# 6 FEVRIER 2011 : LUC MICHEL ANNONCE DEPUIS TRIPOLI L’AGRESSION OCCIDENTALE CONTRE LA LIBYE ET LA SYRIE !

 
Il est le seul parmi tous les analystes et commentateurs à comprendre ce qui se passe et à prendre la mesure exacte de l’événement …
 
Luc MICHEL, leader des Euro-Libyan Action Committees/ELAC (dont il organise la création ce jour là) et président du MEDD-MCR, annonçait l’agression occidentale contre la Libye et la Syrie dans son interview video pour PCN-TV à Tripoli le 6 février 2011 dernier (où il se trouvait pour la « 6e Convention européenne du MEDD », organisée à Zawiah, près de TRipoli, les 5-6-7 février 2011). 
Dans son interview pour PCN-TV, le nouveau Réseau multimedia communautaire, sur le soi-disant « printemps arabe », réalisée sur la « Place Verte » de Tripoli, haut lieu de la Révolution du Fateh du 1er septembre 1969, devant la caserne d’où sont partis les officiers révolutionnaires commandés par Moammar Kadhafi – choix au symbole fort -, Luc MICHEL dénonçait les soi-disant « révolutions arabes », en fait des coups d’état américains, sur le modèle des « révolutions de couleur » tentées et parfois réussies dans l’Est européen depuis 2000 (Yougoslavie, Ukraine, Géorgie …).
L’analyse de Luc MICHEL était alors et est toujours qu’il s’agit de la réalisation par Obama du projet de Bush et des Neocons dit du « Grand Moyen-Orient » : l’installation dans tout le monde arabe de pseudo « démocraties » fantoches, associant au pouvoir militaires pro US et islamistes, sous contrôle yankee. Et que les cibles principales étaient et sont en réalité les deux derniers régimes nationaux arabes : la Jamahiriya libyenne et la Syrie ba’athiste.
Analyse prophétique. Sur base d’informations confidentielles et d’analyses géopolitiques dans un domaine où il est un spécialiste reconnu, en Libye et en Russie notamment.
 
Luc MICHEL :
Le monde arabe est en feu disait Al-Jazeera le 27 février. Tripoli est au centre d’un cyclone. Des coups d’Etats américains camouflés en « révolutions de couleurs » agitent l’Egypte et la Tunisie. Tout cela est organisé.
En France, le CANARD ENCHAINE nous explique par la voix de la ministre Alliot-Marie que « les Américains ont tout pris en mains », que c’est l’armée qui est l’amie des Américains qui a chassé le président.
En Egypte, WIKILEAKS révèle dans ses câbles que les ambassades américaines payent les trois parties, le général Souleymane qui est l’homme de la CIA et du Mossad en Egypte, mais également al-Bahradei et aussi les Frères Musulmans.
Au milieu de tout cela, Tripoli est calme. Tripoli est un oasis de prospérité. Le régime, qui a maintenant 41 ans, du Colonel Kadhafi a apporté 41 années de paix et de prospérité à la Libye.
Certes, on me dira « il y a le pétrole », mais en Algérie aussi il y a du pétrole, mais de la misère. Ici, l’argent, a été employé pour et par le peuple. Je viens à Tripoli depuis plus de 20 ans. A chaque fois, je vois un gigantesque chantier de constructions.
 
Luc MICHEL :
Je pense que la Libye, avec la Syrie, est la véritable cible de ce qui se passe actuellement dans le monde arabe. Pourquoi ? Parce que Tripoli est un insupportable et triple défi au nouvel ordre mondial et à l’hégémonie américaine.
 
Premièrement, un défi idéologique.
Ici règne un système de Démocratie Directe où le peuple a pris en main son administration. C’est insupportable dans un monde où l’Amérique entend imposer la démocratie parlementaire, y compris et à commencer dans le monde arabe. C’est le fameux projet du « Grand Moyen-Orient », sur lequel George Bush a échoué. Obama est en train de retenter le coup.
 
Le deuxième défi de la Libye, c’est un défi géopolitique.
La Libye est un pont entre l’unification européenne et l’unification africaine. C’est un pont pacifique. La vision de Kadhafi, ce n’est pas la guerre des civilisations. La vision de Kadhafi, c’est la vision du dialogue des peuples et des cultures. Dans un monde où l’Amérique veut de nouveau imposer sa loi, cette vision du monde est insupportable.
 
Enfin, la Libye est un défi arabe.
Bien que le colonel Kadhafi se soit orienté depuis les années 90 vers l’unification africaine, il reste une forte conscience morale dans le monde arabe. Lorsque l’impérialisme américain avec ses alliés persans et sionistes a occupé l’Irak, le colonel Kadhafi est le seul parmi les chefs d’État arabe à avoir eu une attitude digne et combattive. Lors du martyr du Président Saddam Hussein, le seul président légitime de l’Irak, la Libye a déclaré trois jours de deuil national. Elle a élevé le martyr Saddam Hussein à la dignité martyr de la nation au même titre que l’émir Omar Mukhtar, le chef de la résistance libyenne à l’impérialisme et au fascisme italien.
 
Luc MICHEL :
Voilà pourquoi je pense que l’on tentera, un jour prochain ou l’autre, une révolution de couleurs en Libye. En Syrie également où c’est en route, mais où le régime national syrien a su également résister.
Notre rôle à nous est de préserver la Révolution libyenne !
Parce que nous sommes des partisans de la Démocratie Directe.
Mais aussi parce que c’est notre Révolution. La Libye est une expérience-pilote. Il y a ici au sein du système, des demandes pour ce qu’on appelle « plus de libéralisation », c’est-à-dire de lier la Libye à la globalisation mondiale. Il y a aussi des gens, avec notamment l’Amphithéâtre vert, la Green Academy, qui veulent préserver le Socialisme. Nous sommes aux côtés de ceux qui veulent préserver la Révolution libyenne et son caractère socialiste.
 
(Tripoli, 6 février 2011)
 
Voir l’interview Video (en Français) :
 
Photos de l’interview sur la PAGE EVENEMENT
De la « 6e Convention européenne du MEDD-MCR » :
 

 

 

 

 

 

  

This entry was posted in - Français, - Luc MICHEL: Editos & Entretiens. Bookmark the permalink.

Comments are closed.