# LE PCN ET LE MEDD-MCR S’ASSOCIENT A L’ HOMMAGE QUE CUBA A RENDU A FIDEL CASTRO POUR SES 85 ANS

Press Release / Communiqué de Presse
(2011.08.13)
 
Le Comandante Castro a 85 ans. Celui dont les media de l’OTAN espèrent et annoncent la mort depuis de nombreuses années est toujours là !
 
Tous les médias cubains, les musiciens, les plasticiens, de jeunes campeurs et même des transsexuels – ceci réduisant à néant les campagnes mensongères des USA et de leurs pantins sur les « droits des homosexuels bafoués à Cuba » – ont rendu hommage samedi à Fidel Castro pour ses 85 ans.
 
En l’absence du "Commandant" qui a quitté le pouvoir (curieux « dictateur » …) il y a cinq ans pour raisons de santé, 22 artistes de neuf pays ont participé à la "Sérénade de la Fidélité", jouée dans le théâtre Karl Marx de La Havane, devant 5.000 invités et en présence de hauts dignitaires du régime.
 
Granma et Jeunesse Rebelle, les deux quotidiens nationaux, ont rendu compte des commémorations en première page, titrant "Cuba et l’Amérique latine ont chanté Fidel" et "l’Amérique latine nous a offert son coeur".
 
Un groupe de jeunes de la province de Holguin, à 760 km à l’est de La Havane, ont campé près de la maison natale de Fidel Castro et de son frère Raul, qui a remplacé son aîné malade à la tête de Cuba en juillet 2006. Vendredi soir, un groupe de transsexuels s’est réuni au Centre d’éducation sexuelle (Cenesex) de La Havane pour commémorer le 10e anniversaire du Groupe de sympathisantes transsexuelles.
 
Nelson Dominguez, l’un des plus célèbres plasticiens cubains, et le photographe Alex Castro, fils de Fidel, ont inauguré une exposition commune, "Cavalier de l’aube", au Memorial José Marti, qui célèbre le poète et héros cubain sur la Place de la Révolution à La Havane.
 
Retiré chez lui, Fidel mène une vie simple et se consacre à la lecture et à l’écriture d’articles sur les problèmes mondiaux publiés dans la presse officielle.
 
AVEC LA JAMAHIRIYA LIBYENNE CONTRE L’AGRESSION IMPERIALISTE !
 
Face à l’agression des USA et de l’OTAN contre la Jamahiriya libyenne, Castro s’est engagé pour défendre son ami de 40 ans Kadhafi. Comme Chavez ou Ortega au Nicaragua.
 
« Prix Kadhafi des droits de l’homme », Fidel Castro a écrit dans ses « Réflexions », reproduites par les médias cubains et internationaux : « pour moi il est évident que le gouvernement des Etats-Unis ne se soucie absolument pas de la paix en Libye, et qu’il n’hésitera pas à donner l’ordre à l’OTAN d’envahir ce riche pays ». Le ministre des relations extérieures de Raul Castro a repris la même idée : « des politiciens et des médias américains incitent à la violence, à l’agression militaire et à l’agression étrangère ».
 
Fidel n’est pas le dernier d’hier. Mais bien un des premiers de demain ! Avec Kadhafi, Chavez ou Lukashenko …
Longue vie Comandante Castro !

  

Ce contenu a été publié dans - Français, - Press Releases / Communiqués de presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.