# PCN-SPO/ ANALYSIS & COMMENTS / CRIMES DE GUERRE DE L’OTAN : MASSACRE DE MASSE A MAJER EN LIBYE !

Majer, le « Guernica » libyen !
Libye: Tripoli accuse l’Otan d’avoir tué 85 civils dans la nuit du 9 août !
 
Service de Presse du PCN / ANALYSES & COMMENTAIRES /
PCN-NCP Press Office / ANALYSIS & COMMENTS :
Par Luc MICHEL
(2011.08.10/ Sources : BELGA/ JANA/ TV Libyenne )
 
Tripoli a accusé mardi l’Otan d’avoir tué 85 personnes dont des femmes et des enfants dans des raids aériens contre un village à l’est de Tripoli, MAJER.
Les raids ont été menés dans la nuit de lundi à mardi par l’Otan sur le village de Majer, à une dizaine de km au sud de la ville disputée de Zliten, elle-même située à 150 km à l’est de Tripoli, a déclaré le porte-parole du gouvernement libyen, Moussa Ibrahim, à un groupe de journalistes emmenés sur place.
 
"Le village a été attaqué pour permettre aux rebelles d’entrer à Zliten par le sud", a-t-il dit, en allusion aux tentatives répétées des insurgés venus de l’enclave de Misrata, plus à l’est, de s’emparer de cette ville, sous la couverture aérienne de l’Otan. "Après les trois premières bombes tombées, les habitants ont couru vers les maisons bombardées pour sauver leurs proches. Ils ont été frappés par trois autres bombes", a-t-il dit en faisant état de la mort de 33 enfants, 32 femmes et 20 hommes, issus de douze familles, et en dénonçant un "massacre".
 
Les journalistes ont pu voir quatre maisons totalement ou quasiment détruites. Elles l’ont été par les raids, ont indiqué des responsables locaux en affirmant qu’il y avait toujours des corps sous les décombres. Une trentaine de corps dont ceux de deux enfants et d’une femme ont été transportés à la morgue de l’hôpital central de Zliten. Des corps déchiquetés s’y trouvaient également.
Dans l’après-midi, quelques centaines de personnes ont assisté aux funérailles de 28 des victimes enterrées au cimetière des martyrs à Majer, en criant leur colère contre l’Otan, "les espions et les traîtres" en allusion à la rébellion.
 
Comme à son habitude, l’Otan a affirmé que « la cible visée était constituée de deux anciens bâtiments agricoles utilisés à des fins militaires par le régime » (sic). "Nous n’avons pas la preuve de victimes civiles à ce stade" (resic), a dit sans vergogne le porte-parole Roland Lavoie. "L’Otan prend d’extrêmes précautions pour ne pas toucher des civils innocents vivant ou travaillant à proximité" des sites visés (resic).
L’Alliance atlantique, souvent accusée preuves à l’appui par Tripoli de tuer des civils, n’a reconnu à ce jour que deux bavures lors de son opération en Libye en admettant avoir tué par erreur ou accidentellement des civils lors de raids.
 
L’OTAN a pris fin mars le commandement de la coalition internationale intervenue – l’USA, NATO et les putains arabes de Washington – « pour protéger les civils ». Depuis elle les assassine par centaines et centaines …

 

 

 

 

 
 

  

This entry was posted in - Français, - Luc MICHEL: Editos & Entretiens, - Revues de Presse. Bookmark the permalink.

Comments are closed.