# PCN-INFO / L’HUMANITE (PARIS) ET LE PCF REJOIGNENT DEFINTIVEMENT LES « COMMUNISTES DE WASHINGTON » QUI SOUTIENNENT L’AGRESSION CONTRE LA SYRIE !

 

 
 
Sous le titre « Alep sous les bombes », L’HUMANITE donnait le 11 août dernier la parole à une « figure historique de l'opposition syrienne » Michel Kilo qui soutient l’ASL.
Voici maintenant le PCF qui soutient le plan de l’OTAN pour renverser le Président Baschar Al Assad …
 
Luc MICHEL & Karel HUYBRECHTS pour PCN-INFO /
avec PCN-SPO – La Croix – ELAC Website – Le Petit Blanquiste / 2012 09 22 /
2e édition
 
Par stupidité politique – l’analyse marxiste a disparu des cerveaux – ou opportunisme, L’HUMANITE (Paris) donnait le 11 août dernier la parole aux traîtres syriens !
 
LA CONFUSION IDEOLOGIQUE DU GAUCHISME EUROPEEN
 
Rejoignant de nombreux gauchistes européens et la quasi totalité des groupes trotskistes qui soutiennent les agressions contre la Libye et la Syrie (1), et donc directement celle des USA et de l’OTAN, maîtres d’œuvre du soi-disant « printemps arabe » (sic), voici donc l’organe du PCF qui publiait un plaidoyer hypocrite et mensonger contre la Syrie ba’athiste ! On voit là aussi la mauvaise influence de Melenchon, qui a voté au Parlement européen une motion pour l’intervention en Libye dès Mars 2011, et soutient le coup d’état insurrectionnel de l’OTAN en Syrie.
 
La confusion politique et idéologique est totale dans l’ultra-gauche sur le soi-disant « printemps arabe », les agressions en Libye et en Syrie (2). Ceci d’autant plus que les fronts idéologiques divergent dans les affaires libyennes et syriennes.
En effet, l’Iran a participé aux côtés de l’OTAN – fort discrètement mais de façon bien réelle – à la destruction de la Jamahiriya de Kadhafi. « L’Iran, qui a soutenu la révolte de la population libyenne contre Kadhafi (…) a salué "la victoire du peuple musulman libyen" en disant espérer l’instauration d’une "démocratie religieuse" en Libye », déclarait le Ministre des affaires étrangères iranien à l’AFP (2011.10.25), alors que l’OTAN s’emparait de Tripoli.
Alors que Téhéran, pour des raisons liées au contexte géopolitique régional, est un des soutiens de Damas. Pour le moment. On notera que le Hamas, longtemps client de Téhéran, figure parmi les ennemis déclarés de Damas (3) …
 
Il est symptomatique que les formations dites « nationale-communistes » – comme le KPRF russe, le Parti Communiste d’Ukraine de Simonenko, le Parti Socialiste Progressiste d’Ukraine de Natalia Vitrienko (venue à Tripoli en Avril 2011 soutenir sous les bombes de l’OTAN la Conférence Internationale des Comités ELAC), ou encore le régime du président Lukashenko au Belarus -, tous proches idéoliquement du PCN, soutiennent comme lui la Syrie ba’athiste, après avoir défendu Jamahirya libyenne. Cuba ou Chavez – versions latino-américaines du national-communisme – aussi. Ce qui a provoqué de vives critiques de Cuba ou Caracas chez ces gauchistes en perdition politico-idéologique.
 
QUI EST L’ « OPPOSANT SYRIEN » MICHEL KILO ?
 
Sous le titre « Alep sous les bombes » – et avec une couverture anti Assad digne des médias de l’OTAN style Libération -, L’HUMANITE donne la parole à une « figure historique de l'opposition syrienne », Michel Kilo, qui « explique l'importance de l'issue de la bataille d'Alep. »
 
le journaliste et écrivain Michel Kilo est effectivement une des figures intellectuelles de la contestation, violemment engagé contre le régime ba’athiste syrien et la présence de la Syrie au Liban – de 1989 à 2005. La lutte contre la présence syrienne dans le conflit libanais – combattue sans merci par Washington et Tel-Aviv – devient le fer de lance de Michel Kilo.
En mai 2006, il est arrêté par les autorités syriennes pour avoir signé la déclaration « Beyrouth-Damas, Damas-Beyrouth ».
 
Ce texte, ratifié par 273 autres intellectuels syriens et libanais, appelle la Syrie « à se désengager totalement du Liban et à ne plus y commettre d’attentats ».
Les autorités l’accusent d’« incitation à la rébellion civile » et d’« affaiblissement du sentiment national ». Il écopera de trois ans de prison ferme, qu’il finira de purger en mai 2009. À peine sorti de prison, il annonce qu’il continuera ses activités « comme par le passé ».
 
Dans LA CROIX (Paris, 5 mai 2012), il estimait « qu’il ne peut y avoir de dialogue entre l’opposition et le régime, tant que l’armée ne se sera pas retirée des villes, que les manifestations pacifiques n’auront pas été autorisées et que les prisonniers n’auront pas été relâchés. Il espère une transition vers la démocratie et un changement de Constitution permettant la mise en place d’un régime parlementaire. » Le voici qui soutient les terroristes et les djhihadistes de l’ASL !
 
QUE DISAIT CE TRAITRE A L’HUMANITE LE 11 AOUT DERNIER ?
 
Michel Kilo : « si l’ASL perd la bataille d’Alep, ce sera un grand pas en arrière pour la révolution (sic) en Syrie (…) maintenant beaucoup de démocrates (resic) participent aux combats, pas comme représentants de leur organisation, mais en tant qu’individu. Il est vrai que si l’ASL perd, pas seulement à Alep, ce sera une catastrophe pour l’opposition. L’ASL est devenue la force majeure de l’opposition à l’intérieur, qui se confronte au régime (…) Si l’ASL perd, toutes les couches de la population, tous les courants politiques vont perdre. Cela signifiera l’écrasement du mouvement populaire. La solution est maintenant pour les Syriens de défaire le régime par les armes ». Au passage, il nie les liens de la pseudo ASL avec les USA et l’OTAN.
 
Ce « démocrate laïc », selon L’HUMANITE, prône la collaboration avec les islamistes : « À Homs, par exemple, vous allez trouver beaucoup de communistes dans des groupes où les laïques, les démocrates ne sont pas majoritaires. Mais ils sont obligés de travailler avec eux. Il y a des groupes djihadistes mais on ne les trouve pas partout. ».
 
On notera que d’autres communistes, comme le nouveau ministre Qadri, ont rejoint le gouvernement d’union nationale autour du Ba’ath et contre l’agression étrangère (4) … Qadri Jamil est un communiste, leader du Parti de la Volonté Populaire (un des partis communistes de Syrie), aujourd’hui membre du Front National Démocratique – une coalition de partis progressistes autour du Ba’ath ouvert à l’Opposition patriotique face à l’agression – et docteur en sciences économiques de l’Université de Moscou. Il a été promu vice-premier ministre en charge de l’économie. Sa nomination marque le retour des socialistes en Syrie ba’athiste.
 
LE PCF REJOINT PUBLIQUEMENT LA POSITION DE L’HUMANITE
 
Mais non content de donner la parole aux valets « syriens » de l’OTAN et des USA, voici le PCF qui rejoint ouvertement le camp de l’agression impérialiste et néocolonialiste.
Lors d’un débat à la récente fête de L’Humanité, Jacques Fath, responsable des relations internationales au PCF, a déclaré : « Pour que la paix soit possible, il faut que Bachar al-Assad tombe, c’est l’unique solution ».
 
Nous partageons à ce sujet la juste analyse de notre confrère LE PETIT BLANQUISTE (5) : « Cette prise de position range la direction du PCF dans le camp de ceux qui s’opposent à une issue pacifique du conflit qui ensanglante la Syrie. Le départ de Bachar al-Assad, c’est ce que ne cessent de revendiquer l’administration Obama, le gouvernement Hollande-Fabius et les monarchies réactionnaires du Qatar et d’Arabie saoudite. Le camp des « ultras ». Pourtant cette exigence n’a jamais été un préalable dicté par les instances de l’ONU, en particulier elle ne figure pas dans la résolution de l’Assemblée générale adoptée en février 2012 (…) La position de la direction du PCF repose sur une fiction qu’elle entretient depuis les premiers mois du conflit syrien : tout faire reposer sur un « soulèvement contre un régime dictatorial ».
 Elle persiste dans cette « explication » alors que les preuves s’accumulent de la présence sur le sol syrien de milliers de mercenaires étrangers, entraînés et armés par l’OTAN et ses vassaux locaux. Ce complot impérialiste, que dénoncent la gauche latino-américaine et nombre de partis communistes et ouvriers de par le monde, reste inexplicablement ignoré par la direction du PCF. »
 
Voilà donc le PCF qui rejoint la lie des gauchistes européens dans le soutien à une agression impérialiste des USA et de l’OTAN. Triste dérive pour le journal fondé par le grand Jaurès !
 
LM & KH
 
____________________________
 
(1) et (2) Relire :
Luc MICHEL : MENACE ISLAMISTE SUR LA LIBYE (1) / LES FACTIONS ISLAMISTES DU PSEUDO « CNT » SE DISPUTENT LE POUVOIR !
Et particulièrement Luc MICHEL : MENACE ISLAMISTE SUR LA LIBYE (2) / L’IRAN AVEC LE PSEUDO « CNT » MADE IN NATO CONTRE KADHAFI : LES MASQUES SONT TOMBÉS !
 
(3) Cfr LUC MICHEL / GEOPOLITIQUE – IDEOLOGIE – DESINFORMATION : ISLAMISME RADICAL ET CAUSE PALESTINIENNE
 
(4) Cfr SYRIA COMMITTEES / VICE-PREMIER MINISTRE SYRIEN : "L'OCCIDENT NE SOUHAITE PAS UN REGLEMENT PACIFIQUE EN SYRIE MAIS LA POURSUITE DE L'EFFUSION DU SANG" 
 
(5) Jean-Pierre DUBOIS, SYRIE : LA DIRECTION DU PCF CONTRE UNE ISSUE PACIFIQUE, http://lepetitblanquiste.hautetfort.com/archive/2012/09/20/syrie-la-direction-du-pcf-contre-une-issue-pacifique.html
 
 
 
 
 
This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.