# SYRIA COMMITTEES / LE « GROUPE DE SHANGhAI », AVEC LA CHINE ET LA RUSSIE, FAIT REMPART AUTOUR DE LA SYRIE !

 

 
Echec à la diplomatie terroriste des USA et de l’OTAN !
Le « Groupe de Shanghai » condamne l’ingérence occidentale …
Luc MICHEL pour PCN-SPO
Avec Syria Committees – AFP – Reuters – Libération / 7 juin 2012 /
 
L’offensive de la diplomatie terroriste des USA et de l’OTAN est stoppée net à Pékin. Malgré des semaines de pressions diverses, de provocations et d’attentats sanglants en Syrie même, le « Groupe de Shanghai » condamne l’ingérence occidentale …
 L’OCS regroupe la Russie, la Chine et quatre ex-républiques soviétiques, le Kazakhstan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan et le Kirghizstan. Leurs dirigeants ont ainsi entériné les déclarations allant dans le même sens la veille de Moscou et Pékin, à l’ouverture du sommet.
 
« La Chine et la Russie font rempart autour de la Syrie et de l’Iran » titre Libération (Paris). Pékin et Moscou, ainsi que quatre ex-Républiques soviétiques, ont réaffirmé jeudi leur opposition à toute intervention militaire ou sanction unilatérale au Moyen-Orient.
L’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS) – aussi connue sous le nom de « Groupe de Shanghai », dans laquelle Chine et Russie jouent un rôle prédominant, a affirmé ce jeudi son opposition à «toute intervention militaire au Moyen-Orient», en faisant référence à la Syrie, ainsi qu'à l’usage de la force contre l’Iran.
 
«Les Etats-membres sont opposés à toute intervention militaire, à l’imposition d’un changement de régime ou de sanctions unilatérales», a déclaré dans un communiqué à l’issue de son sommet à Pékin l’organisation qui regroupe la Chine, la Russie et quatre pays d’Asie centrale, avant de faire explicitement référence à la Syrie.
Spécifiquement sur la Syrie, l’OCS a souligné la «nécessité de cesser toute sorte de violence, quelle qu’en soit l’origine». Soulignant ainsi la position russe qui condamne la soi-disant ASL et les groupes terroristes islamistes soutenus par l’OTAN.
L’organisation régionale assure qu’une «solution pacifique du problème syrien par le dialogue politique» est dans l’intérêt à la fois du peuple syrien et de la communauté internationale.
 
L’OCS a aussi affirmé son opposition à l’usage de la force contre l’Iran, accusé par des pays occidentaux de vouloir se doter de l’arme atomique.
«Toute tentative de résoudre la question iranienne par la force serait inacceptable et entraînerait des conséquences imprévisibles, menaçant la stabilité et la sécurité dans la région et dans le monde entier», ont assuré les six pays.
 
____________________ 
 
Sur le « Groupe de Shanghai » et les autres organisations collectives eurasiennes qui s’opposent à l’OTAN, lire :
http://www.pcn-ncp.com/why/pourquoi1.htm
 
Photo :
Les dirigeants de l'Organisation de Coopération de Shanghaï réunis à Pékin ce 6 juin 2012 (Photo pool. Reuters)
This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.