# Luc MICHEL / DAMAS ACCUSE LES ETATS-UNIS D’INGERENCE DANS LA MISSION DES OBSERVATEURS ARABES

 
PCN/SPO / Avec AFP – Reuters /
Par Luc MICHEL (2012 01 04)
 
Le gouvernement du président Bachar al-Assad a accusé ce mercredi les Etats-Unis de s’ingérer dans la mission des observateurs arabes chargés de rendre compte de la situation en Syrie en proie depuis plus de neuf mois à une révolte organisée par et depuis l’Occident.
 
QUAND WASHINGTON VEUT DICTER SA LOI A LA SYRIE …
 
"Les déclarations américaines (…) sont une ingérence flagrante dans la (mission) de la Ligue arabe, et une tentative injustifiée d’internationaliser" la crise, a affirmé le porte-parole du ministère syrien des Affaires étrangères Jihad Makdessi dans un communiqué.
Les Etats-Unis ont estimé mardi que la Syrie n’avait pas respecté ses engagements vis-à-vis de la Ligue arabe et qu’il était "largement temps" pour le Conseil de sécurité de l’ONU d’agir pour "soutenir les aspirations légitimes des Syriens".
"La Syrie ne va pas rendre compte aux Etats-Unis du niveau de son engagement dans le protocole de la Ligue arabe", a répliqué M. Makdessi accusant à juste titre Washington d’"attiser la violence", avant la présentation samedi à la Ligue arabe des résultats de la mission des observateurs.
Selon le département d’Etat, le sous-secrétaire d’Etat aux Affaires du Proche-Orient, Jeffrey Feltman, se trouvait mercredi au Caire pour des entretiens à la Ligue arabe sur le dossier syrien.
 
LES SYRIENS MANIFESTENT POUR LE GOUVERNEMENT BA’ATHISTE
 
Des activistes pro-occidentaux ont appelés ce mercredi les Observateurs de la Ligue Arabe « à se rendre sur la place Sabaa Bahrat », au coeur de Damas, où ils avaient prévu de manifester contre le régime, ont-ils écrit sur Facebook.
Mais, ce sont des centaines de partisans du régime qui étaient au rendez-vous et se sont rassemblés sur cette place, arborant des drapeaux syriens et scandant des slogans pro-Assad, selon une journaliste de l’AFP !!!
Cette manifestation "soutient les réformes et rejette le terrorisme", a indiqué la télévision publique syrienne. Les autorités imputent, là aussi à juste titre, à des groupes "terroristes" les violences qui ensanglantent le pays.
 
LES PUTAINS « SYRIENNES » DE L’OCCIDENT : UNE OPPOSITION HETEROCLITE ET DIVISEE
 
Sur le plan politique, l’opposition, ramassis d’agents occidentaux aux intérêts opposés, d’affairistes et de fanatiques islamistes, peine à s’entendre pour constituer un front uni contre le régime du président Bachar al-Assad.
Mardi, le Conseil national syrien (CNS), une création de l’Occident, conseil fantoche sur le modèle du CNT de Benghazi, qui regroupe la majorité des courants de l’opposition, a démenti avoir conclu un accord avec le Comité national pour le changement démocratique (CNCD), un autre groupe de l’opposition, lui aussi parrainé par les services secrets occidentaux, mais animés par un autre quarteron de traîtres rivaux du pseudo CNS.
Samedi, le CNCD avait annoncé dans un communiqué la signature d’un accord politique "définissant les principes de la lutte démocratique pour la période de transition" (sic) en Syrie.
Selon des analystes, les principaux points de désaccord entre ces deux formations portent sur une éventuelle intervention militaire étrangère en Syrie et sur le soutien à l’ASL, l’armée terroriste organisée en Turquie et en Syrie par le MI6 et la CIA. Avec l’aide des milices djihadistes de Libye, proches d’Al-Qaida.
 
Le CNS est une coalition de partis d’opposition, dont des partis islamistes, notamment des membres des Frères musulmans, libéraux et néo-fascistes. Le CNCD, dirigé par Hassan Abdel Azim, regroupe des partis "nationalistes arabes" (là aussi des néofascistes), kurdes, socialistes et marxistes (trotskistes notamment).
"Nous sommes condamnés à nous entendre tôt ou tard car la situation dans le pays ne supporte point l’absence d’une stratégie et d’une vision communes de l’opposition syrienne", a indiqué à l’AFP Haytham Manna, responsable du CNCD à l’étranger et qui était cosignataire de l’accord contesté.
 
 
Pour la défense de la Syrie ba’athiste et de la Cause arabe anti-impérialiste,
Les COMITES SYRIE / SYRIA COMMITTEES :
 
 
SURIYE KOMITESI – SYRIAN COMMITTEES (TURKEY)
 

  

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.