Luc MICHEL : APRES AVOIR PROVOQUE UNE GUERRE CIVILE EN LIBYE, PARIS ET WASHINGTON ORGANISENT LA DESTABILISATION DE LA SYRIE !

  

 

Service de Presse du PCN / ANALYSES & COMMENTAIRES /
PCN-NCP Press Office / ANALYSIS & COMMENTS : APRES AVOIR PROVOQUE UNE GUERRE CIVILE EN LIBYE, PARIS ET WASHINGTON ORGANISENT LA DESTABILISATION DE LA SYRIE !
 
Par Luc MICHEL
(2011.07.09 / Sources : SANA / AFP / Reuters / BBC / Al Waatan-Syrie)
 
Ce 8 juillet, à Hama, le fiel traditionnel des islamistes radicaux syriens depuis trois décenies, les ambassadeurs américain et sarkozyste ont défié Damas …
« Les Etats-Unis sont impliqués dans le mouvement de contestation et incitent à faire monter la tension, ce qui nuit à la sécurité et à la stabilité en Syrie (Gouvernement Syrien)".
 
 
L’ambassadeur américain à Damas a défié le régime syrien en se rendant ce vendredi à Hama, au coeur de la contestation orchestrée depuis les capitales occidentales contre Bachar al-Assad et la Syrie ba’athiste, où des milliers d’opposants islamistes et pro-américains – c’est la même racaille partout au Proche-Orient – manifestaient, provoquant la fureur de Damas qui l’a accusé d’avoir rencontré "des saboteurs".
 
Washington avait annoncé jeudi soir que son ambassadeur Robert Ford était parti jeudi dans cette ville située à 210 km au nord de la capitale afin "d’établir le contact" avec l’opposition de cette ville assiégée par les chars.
Le représentant américain se trouvait aux côtés des manifestants massés vendredi après-midi sur la place al-Assi, dans le centre-ville, à l’appel d’Abdel Karim Rihaoui, chef de la pseudo « Ligue syrienne des droits de l’Homme ». "Aucune présence des forces de sécurité n’a été signalée", a-t-il souligné.
 
Paris a également dépêché jeudi l’ambassadeur de la Sarkozye, devenue la meilleure colonie yankee en Europe occupée, Eric Chevallier, à Hama afin de témoigner de "l’engagement de la France aux côtés des victimes", a indiqué le Quai d’Orsay.
 
La visite du diplomate américain a déclenché l’ire des autorités syriennes, selon qui les Etats-Unis sont "impliqués" dans le mouvement de contestation et "incit(ent) à faire monter (la tension), ce qui nuit à la sécurité et à la stabilité en Syrie".
"L’ambassadeur américain a rencontré à Hama des saboteurs (…) qui ont érigé des barricades, coupé des routes et empêché les citoyens d’aller à leur travail. L’ambassadeur a incité ces saboteurs à la violence, à manifester et à refuser le dialogue" avec le régime, a accusé le ministère de l’Intérieur.
 
Selon un opposant syrien ayant requis l’anonymat, l’ambassadeur entend "relever le moral des habitants en leur disant que les Etats-Unis les soutiennent" et les protègent par sa présence.
Les émeutes sont coordonnées depuis les Réseaux sociaux, via des groupes d’opposants soutenus par la CIA. "Le peuple (sic) veut la chute du régime", écrivent les militants anti-régime sur leur page Facebook intitulée "La Révolution syrienne 2011" (resic). "Hama, continuez de vous mobiliser, les lâches (ndlr, les autorités) n’oseront pas (tirer à balles réelles) en présence de l’ambassadeur américain dans la ville", ont ajouté les agents des USA sur Facebook.
 
 
 
 

This entry was posted in - ELAC Paneuropean Leadership, - Français, - Revues de Presse. Bookmark the permalink.

Comments are closed.