’action, il est le créateur dans toute l’Europe dès la mi-février 2011 des Comités ELAC et en juin 2011 de leur pendant africain, les Comités ALAC / Afro-Libyan Action Committees (…). En avril 2011, il a organisé avec le Ministère libyen des affaires étrangères, la Libyan National Youth Organisation et ELAC la seule conférence internationale – euro-afro-arabe – de soutien à la Jamahirya « Hands off Libya », à Tripoli sous les bombes de l’OTAN (7).
Il a aussi exercé des fonctions dirigeantes pour la Jamahiriya. A partir de 2004, il dirige le Réseau pan-européen du Mouvement mondial des Comités Révolutionnaires libyens (le MCR, colonne vertébrale de la Jamahiriya), le MEDD-MCR (Mouvement Européen pour la Démocratie Directe (la seule organisation du MCR restée active après 2011, et dont le secrétaire-général est Fabrice Beaur) (8). En avril 2011, il est nommé par Tripoli président de la « Commission internationale du forum des Associations contre la guerre en Libye » et est chargé de la coordination du combat pour la Jamahiriya en Europe et en Afrique. Il est aussi l’éditeur du ELAC & ALAC Website. Luc MICHEL est donc à la fois un analyste de la Libye mais aussi un grand témoin de l’agression contre la Jamahirya, qu’il a vécue de l’intérieur, et un acteur de sa défense.

2-
LA CRISE DE CRIMEE début 2014.
Seconde campagne internationale de l’OTAN massive contre le géopoliticien !
Quand les medias de l’OTAN paniquaient.
Sans tirer un seul coup de feu, sans faire couler une goutte de sang, sans victimes et sans violence, les « hommes en vert » neutralisent l’armée ukrainienne en Crimée et s’emparent des bases militaires et des aéroports. Poutine, qui a pris Kiev et les occidentaux de vitesse, expliquera deux ans plus tard que les « hommes en vert » sans insignes sont en fait des Forces spéciales russes du GRU (renseignements militaires).
Ensuite les « hommes en vert » sécurisent du 14 au 16 mars les opérations du référendum d’autodétermination de la Crimée (organisé par la République autonome de Crimée) et les opérations de son monitoring assurée par la Mission internationale de l’ONG EODE de Luc MICHEL.
EODE a organisé la Mission internationale de monitoring du Référendum d’auto-détermination en CRIMEE et à Sébastopol les 14-17 mars 2014, condition indispensable de sa validité et défi à l’OTAN et à l’OSCE, à qui nous avons damné le pion (9) : « Au moment où il bloquait les observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), Poutine en faisait venir d’autres via le Eurasian Observatory for Democracy and Elections (EODE), organisation non gouvernementale créée et administrée par (…) Luc Michel, afin de tenter de légitimer le référendum du 16 mars 2014 en Crimée » dit la revue de l’IFRI (Cfr. « Crimée : les contradictions du discours russe », par Jean-Baptiste Jeangène Vilmerin, in POLITIQUE ETRANGERE, 2015/1 (Printemps), éditée par l’IFRI, Paris).

3-
LE SOUTIEN AUX REPUBLIQUES AUTO-PROCLAMEES DU DONBASS en Ukraine en 2014-2015.
Troisième campagne internationale de l’OTAN contre le géopoliticien !
Notamment la « Conférence de Yalta sur la Novorossiya » (10). Fabrice BEAUR, français qui vit en Russie et secrétaire-général de nos Réseaux Eurasie, oranisera pour EODE le monitoring des premières législatives à Donestk. Il est le premier français interdit d’entrée en Ukraine.

4-
LA CRISE DE L’INSTALLATIONS DES RADARS ET DES MISSILES DE L’OTAN EN POLOGNE ET EN ROUMANIE début 2015.
Quatrième campagne internationale de l’OTAN contre le géopoliticien !
Alors qu’il séjourne à Malabo, Luc Michel lance avec SPUTNIK-MOSCOU une grande campagne internationale contre « la transformation de la Roumanie en base d’agression contre la Russie » (11) (12). Pendant des semaines il fait la Une de tous les grands médias roumains, dont la principale TV STIRILE PRO TV (13).

5-
LES TENTATIVES OCCIDENTALES DE « REGIME CHANGE » AU BURUNDI en 2015-2016.
Cinquième campagne internationale de l’OTAN massive contre le géopoliticien !
A partir du début 2015, Luc Michel s’engage vent debout dans la défense du Burundi, avec une audience nationale et internationale. En 2015, les médias burundais le désignent comme « le meilleur ami du Burundi » : AGNEWS à Bujumbura écrit « Luc Michel, panafricaniste Belge et analyste géopoliticien, a continué à défendre, arguments à l’appui, l’Etat du Burundi face à l’agression dont il fait objet de la part des USA, de la France et de la Belgique, mais aussi de l’Union Africaine » (14).
. En mai 2016 il organise une grande tournée politique-médias au Burundi, puis va au Québec visiter la diaspora burudaise. Les barbouzes pro-belges du CNARED écriront : « un Belge de tragique renommée est en tournées au Burundi. Et très visiblement, il est venu requinquer dans ses fonctions de défendre le diable le très sadique et cynique Willy Nyamitwe : bras dessus, bras dessous, ils sillonnent coins et recoins du pays, co-animent conférences et ateliers d’endoctrinement à l’amour de la haine, crachent le venin sur quiconque est favorable au dialogue inclusif entre Burundais…, un duo de dragon tout trouvé pour précipiter l’apocalypse quoi ! » (sic).
A Bujumbura, lors d’un conférence devant le leadership burundais (15) il déclenche un scandale diplomatique international ! Le CNARED, toujours lui, écrira : il « n’a pas manqué d’exhorter le pouvoir de Bujumbura à s’enfoncer dans son autarcie suicidaire, dans son rejet de toute solution négociée : « Le dialogue à Arusha, c’est un piège diplomatique, un piège mené par les occidentaux », a-t-on entendu de sa bouche, lors d’une conférence de presse animée par son désormais séide Nyamitwe ». Il est reçu amicalement par le président Nkurunziza. Qualifié de « conseiller occulte » du président, il est l’objet d’une grande attaque des presstitutes de LIBERATION (Paris, proche de Sorös) sue deux pages couleur (16) commandée par le Quai d’Orsay. Depuis 2018, le géopoliticien a repris son bâton de pèlerin.

6-
LA CONFRONTION ENTRE LA RUSSIE ET LA FRANCE ET LES USA EN CENTRAFRIQUE depuis 2018.
Nous vivons la sixième campagne internationale massive de l’OTAN contre le géopoliticien, notamment via le Pentagone US et les journalopes de JEUNE AFRIQUE !
Luc Michel est en première ligne dans la défense du président Touadera, des FACA et des russes en RCA. En 2019, il réalise son film GRAND REPORTER EN CENTRAFRIQUE (17) et multiplie les interviews du président. Il anime à Bangui sa webTV CENTRAFRICA-NEWS-TV (18) avec une audience internationale.

Parmi les présidents qu’il a fréquenté :
Smirnov (République Moldave du Dniester), Bagapsch (Abkhazie), Obiang Nguema Mbasogo (Guinée Equatoriale), son ami Déby (Tchad), Nkurunziza (Burundi), Kabila (RDC), Puchilin (DNL, Lugansk), Ndayishimiye (Burundi) …

NOTES ET RENVOIS :

(1) Voir sur PANAFRICOM-TV/
UNIFICATION ET LIBERATION DE L’AFRIQUE ! LES BASES IDEOLOGIQUES DE PANAFRICOM : L’ABC DU NEOPANAFRICANISME (LUC MICHEL, JUIN 2016)
sur http://www.lucmichel.net/2017/08/30/panafricom-tv-unification-et-liberation-de-lafrique-les-bases-ideologiques-de-panafricom-labc-du-neopanafricanisme-luc-michel-juin-2016/

(2) Un Rapport du Pentagone – intitulé « AU-DELA DE LA « GUERRE HYBRIDE » : UNE EXPLORATION NUMERIQUE DES ENTREPRENEURS D’INFLUENCE RUSSES » (16 oct. 2020) – qui identifie 5 grands « entrepreneurs d’influence » au cœur de la guerre de l’information russe et de la diplomatie parallèle russe en Afrique, dont Yevgeny Prigozhin et Luc Michel.
Ce « Rapport », établi sur des sources dites « scientifiques » (en fait ces universitaires recrutés et financés pat l’Administration US, sont devenus des agents d’influence américains spécialisés dans la Russophobie) est là pour donner un vernis scientifique aux campagnes russophobes du Pentagone et des vitrines légales de la CIA. Outre le think-tank US de la Fondation Carnegie, il a été édité en anglais en version courte par la POST-SOVIET AFFAIRS review (Volume 37, 2021, dont sont extraites les citations de cette analyse) et en version longue par ORBIS review (Volume 65, Issue 3, 2021, Pages 403-419) sous le titre « RUSSIA’S AFRICAN TOOLKIT: DIGITAL INFLUENCE AND ENTREPRENEURS OF INFLUENCE », où l’on dit que Luc Michel (cité en premier dans cette version) est un des « premiers aventuriers de l’influence médiatique russe » et que « Luc Michel n’est pas le seul exemple d’entrepreneuriat d’influence soutenant les intérêts russes (…) représentent de formidables chambres d’écho pour la Russie sur le continent et de grands entrepreneurs russes d’influence, comme Yevgeny Prigozhin, s’intéressent désormais à l’Afrique de plus près ».

(3) QUI FINANCE CE RAPPORT ?
« Cet article fait partie d’un projet de deux ans (…) LA RUSSIE ET LA CHINE EN TANT QUE FOURNISSEURS DE SERVICES POUR LA GOUVERNANCE ILLIBERALE, financés par le département américain de la Défense dans le cadre du
Partenariat DECUR de l’Initiative de recherche Minerva ». Opération de désinformation donc du
Département américain de la Défense et de l’Office of Naval Research de l’US Navy.

(4) le livre « THE COMPANY YOU KEEP’ » (2020) contre Yevgeny Prigozhine et Luc Michel.
Au cœur de la campagne de déstabilisation américano-française, il y a ce livre « The company you keep. Yevgeny Prigozhine’s Influence Operations in Africa » (édité par la ‘Free Russia Foundation’ à Washington). Un livre qui mêle mythes et réalités. Un chapitre sur les médias y est consacré à Luc MICHEL.
Dans des articles dérivés du livre, notamment sur le site US ‘THE DAILY BEAST’, on rajoute encore une couche pour diaboliser les ennemis des USA. PRIGOZHINE y est traité de « gangster ». Luc MICHEL y est lui qualifié de « MECHANT SORTI DES FILMS DE JAMES BOND » (sic) et ses réseaux en Afrique et en Eurasie sont directement visés par cette campagne. « L’un des principaux phénomènes apparus depuis la seconde moitié du XXe siècle est la déconstruction de l’adversaire » (dixit Pierre Conesa, « La fabrication de l’ennemi, ou comment tuer avec sa conscience pour soi »). Une figure diabolique et diabolisée qui n’a que peu, si pas du tout de rapport avec le personnage réel attaqué. Au point que celui-ci peut légitimement se demander quand il lit sa fausse bio, s’il s’agit réellement de lui !

(5) Voir les photos et références sur :
http://www.elac-committees.org/2015/04/14/lucmichel-net-le-parcours-libyen-de-luc-michel-vu-par-la-voix-de-la-russie-moscou/

(6) DEUX ÉTUDES GÉOPOLITIQUES EXISTENT :

1-
« LA LIBYE DANS LES CONCEPTS GÉOPOLITIQUES DU PCN »/
« ZNACZENIE LIBII W GEOPOLITYCZNYCH KONCEPCJACH NACJONAL-EUROPEJSKIEJ PARTII KOMUNITARNEJ (PCN) »
Le« 3e Congrès des Géopoliticiens polonais » – III Zjazd Geopolityków Polskich –, organisé à Wroclaw (Pologne, 21 et 22 octobre 2010), a été l’occasion d’une brillante intervention de Kornel SAWINSKI intitulée « Znaczenie Libii w geopolitycznych koncepcjach Nacjonal-Europejskiej Partii Komunitarnej (PCN) », « La Libye dans les concepts géopolitiques du PCN ».
Géopolitologue, sociologue, analyste à l’ « Europejskiego Centrum Analiz Geopolitycznych », Sawinski est Doctorant à l’Uniwersytetu Śląskiego – Université de Silésie –, il préparaite thèse sur « Les idées géopolitiques de Jean Thiriart ».
Le géopoliticien et chercheur polonais développe longuement dans « La Libye dans les concepts géopolitiques du PCN » l’action générale transnationale du PCN et la mienne depuis plus de 25 ans, amplifiée et continuée dans celle du MEDD-MCR (le réseau pan-européen du MCR libyen, resté organisé en Europe). Ainsi que ses fondements dans l’action du leader et théoricien paneuropéen Jean THIRIART dans les années 60. Il expose le rôle important et influent joué par l’Organisation transnationale du PCN en tant qu’Ecole de pensée et « think tank » (comme l’entend la politique anglo-saxonne).
Enfin, il en arrive au cœur de son exposé : les liens tissés avec la Jamahiriya libyenne, la proximité des thèses géopolitiques de Moammar KADHAFI, des miennes (je devenais en 2004 Coordinateur-général du MCR en Europe) et du PCN sur la Grande-Europe eurasiatique, la nécessaire émergence d’un monde multipolaire, la Méditerranée conçue comme un lieu de civilisation commune, ou encore le rôle de Pont de la Libye entres les Unions européenne et africaine.
SAWINSKI évoque enfin le thème de la Démocratie Directe (dans ses versions libyenne et européenne), le rôle qu’il joue dans ma pensée et celle du MEDD-MCR en tant qu’alternative fondamentale au Parlementarisme bourgeois.
* La version polonaise de cette conférence – avec des résumés français et anglais -a fait l’objet d’un numéro de LIBYA NEWS & FACTS (n° 2054, 17 nov. 2010), le Bulletin du CEREDD :
Disponible en Pdf sur : http://ceredd.free.fr/accueil.htm

2-
« ELAC, UNE ORGANISATION EN RESEAU CENTRALISEE » / « ELAC (EURO-LIBYAN ACTION COMMITTEES – KOMITETY AKCJI EUROPEJSKO-LIBIJSKIEJ) JAKO ORGANIZACJA O CHARAKTERZE SIECIOWYM »
Cette analyse est une tentative d’analyser le phénomène d’une organisation en réseau, dont la mise en place était directement liée à la situation politique en Libye en 2011. Les manifestations qui avaient eu lieu en Libye ont été le fruit d’un succès (renversement de la loi et émeutes en Tunisie et en Égypte). Les émeutes ont été inspirées et contrôlées de manière significative et peut-être même décisive de l’extérieur, grâce à l’utilisation d’une technologie de réseaux, qui fait partie des armes de « soft power ». Les partisans du système libyen, les gens qui sympathisent avec la démocratie directe, à la manière de la Jamahiriya libyenne, utilisent également cette arme tout en menant des guerres d’information pour défendre leurs axiomes. Une manifestation de ceci est sans aucun doute le réseau ELAC, créé de manière significative sur la base du MEDD-MCR (Mouvement pour la démocratie directe européenne – Mouvement des Comités Révolutionnaires – Mouvement des Comités Révolutionnaires) à l’initiative de Luc MICHEL L’analyse de l’activité d’ELAC net nécessite de prendre en considération quelques faits qui la distinguent des activités des organisations gouvernementales et non gouvernementales officielles qui disposent de beaucoup plus de soutien financier, politique et de renseignement. – d’une part, c’est une organisation décentralisée, d’autre part, elle est basée sur une structure strictement centralisée du Parti PCN. Pour garder la chronologie du récit et aussi pour comprendre l’essence du phénomène ELAC il a fallu effectuer une analyse de l’activité du parti politique PCN et du mouvement socio-politique MEDD-MCR dans le contexte de leur plus important entreprises nettes.
* Original en Pdf en polonais :
Wydawca Akademia Marynarki Wojennej (Polish Naval Academy), Gdynia, Poland
sur http://yadda.icm.edu.pl/yadda/element/bwmeta1.element.cejsh-3329b808-e832-4dc0-868c-10d27ec8f59a/c/Kornel_Sawinski.pdf
* Cfr. Kornel SAWINSKI : ELAC (EURO-LIBYAN ACTION COMMITTEES), UNE ORGANISATION EN RESEAU CENTRALISEE
Partie 1 sur http://www.elac-committees.org/2013/03/11/ceredd-kornel-sawinski-elac-euro-libyan-action-committees-une-organisation-en-reseau-centralisee-partie-1
et Partie 2 sur http://www.elac-committees.org/2013/03/11/ceredd-kornel-sawinski-elac-euro-libyan-action-committees-une-organisation-en-reseau-centralisee-partie-2

(7) LUC MICHEL A CO-ORGANISÉ LES DEUX DERNIÈRES ACTIVITÉS POLITIQUES QUI ONT EU LIEU EN LIBYE AVANT L’AGRESSION OCCIDENTALE :
* juste avant les événements , dans les premiers jours de février 2011, le « 6e Forum européen du MEDD-RCM », le réseau pan-européen du Mouvement des Comités Révolutionnaires libyens qu’il dirigeait depuis sa création en 2003.
* Et la « Réunion Internationale de soutien à la Libye en avril 2011 – Hands off Libya ».
Il en existe deux « pages spéciales événement » sur Facebook avec des centaines de photos et vidéo. On peut notamment y voir une vidéo en arabe où le Ministre Kaled Kahim nomme Luc MICHEL (et ce seront ses dernières fonctions en Libye Jamahiriyenne) « président du Forum international des associations soutenant la Libye ».
* Voir https://www.facebook.com/ELAC.April.2011.Tripoli.Conference
et https://www.facebook.com/MEDD.RCM.6th.Forum

(8) Voir Le docu de Luc Michel : ‘Comment la Crimée est redevenue Russe ?’
sur https://www.palestine-solidarite.fr/le-docu-de-luc-michel-comment-la-crimee-est-redevenue-russe/

(9) *Voir le documentaire de Luc Michel
(Grand Reporter, Série I, août 2014): « De Yalta à Yalta ! »
sur https://vimeo.com/518576085
La Novorossiya, le concept géopolitique resurgi en 2014 revient en ce début 2021 sur le devant de l’actualité en Mer Noire ! Tout savoir sur la renaissance de la Novorossiya. De Donetsk à Odessa, une histoire géopolitique pas terminée …

(10) Voir sur EODE PRESS OFFICE/ GEOPOLITIQUE/ LA ROUMANIE TRANSFORMEE PAR L’OTAN EN PLATE-FORME D’AGRESSION CONTRE LA RUSSIE
sur http://www.eode.org/eode-press-office-geopolitique-la-roumanie-transformee-par-lotan-en-plate-forme-dagression-contre-la-russie/

(11) Voir Politique irresponsable de Bucarest : les Usa resserrent leur étreinte sur une Roumanie devenue plate-forme d’agression contre la Russie
sur http://www.palestine-solidarite.org/actualite.luc_michel.130917a.htm

(12) Voir sur le site de STIRILE PROTV/
POLITICIAN BELGIAN: ROMANIA SE TRANSFORMA IN “PLATFORMA DE AGRESIUNE” CONTRA RUSIEI
sur http://stirileprotv.ro/stiri/international/politician-belgian-romania-se-transforma-in-platforma-de-agresiune-contra-rusiei.html

(13) Voir M. Luc Michel, meilleur ami des Barundi en 2015
sur https://burundi-agnews.org/afrique/burundi-afrique-geopolitique-m-luc-michel-meilleur-ami-des-barundi-en-2015/
« Tout commence sur les plateaux de Africa Media fin décembre 2015. De nombreux panélistes invités sur le plateau soutenant les agresseurs du Burundi – les anti Nkurunziza ( Sindumuja )-, M. Luc Michel, presque seul contre tous, livrera une bataille d’argumentation sans précédent. Disait il : ” Oui le président Nkurunziza a raison : ensemble nous avons fait basculer le panel et le public !” En effet, grâce à son argumentaire, M. Luc Michel et les téléspectateurs, face aux panélistes invités sur les plateaux d’Afrique Média, ont fait basculer les réseaux … M. Luc Michel dit : “Lors du débat du 22 décembre tous les panélistes étaient contre ma défense du Burundi [ https://www.youtube.com/watch?v=n0FgaYPkTEA ]. Mais ce soir là 99% des réseaux étaient avec moi … Entre le DEBAT PANAFRICAIN du 27 décembre et celui du BOUQUET SPECIAL de ce 2 janvier 2016, c’est le panel qui a basculé. Sous la pression des téléspectateurs appelant et sous celle du bon sens, les anti-Nkurunziza se sont retrouvés bien isolés … La place des panafricanistes est aux côtés des présidents, des politiques et des états agressés par les USA et l’OTAN. Et pas à reprendre les médiamensonges honteux de Jeune afrique, RFI et autres Euronews … ».

(14) Voir CONFERENCE PUBLIQUE LUC MICHEL A BUJUMBURA MAI 2016
sur https://www.youtube.com/watch?v=UDSTUD7MB7M

(15) Voir Fatalement Luc Michel dérange certains
sur https://www.youtube.com/watch?v=UDSTUD7MB7M

(16) Voir sur LUC-MICHEL-TV/ LUC MICHEL: ‘GRAND REPORTER’ EN CENTRAFRIQUE 2019. LE FILM !
sur https://vimeo.com/374284692

(17) Sur http://www.centrafrica-news.tv/

_____________________________

Luc MICHEL / Люк МИШЕЛЬ /

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou, Téhéran et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/
________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :
WEBSITE http://www.lucmichel.net/
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
LUC-MICHEL-TV https://vimeo.com/lucmicheltv
* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/
LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163/

Posted in Non classé | Commentaires fermés

# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ LE FLASH GEOPOLITIQUE DU JOUR/ GEOPOLITIQUE AFRICAINE/ RECOLONISATION AMERICAINE DE L’AFRIQUE : LA 5E COLONNE YANKEE

LMGD-PODCAST 016 tshisekedi agent usa (2021 09 27) (1)

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/
Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
2021 09 27
Flash du jour 016

La recolonisation de l’Afique par les USA (printemps arabe 2011, printemps africain 2014, nouvelle politique africaine de Trump 2018, super printemps arabo-africain de Biden-Harris 2021) estv rendue poossible par la 5e colonne yankee en Afrique !

Dans lee compte-rendu de la Rencontre du secrétaire d’État US Blinken avec le président de la RDC Tshisekedi (23 septembre 2021), le State Department est en aveux :

« Le secrétaire d’État Antony J. Blinken a rencontré le président de la république démocratique du Congo (RDC) Félix Tshisekedi aujourd’hui, à New York, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies. Le secrétaire Blinken et le président Tshisekedi ont discuté de l’avancement des priorités mondiales et régionales communes par le biais du partenariat privilégié pour la paix, la prospérité et la préservation de l’environnement entre les États-Unis et la RDC. Le secrétaire a salué le leadership du président Tshisekedi en tant que président de l’Union africaine (…) »
Tshisekedi, agent de longue date de l’Atlantic Foundation (comme le premier ministre soudanais Hamdok), tout puissant en Afrique, va participer directement à la déstabilisation de l’Ethiopie, alliée du Bloc de l’Est :

« Le secrétaire Blinken a souligné la détermination des États-Unis à utiliser tous les outils appropriés pour mettre fin au conflit en Éthiopie, notamment l’annonce, le 17 septembre, d’un nouveau décret présidentiel autorisant l’utilisation de sanctions financières (…) ainsi que dans la médiation du différend concernant le barrage de la Grande Renaissance éthiopienne et la désescalade des tensions en Somalie ».

L’ATLANTIC COUNCIL :
UNE PIEUVRE TOUTE PUISSANTE AU CŒUR DE LA POLITIQUE AMERICAINE EN AFRIQUE

Je reviens fréquemment sur les dessous complexes des « révolutions de couleur » en Afrique et donne à chaque fois un coup de projecteur à un organisme bi-partisan influent de déstabilisation américain, l’ATLANTIC COUNCIL.
Dirigeants : le général US Jones, mentor de Katumbi en RDC et ex Conseiller à la sécurité nationaled’Obama,
Peter Pham, envoyé spécial de Trump dans les Grands-Lacs et puis au Sahel, Tibor Nagy, vice State secretary US, Donald Booth, envoyé de Trump et avant d’Obama au Soudan …

* Voir sur LUC-MICHEL-TV/
COMMENT UN LOBBY AMÉRICAIN, L’ATLANTIC COUNCIL, EST AU COEUR DE LA DÉSTABILISATION DU CAMEROUN ET DE L’AFRIQUE !?
sur https://vimeo.com/380926946

* Lire Luc MICHEL :
Du Maroc au Mozambique, les Usa et l’Otan se redéploient sur toute l’Afrique
Sur https://www.palestine-solidarite.fr/du-maroc-au-mozambique-les-usa-et-lotan-se-redeploient-sur-toute-lafrique-2/

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou, Téhéran et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/
________________

* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :
WEBSITE http://www.lucmichel.net/
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
LUC-MICHEL-TV https://vimeo.com/lucmicheltv
* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/
LINKEDIN https://www.linkedin.com/in/luc-michel-eode-600661163/

LMGD-PODCAST 016 tshisekedi agent usa (2021 09 27) (2) LMGD-PODCAST 016 tshisekedi agent usa (2021 09 27) (3)

Posted in Non classé | Commentaires fermés