# CEREDD / Kornel SAWINSKI : ELAC (EURO-LIBYAN ACTION COMMITTEES), UNE ORGANISATION EN RESEAU CENTRALISEE. Partie 1

 

 

* I – Résumé

* II – Les Activités en réseau du PCN

* III – ELAC : les sources idéologiques et organisationnelles

 

Analyse de Kornel Sawinski / Partie 1 /

Version française pour le CEREDD / 2013 03 01 /

Centre Européen de Recherche et d'Etude sur la Démocratie Directe /

Traduction française: Jean-Pierre Vandersmissen.

 

Publié dans le Journal de l'Académie navale polonaise de Gdynia (dans les annales de la Faculté des sciences humaines et sociales) /

Rapport présenté à l'origine au «Congrès des géopoliticiens polonais" en Novembre 2011.

La version originale polonaise : http://publikacjeonline.wnhis.iq.pl/numery/V/KS.pdf 

Index http://publikacjeonline.wnhis.iq.pl/numery/V/SpisTresci.pdf  page 65 /

 

 

RÉSUMÉ

 

Cet article est une tentative pour analyser le phénomène d'une organisation en réseau, dont la création a été directement liée à la situation politique en Libye depuis la mi Février 2011. Les manifestations qui ont eu lieu en Libye étaient le résultat d'émeutes couronnées de succès (renversement des autorités légales) en Tunisie et en Egypte. Les émeutes étaient significativement, et peut-être même de façon décisive, inspirées et contrôlées de l'extérieur, avec l'utilisation d'une technologie de guerre en réseau, qui fait partie des armes du « soft power» (1). Les partisans du système libyen, les gens qui sympathisent avec la démocratie directe, à la manière de la Jamahiriya libyenne, ont utilisé aussi cette arme, tout en menant des guerres d'information pour la défense de leurs thèses.

Une manifestation de ceci est sans aucun doute le Réseau d’ELAC, créé de manière significative sur la base du MEDD-MCR (Mouvement Européen pour la Démocratie Directe – Mouvement des Comités Révolutionnaires).

 

L'analyse de l'activité du réseau ELAC nécessite de prendre en considération quelques faits qui le distinguent des activités des gouvernements officiels et des organisations non gouvernementales, qui possèdent beaucoup plus de soutien financier, politique et d’information.

 

- D'une part, il s'agit d'une organisation décentralisée, d'autre part, elle est basée sur les structures strictement centralisées du Parti PCN (Parti Communautaire National-européen (2));

- Il s'agit d'une organisation de base créée depuis des réactions spontanées;

- Il s'agit d'une organisation sans but lucratif (son activité ne comporte aucun bénéfice);

- Elle est basée sur des réseaux sociaux du Web disponibles officiellement tels que Facebook ou Twitter et des sites Web.

 

Pour garder la chronologie du récit et aussi comprendre l'essence du phénomène d’ ELAC il a été nécessaire de procéder à une analyse de l'activité du parti politique PCN, du mouvement socio-politique MEDD-MCR dans le cadre de leurs plus importantes entreprises de réseaux.

 

Mots clés:

ELAC – Euro-Libyan Action Committees (Comités d'action euro-libyens), communautarisme européen, Mouammar Kadhafi, Luc MICHEL, géopolitique, guerre de l'information, organisations en réseau.

 

II – LES ACTIVITES EN RESEAUX DU PCN

 

En analysant le phénomène ELAC, il est important de prendre en compte l’activité politique du PCN, et sa participation dans la guerre d'information de réseaux dans le passé.

Dans les médias traditionnels, ainsi que dans les médias d'autres groupes anti-système, les accusations semblent [dire] que le PCN est juste un groupuscule agissant seulement dans les pays francophones. Ce n'est pas correct, principalement en raison de la nature transnationale du parti, se dissociant de toute évidence de toute activité au niveau «micro-national».

 

Depuis le début en 1983, le parti a été un exemple unique d'une petite organisation qui a prouvé son efficacité politique, disproportionnée par rapport à ses capacités.

Comme le montre l'histoire de la plupart des petits groupes politiques, ils disparaissent de la scène politique après 5-10 ans, parfois plus tôt, souvent au bout d'un mandat. C'est parce qu'ils ne peuvent pas donner de réponses ou se montrer efficaces. En conséquence, les militants commencent à se sentir usés à force de travail et épuisés (3).

 

LA DESINFORMATION SYSTEMATIQUE SUR LE PCN

 

La campagne de désinformation menée par certains adversaires du PCN a entraîné notamment dans le « DICTIONNAIRE DE LA MOUVANCE DROITISTE ET NATIONALE DE 1945 A NOS JOURS», publié à Paris par L'Harmattan, l’information sur « la mort par suicide » (sic) du leader du parti, Luc MICHEL. (4) Les renseignements biographiques sur Luc MICHEL dans Wikipedia sont principalement basés sur ce dictionnaire.

Jean Pierre Vandersmissen, le secrétaire-général adjoint du PCN, directeur administratif du PCN en France, un ancien militant de l’organisation de Jean Thiriart « Jeune Europe», a commenté cette erreur ou cette désinformation intentionnelle comme suit: « Les histoires à dormir debout concernant Luc MICHEL sont à la hauteur de l'idiotie. La quantité de bêtises publié sur Luc MICHEL peut vraiment surprendre. Son nom a été remplacé par Luc Jouret, le chef de la secte OTS (Note du traducteur: Ordre du Temple Solaire) qui n'a jamais été membre de l'Organisation du PCN. Notre position concernant la lutte contre les sectes d’extrême droite a été totalement ignorée. Cet exemple est très important et il doit être connecté avec d'autres ». (5)

 

Inanc Kutlu, le deuxième secrétaire-général adjoint du PCN, secrétaire régional du PCN-AMKP / le réseau de langue turque du PCN, donne une définition de l'axe central d'une campagne contre le PCN: « les médias, bien sûr, attaquent tout ce que nous essayons de protéger, ils sont opposés à tout ce que nous représentons et à notre combat, en particulier contre le racisme, la xénophobie, le néo-fascisme que nous menons par le biais du Collectif anti-Nazi du PCN, EUROPÄISCHE WIDERSTAND (Résistance Européenne) (6) ou en coopérant avec le grand mouvement de jeunesse anti-nazi russe NASHI («Les Nôtres»). Le PCN, qui représente le «nationalisme européen», a été montré comme d’ «extrême droite». Cacher le fait que notre point de vue, en particulier sur la Démocratie Directe, est très progressiste, signifie que la désinformation est intentionnelle. Certains Africains, Arabes, Turcs participent à nos activités. Je suis un bon exemple de cela, moi-même ». (7)

 

LES ACTIVITES TRANSNATIONALES ANTI-IMPERIALISTES DU PCN :

GUERRE DE L’INFORMATION EN RESEAUX

 

Tout en étudiant les réalisations du PCN dans le domaine de l'exploitation de la guerre de l'information, une attention particulière devrait être accordée à la campagne pour la défense de la Yougoslavie et du président Slobodan Milosevic de 1998 à 2004, et à la défense de l'Irak et de son système ba’athiste qui a été menée à partir de 2003 jusqu'à nos jours.

 

Dans le discours du PCN, les bouleversements inspirés et soutenus par les services secrets occidentaux et les organisations non gouvernementales sont appelés «révolutions de couleur».

Luc MICHEL a été l'un des premiers qui a montré une analogie entre les événements en Yougoslavie (ainsi que plus tard les «révolutions de couleur» en Europe de l'Est, principalement en Ukraine et en Géorgie) et le soi-disant «printemps arabe», qui a été organisé conformément à un scénario similaire. Ce scénario est, selon Luc MICHEL, comme suit: «les soi-disant « révolutions de couleur »sont une série de coups portés principalement à l'occasion des élections ainsi que des troubles sociaux. Derrière ces opérations on retrouve des organisations qui se disent non gouvernementales, mais en réalité elles sont des organisations gouvernementales américaines camouflées. Sous le couvert de la promotion de la démocratie, elles fournissent un soutien financier à l'opposition dans les pays que les USA veulent déstabiliser ". (8)

 

Un rôle important dans l'organisation des «révolutions de couleur», après les débuts réussis, que fut le renversement du président Milosevic, est joué par 'OTPOR' une organisation internationale (en serbe: Résistance). L'organisation encourage les coups d’état «sans violence», ce qui apparaît pratiquement comme une illusion. Les Américains ont transformé « OTPOR » en CANVAS, une école internationale, où « technique révolutionnaire » et « déstabilisation des régimes » (9) ont été enseignées.

 

Depuis le bombardement de la Yougoslavie et le coup d'Etat d’octobre 2000, le PCN se considère comme un anti-Otpor spécifique, tout en défendant les systèmes politiques des Etats agressés. Le 25 mars 2000 lors d'une réunion à Milan (Italie) pour soutenir la Yougoslavie, Luc MICHEL disait : « Belgrade est l'ennemi numéro un de Washington en Europe. La Yougoslavie de Milosevic est également l'un des "Etats voyous", ainsi que la Libye, l'Irak ou la Corée du Nord. Madeleine Albright, alarme sans relâche à leur sujet. Pourquoi tant de haine ? D'où provient une telle fureur contre ce petit pays isolé ? La réponse est facile. À l'heure actuelle, la Yougoslavie national-communiste est, à l'exception du Belarus du président Loukachenko, le seul pays libre en Europe. Seul le gouvernement yougoslave et le gouvernement du Belarus n'ont pas capitulé devant Washington. Milosevic et Loukachenko ne sont pas soumis au colonialisme Yankee. C’est à Belgrade, que la capitale de l'Europe libre est aujourd'hui. En Yougoslavie, la lutte armée pour la libération de l'ensemble de l'Europe vient de commencer. » (10)

 

La lutte a lieu, tout d'abord, dans l'espace de l'information. Beaucoup de bulletins du PCN ont écrit au sujet de la défense de la Yougoslavie socialiste et de Milosevic, par exemple, "L'EUROPE COMMUNAUTAIRE" (11) "NATION EUROPE" (12) "LA CAUSE DES PEUPLES" (13). Le groupe le plus nombreux et actif dans les pays francophones dans le cadre du "Comité international pour la défense de Slobodan Milosevic» était la mouvance élargie du PCN. Des brochures spéciales ont été publiées sur cette question (14). Les dirigeants du PCN ont coopéré avec Jacques Vergès, le célèbre avocat défendant Slobodan Milosevic, ce qui était un argument supplémentaire pour les médias d'attaquer le parti (15). Une autre chose importante a été un débat sur la chaîne de télévision parlementaire française «PUBLIC SENAT», où L. MICHEL et J. Vergès ont pris part face aux porte-parole du TPIY. (16)

 

L'essence de la défense de l'Irak ba’athiste a été concrétisée par les IRAQ COMMITTEES (« COMITES IRAK DE BASE » dans les pays francophones) vers la fin de l'année 2002. En 2005, un quotidien influent de Bruxelles, "LA LIBRE BELGIQUE" devait écrire que le soutien aux Comités Irak était « l’organisation la plus visible de soutien sans équivoque à la résistance Ba'ahtiste en Irak" (17)

Le soutien au socialisme arabe ne se limite pas seulement à l'Irak, les «comités de soutien" couvrent la Syrie, aussi bien. (18)

A cause du soutien de Luc MICHEL aux systèmes socialistes et anti-sionistes au Moyen-Orient, MEMRI, le « Middle East Media Research Institute » – Institut de Recherche des media du Proche-Orient (qui est lié à Tsahal, les forces armées israéliennes) a lancé une campagne sur Internet contre lui. (19)

 

III – LE MOUVEMENT DES COMITÉS REVOLUTIONNAIRES (MCR) ET LE MOUVEMENT EUROPEEN POUR LA DEMOCRATIE DIRECTE (MEDD) – LES RACINES IDEOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES D’ELAC

 

De temps en temps, les médias informent l'opinion publique en Europe occidentale et en Russie de l’activité du Parti Communautaire National-européen / PCN. Curieusement cependant, il y a une conspiration du silence sur l'initiative politique du Mouvement Européen pour la Démocratie Directe – Mouvement des Comités Révolutionnaires, MEDD-MCR, animée par des membres de la direction du parti. Fabrice BEAUR (secrétaire-général du PCN) a déclaré que « les médias sont seulement intéressés par les campagnes contre le PCN ». En ce qui concerne le MEDD-MCR, les médias dans les états membres de l’OTAN utilisent une stratégie différente: ils dissimulent l'existence du phénomène.

« Ce n'est pas un secret que le MEDD-MCR agit dans la conspiration du silence. Dès le début, en 1983-84, le PCN a été une cible pour les attaques de la presse et des médias. Non seulement les médias de l'OTAN, mais aussi les sites web d'extrême droite et d’extrême-gauche réprouvent le PCN parce que nous sommes en concurrence directe avec eux. Nous représentons une ligne politique, nous sommes dangereux du point de vue idéologique. Nous ne nous sommes pas discrédités jusqu'à présent, ce qui arrivait souvent avec d'autres combattants. » (20)

 

LA LIBYE ET SES « COMITES REVOLUTIONNAIRES »

 

Pour bien comprendre l'origine du MEDD-MCR il faut revenir sur la Libye dans les années 1970.

Dans la première période de la révolution libyenne, de 1969 à 1977, il y avait un parti nassérien révolutionnaire classique, du type des partis socialistes, l'Union socialiste arabe. Le système de la Jamahiriya libyenne – dans lequel tous les partis politiques ont été supprimés (y compris l'Union socialiste arabe), et dont les règles furent fondées sur les principes de la Démocratie Directe -, a émergé en 1977. (21) Au lieu d'un parti il ​​y avait le Mouvement des Comités Révolutionnaires, le MCR. L '«Académie verte» était l'autorité centrale idéologique. Elle a joué le même rôle que le Département idéologie du Parti communiste de l'Union soviétique. C'était aussi la matrice idéologique du MCR. (22)

Dans les années 1980, la Libye est devenue un centre attractif dans le mouvement anti-impérialiste mondial. Ainsi, le MCR est apparu dans de nombreux pays post-coloniaux, en Amérique latine, en Afrique et en Asie. La sympathie pour le MCR en Europe n'a pas été transformée en formes organisées. Ses représentants pouvaient être rencontrés dans des mouvances diverses, principalement chez les écologistes radicaux.

 

LES ORIGINES DU MEDD-MCR

 

Les contacts du PCN par l'intermédiaire de l'ambassade de Libye à Bruxelles datent d’une époque antérieure. Un journal belge de l'époque, "LE VIF", écrivait en 1985 que «l'œuvre de Jean Thiriart était sur la table de l'ambassadeur» [c'est] « où les journalistes étaient reçus » (23). En 1985, lorsque Tripoli et Benghazi ont été bombardées à la demande du président Reagan, le PCN a organisé une campagne d'affichage contre le bombardement, comme une expression de la solidarité avec les Libyens dans les grandes villes de l’Espace francophone (ndt : France, Wallonie, Bruxelles, Suisse romande). (24)

 

Le MEDD-MCR a vu le jour en 2004 à la suite de la « IIIe Convention mondiale du Mouvement des Comités Révolutionnaires » (MCR), qui a eu lieu à Jansour (une municipalité à côté de Tripoli) en septembre 2004. (25) Les « comités révolutionnaires de la zone francophone sont déjà unis depuis 1997, des militants de Belgique, de France et de Suisse, ainsi que des Arabes, des Turcs et des Africains vivant dans ces pays, qui seront utilisés à la création d'un nouveau réseau ». (26) Les multiples Comités européens agissant de façon autonome jusqu'en 2004 et sous des noms divers, ont été intégrées dans une organisation basée à Bruxelles.

 

Les principaux objectifs politiques ont été, tout d'abord:

a) une action pour la Démocratie Directe comme une alternative à la faillite et à la corruption de la pseudo-démocratie parlementaire,

b) L'exploration des « racines européennes de la Démocratie Directe » (expérience suisse, celle de Robespierre de 1793 et ​​ainsi de suite) « afin d'assurer la synergie de ces expériences avec la forme moderne de la Démocratie Directe mise au point par la révolution libyenne de Mouammar Kadhafi ». (27)

 

Tripoli a désigné lors de la même convention Luc MICHEL en tant que coordinateur-général du réseau européen du MEDD-MCR.

Un moment important dans le processus de cristallisation des structures du MEDD-MCR, a été la « 5ème Université d'été européenne pour les Mouvements Alternatifs, Verts et pacifistes », organisée les 27-31 Juillet 2005 à La Roche, Wallonie, Belgique. Dans le cadre de l'Université, la « première Conférence européenne du MEDD-MCR » a eu lieu. La conférence, au cours de laquelle certains délégués d’Europe de l'Ouest et de l'Est et aussi des Libyens et des Africains ont parlé, a établi «d'une part, les règles fondamentales de l'organisation de l'activité du MEDD, d'autre part, les principales règles idéologiques sous lesquelles cette activité sera exercée ». (28)

Lors de la conférence, il a été établi que l'essentiel de l'idéologie du MEDD-MCR est d'être spécifiquement une "voie européenne pour la Démocratie Directe". Cette position était différente de la plupart des sections mondiales du MCR qui mécaniquement copiaient les solutions libyennes.

 

CONVERGENCES IDEOLOGIQUES ENTRE LE PCN ET LA JAMAHIRIYA LIBYENNE

 

Le fait de passer sous silence l'existence du MEDD-MCR a été causé par son succès organisationnel et aussi par le fait qu'il s'agissait d'une organisation qui avait la confiance complète des dirigeants libyens.

Cela a abouti à la création d'un réseau en Russie et en Europe, à l’organisation de symposiums, congrès, forums, journées d'information, universités d'été en Europe et en Libye. Tout cela dans le contexte d'une petite organisation politique doit être sans aucun doute considéré comme un succès dont les médias de l'OTAN ont décidé de ne pas informer.

 

Les thèmes idéologiques caractéristiques du PCN ont été transplantés dans le MEDD-MCR. Cette osmose a eu un caractère évolutif. Au début, le terme «Grande-Europe» ne figurait pas dans le discours du MCR, affirme Fabrice BEAUR citant le livre "KADHAFI, LE POINT DE DEPART" du péroniste argentin Horacio Calderon. "Il s'agit de l'Afrique, de l'Amérique latine, de l'Asie, du monde arabe, il n'y a absolument rien à propos de l'Europe. Le MCR libyen a cité ce livre jusqu’en 1996 ". (29)

 

Certains éléments de l'idéologie du PCN (Grande-Europe unie) ont été repris dans le discours du MCR depuis 1996. Un certain nombre de publications en français, anglais, arabe, portugais et espagnol le corrobore. (30)

 

LES RENCONTRES DE SEBHA EN 2007

 

En mars 2007, la VIe réunion internationale des partisans de la Démocratie Directe et de la pensée de Mouammar Kadhafi a eu lieu dans la ville de Sebha, dans le sud saharien libyen, en présence de Kadhafi lui-même. La réunion a été organisée à l'occasion du trentième anniversaire de Jamahiriya libyenne (1977), sous la bannière: «La démocratie du 21ème siècle. 30 ans de gouvernement du peuple ». En dehors de milliers d'observateurs, il y avait 300 penseurs et chercheurs, y compris Luc MICHEL, qui a représenté le MEDD-MCR et le CEREDD (Centre Européen de Recherche et d'Etude de la Démocratie Directe – Bruxelles, Paris et Sofia).

 

Luc MICHEL a présenté deux « papiers » à la conférence.

Il a présenté les possibilités de développement de la démocratie directe en Europe comme une alternative pour le 21ème siècle et a également présenté dans une seconde intervention le système politique de la République Moldave de Transdniestrie (Priednestrovie en Russe) comme une forme moderne de la démocratie directe en Europe de l'Est. (31) Après la conférence, Luc MICHEL a donné une grande interview pour la radio internationale LA VOIX DE L'AFRIQUE. Elle a été diffusée dans de nombreux pays et dans de nombreuses langues en Afrique, et en Amérique latine par la radio vénézuélienne SUR. Dans son discours, MICHEL a présenté la vision de la Démocratie Directe en Libye et les possibilités de développement de la démocratie directe en Europe et dans le monde entier. (32)

 

LA « RENCONTRE MONDIALE DES PARTISANS DU LIVRE VERT » A TRIPOLI EN 2009

 

En 2009, lors de la «Rencontre mondiale des partisans du Livre Vert» (L'Assemblee Mondiale des Partisans du Livre Vert, ASIPALV en français), Luc MICHEL a prononcé un discours au nom des délégations du Continent européen, qu’il a conclu par des thèses géopolitiques (« penser en termes de continents») et des inspirations idéologiques du socialisme yougoslave, de la première période de la révolution bolchevique, du communautarisme européen du PCN et de Thiriart et des principes de la Démocratie Directe. (33)

 

Lors de la réunion organisée au Palais du Congrès général populaire (le Parlement libyen), il y avait 2000 délégués venus de 80 pays. (34) Ce fut un événement important pour le PCN en raison du fait que le leadership du MCR libyen n'avait invité aucune représentation de partis politiques, par principe.

 

LA VIe CONVENTION DU MEDD-MCR DES 5-7 FEVRIER 2011 A ZAWIA

 

Un autre événement qui doit être mentionné est la VIe Convention du MEDD-MCR des 5-7 Février 2011 à Zawia (à côté de Tripoli). Lors du congrès, il y a eu un débat entre Luc MICHEL et Rajab Boudabbous, directeur de l'Académie Verte libyenne, sorte d’ « idéologue en chef du système politique libyen». L'échange d'opinions a montré de nombreux points de convergence entre le système politique libyen et la solution proposée par le MEDD. (35)

 

Inanc Kutlu fait valoir que cette convention était différente des précédentes et « ressemblait au congrès du Parti des travailleurs social-démocrate à Londres en 1903, avec la scission en bolcheviks et mencheviks ». Le Mouvement des Comités Révolutionnaires se divisa en factions, socialiste et libérale. (36) Dans le MCR ainsi que dans le gouvernement libyen, il y avait deux factions: une socialiste, et aussiune autre libérale et pro-occidentale.

 

C'est à cette conférence que Luc MICHEL, fondant ses réflexions sur l'expérience du passé de l'Europe de l'Est, a indiqué un danger imminent pour la Libye, qui était sous la menace «d'une révolution de couleur». De nombreux Libyens ne voulaient pas croire à cette prophétie. « Je dois dire qu'elle a été prise avec sourire », commentera Luc MICHEL. « Certains ont dit que j'étais fou. << Quoi ? Qu'est-ce qu'il raconte? >>. Les Libyens n'avaient pas d'indices permettant d'analyser, de comprendre ce qui se passait ». (37)

En raison des événements qui ont eu lieu au début de Février 2011, l'activité du MCR libyen a été alors suspendue.

 

KS

__________________________

 

NOTES / Partie 1 :

 

(1) http://geopolitica.ru/Articles/1169/ , 2011.10.02; http://geopolitica.ru/Articles/1160/  , 2011.10.03.

 

(2) http://www.pcn-ncp.com/sindex.htm , 2011.09.02;

Karel Huybrechts et Luc Michel, La Longue Marche du PCN (1984-2004). A paraître fin 2004 dans la série «Les 20 Ans du PCN», le manuscrit en possession de l’Auteur

 

(3) ENTRETIEN DE LUC MICHEL AVEC KORNEL SAWINSKI: JEAN THIRIART, LE P.C.N., LA GEOPOLITIQUE ET L’EURASIE, Les 50 Questions de l’Entretien, Notes & Renvois, le manuscrit en possession de l’Auteur

 

(4) J. Leclerq, DICTIONNAIRE DE LA MOUVANCE DROITISTE ET NATIONALE DE 1945 A NOS JOURS, L’Harmattan, Paris 2008.

 

(5) Cité dans: REGARDS SUR 50 ANS DE COMBAT POUR LA GRANDE-EUROPE ET LA REVOLUTION TRANSNATIONALE, Entretien de Karel Huybrechts, rédacteur en chef du Service de Presse du PCN (Bruxelles) (ancien cadre du PCE), Avec Jean-Pierre Vandersmissen (Secrétaire-général adjoint du PCN, directeur administratif du PCN en France, ancien cadre de Jong-Europa), /w/: La Nation Européenne/ The European Nation/ La Nazione Europea,

 

(6) http://resistanceeuropeenne.online.fr/ , (2011.10.04.)

 

(7) Cyt. za: REGARDS SUR 50 ANS… Entretien de Karel Huybrechts Avec Inanc Kutlu (Secrétaire-général adjoint du PCN, secrétaire régional du PCN-AMKP / Réseau turcophone du PCN) PARTIE II, p. 3

 

(8) Interview De Luc Michel Par Fabrice Beaur pour PCN-TV Moscou

(14 octobre 2011), A bâtons rompus sur: PCN, idéologie, praxis, perspectives

– Communautarisme européen – Résistance libyenne – Comités ELAC & ALAC – MEDD-MCR – Russie – Belarus – Transniestrie – Abkhazie – Grande-Europe – Eurasie – OTAN – «Révolutions de couleur» – «printemps arabe» … En marge d’une Conférence régionale du MEDD-MCR et d’ELAC-RUSSIA organisée à Moscou le 14 octobre 2011, http://www.palestine-solidarite.org/interview.Luc_Michel.151111.htm  (20.12.2011.)

 

(9) http://www.cafebabel.pl/article/37167/canvas-otpor-pora-pokojowa-rewolucja-marka-serbii.html , 2011.10.03.

 

(10) Cité dans : K. Huybrechts, L. Michel, La Longue Marche…, s. 47.

 

(11) L’EUROPE COMMUNAUTAIRE, L’Hebdo communautariste du PCN – Nr 3, Les USA en guerre contre les „Etats-Voyoux” – 6 août 1999, Nr 27, Nouvelles menaces de guerre: Offensive de l’OTAN à l’Est

 

(12) NATION EUROPE, L’Hebdo communautariste du PCN, Nr 31, Les SS de l’ OTAN, 21 avril 2000, n° 1- 23 Juillet 99, La Paix américaine c’est la Paix des cimetières.

 

(13) LA CAUSE DES PEUPLES, Pour un front unitaire quadricontinental contre l’impérialisme et l’exploitation, n° 5, juin 1999.

 

(14) SOLIDARITE MILOSEVIC, Bulletin d’ information du Comité International pour la Défense de Slobodan Milosevic, n° 1, decembre 2001.

 

(15) Cela était dû à la « légende noire » de Jacques Vergès, http:/www.polityka.pl/swiat/tygodnikforum/2773251.obronca-zbrodniarzy .read  , 2011.10.03 .

 

(16) REGARDS SUR 50 ANS… Entretien de Karel Huybrechts Avec J. P. Vandersmissen PARTIE I…, p.4

 

(17) G. Papy, „Des réseaux de soutien à la «résistance irakienne» en Belgique», LA LIBRE BELGIQUE, Bruxelles, 19-20 mars 2005;

Extraits:.. « Quel genre de réseaux sont-ils ? On peut en distinguer trois types. Des radicaux islamiques qui opèrent, par nature, principalement dans le secret (…) Certains, appelés « islamo-gauchistes » représentent une autre tendance (…). La troisième tendance, peut-être le plus visible en Belgique, représente des nationalistes qui soutiennent le parti Ba’ath, le parti du pouvoir de Saddam Hussein. Ils ont créé les «Comités Irak» et les «Comités Syrie" essayant d’unir les branches antagonistes de ce parti national arabe. Leur chef est Luc Michel, le chef du Parti Communautaire National -européen. Michel était (et certains disent qu'il a toujours été) reconnu comme un droitiste ultra. Aujourd'hui, cependant, un expert sur ces groupes rejette ce genre de classement et voit dans Michel « un  nationaliste européen », anti-américain, anti-sioniste qui n'est pas anti-sémite. Lui-même se présente comme un partisan des régimes détestés par Washington:. actuellement – le Bélarus et la Syrie; avant – l’Irak et la Serbie. Luc Michel pense que la « résistance irakienne » à l'occupation américaine se compose de représentants du parti Ba’ath à 90%. Se référant à Izzat Ibrahim al Douri, l'ancien numéro 2 du régime de Saddam Hussein et un dirigeant du « mouvement de résistance nationaliste », il a également attaqué les activités terroristes des islamistes radicaux » qui nuisent au parti Ba’ath" »;

 Voir: AL BA’ATH AL IRAQI sur le site officiel des Comités Irak De Base: http://comitesirak.free.fr/abai/index.htm , 2011.09.28.

 

(18) Sur  les COMITES SYRIE, cfr : Défendre La Forteresse Ba’athiste Syrienne, PCN-INFO, 29 mars 2005, , Extrait: «Le PCN appuie la création des ‘Comités Syrie’ qui doivent conduire la lutte d’informations dans la bataille la plus importante. Nos ennemis américano-sionistes n'ont pas tort, car les collaborateurs ‘syriens’ du RPS un groupe d'opposants ‘syriens’ basé aux USA et financés par la CIA ont attaqué les ‘COMITES SYRIE’ depuis le tout début, publiant une déclaration très incisive intitulée « La propagande ba’athiste ouvre un bureau en France ». Notre président a de nouveau été attaqué et il semble être particulièrement privilégié par les agressions sionistes : depuis novembre il a été attaqué dans de nombreux médias des centaines de fois » http://www.pcn-ncp.com/PIH/pih-050329.htm , 2011.09.27.

 

(19) Dr Nimrod Rapaheli (Analyste principal de MEMRI, Programme d'études économiques au Moyen-Orient): "Activités anti-américaines du Ba’ath à Paris",  MEMRI Inquiry and Analysis Series N° 197, 19 Novembre: « Avec la défaite du régime de Saddam Hussein le 9 Avril 2003, le parti Ba’ath au pouvoir a été interdit en Irak: un comité a été également mis en place pour la debaathisation du pays. Tout de même, la machine de propagande, paraît-il, a trouvé un nouveau siège à Paris, en France, où les opinions anti-américaines ont été diffusées régulièrement en trois langues: anglais, français et espagnol. Pas étonnant, la propagande ba’athiste utilise l'expression « mouvement de résistance » pour être associé à la lutte contre l'occupation nazie de la France pendant la seconde guerre mondiale (…). L'un des bulletins (intitulé "Al-Baath Al Iraqi") étend le projet de mouvement de résistance contre l'impérialisme américano-sioniste en Irak à d'autres fronts, « en particulier dans la Palestine occupée et en Europe, où la domination yankee est aujourd'hui contestée » . Ils sont d'accord avec Che Guevara, qui a affirmé que «l'impérialisme a une tête, qui sont les Etats-Unis et qui doit être coupée ». http://memri.org/bin/latestnews.cgi?ID=IA19704 , 2011.09.27.

 

(20) Cité dans: Regards Sur 50… Entretien de Karel Huybrechts avec Fabrice Beaur (Secrétaire-général du PCN), PARTIE II…, p. 2.

 

(21) Voir: M. M. Ayoub, Islam and the Third Universal Theory: the religious thought of Mu’ammar al-Qadhdhafi, London 1987, p. 31.

 

(22) Publié sur /Issued on : PCN-INFO HEBDO/ PCN-NCP’ S WEEKLY, 2005.12.17 Service de Presse du PCN, PCN-NCP Press Office, Tripoli / December 10-12, 2005: Table Ronde Pour les Personnalités venant d’Europe francophone, organisée par L’Académie de la Pensée jamahiryienne",

le manuscrit en possession de l’Auteur

 

(23) REGARDS SUR 50… Entretien de Karel Huybrechts avec Fabrice Beaur, PARTIE II…, p. 4.

 

(24) L. Michel, PCN-INFO, N° 777 25 octobre 2003.

 

(25) Publié sur /Issued on: PCN-INFO HEBDO/ PCN-NCP’ S WEEKLY 2004.09.27 Service de Presse du PCN, PCN-NCP Press Office. Troisième Convention du MCR – Libye, Septembre 2004: Unification du Réseau des “Comités Révolutionnaires” en Europe: Création du " Mouvement Européen pour la Démocratie Directe ", le manuscrit en possession de l’Auteur.

 

(26) Ibidem

 

(27) Ibidem

 

(28) Cité dans: PCN-INFO HEBDO, Edition spéciale du 2 août 2005, Communiqué de Presse du MEDD: «1ère Conférence Européenne Du MEDD-MCR» (La Roche – Wallonie – 30 Juillet 2005), manuscrit en possession de l’Auteur

 

(29) Cité in REGARDS SUR 50 ANS… Entretien de Karel Huybrechts avec Fabrice Beaur, PARTIE II…, p. 6.

 

(30) Ibidem..

 

(31) Sebha (Libye) – Du 28 février au 1er mars 2007: Luc MICHEL, conférencier à la VIe Réunion internationale sur la “Démocratie Directe et la Pensée de Moummar Kadhafi”, manuscrit en possession de l’Auteur.

 

(32) http://www.dailymotion.com/video/xi2lns_pcn-tv-1-interview-de-luc-michel-a-la-radio-internationale-la-voix-de-l-afrique-a-tripoli-e-1er-mar_news , 2011.11.02;

http://www.dailymotion.com/video/xi2lw6_pcn-tv-2-interview-de-luc-michel-a-la-radio-internationale-la-voix-de-l-afrique-a-tripoli-libye-le_news#rel-page-1 , 2011.11.03.

 

(33) Discours, au nom des Délégations du Continent européen, au Meeting d’ouverture de la Première Assemblée mondiale de l’ « Association Internationale des Partisans du Livre Vert » (Tripoli, Libye, 25 octobre 2009), manuscrit en possession de l’Auteur.

 

(34) REGARDS SUR 50 ANS… Entretien de Karel Huybrechts avec J. P. Vandersmissen, PARTIE II …, p. 6.

 

(35) http://www.elac-committees.org/2011/09/09/%E2%80%9C6th-forum-of-the-movement-for-european-direct-democracy%E2%80%9D-medd-rcm-ibrahim-moussa-rajab-boudabbous-luc-michel/  (2011.09.28.)

 

(36) Regards Sur 50 Ans… Entretien de Karel Huybrechts avec Inanc Kutlu, PARTIE I…, p. 2.

 

(37) Cité in: Interview de Luc Michel par Fabrice Beaur pour PCN-TV Moscou…

________________________ 

 

Pic : Affiche du ELAC hongrois (ELAB), avril 2011 (« Libye 2011, notre Guerre d’Espagne »).

Luc MICHEL avec le Dr Rajah Bouddabous, idéologue du Socialisme jamahiriyen à la VIe Convention du MEDD-MCR (Zawiah, Libye, 5-7 février 2011).

 

 

 

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.