# PCN-SPO / HEZBOLLAH : LA MISE A L’INDEX DE SA BRANCHE ARMEE EST AUSSI A CAUSE DE LA SYRIE, DIT LE MINISTRE BELGE REYNDERS

 

LM pour PCN-SPO /

avec LBN – Fars – LLB / 2013 07 24 /

 

« Le Hezbollah doit desarmer (…)

L’implication de la branche armée du Hezbollah en Syrie a aussi joué »

- le ministre belge Reynders

 

« Selon M. Reynders, la décision prise lundi est politique »

- La Libre Belgique (Bruxelles)

 

AVEC SA LISTE NOIRE, L'UE SE REND RESPONSABLE DE TOUTE ATTAQUE ISRAELIENNE

 

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a estimé ce mercredi que la décision de l'Union européenne d'inscrire la branche armée du mouvement chiite libanais sur sa liste d'"organisations terroristes" la rendait "responsable" de toute attaque israélienne contre le Liban.

 

"Ces Etats (européens) se sont rendus pleinement responsables de toute attaque israélienne contre le Liban, contre la résistance libanaise (le Hezbollah, ndlr) ou contre toute autre cible de cette résistance", a dit Hassan Nasrallah dans un discours télévisé. Pour M. Nasrallah, dont c'est la première réaction à la décision europénne prise ce lundi, ces "Etats doivent savoir qu'ils sont en train de donner une couverture légale à toute attaque contre le Liban, car Israël peut maintenant faire valoir qu'il combat le terrorisme et qu'il bombarde des cibles terroristes". La décision européenne rend à Israël un grand service, a ajouté M. Nasrallah, soulignant qu'elle n'apporterait aux Européens qu'"échec et déception".

 

Les ministres européens des Affaires étrangères ont décidé lundi de placer sur leur liste noire des organisations terroristes l'aile militaire du parti chiite libanais, tout en assurant vouloir continuer à dialoguer avec ses responsables politiques, ce qui devrait s'avérer compliqué. L'ambassadrice de l'UE à Beyrouth, Angelina Eichhorst, doit rencontrer à ce sujet jeudi à Beyrouth un responsable du Hezbollah. L'UE n'a pas été aussi loin que les Etats-Unis, qui ont placé sur leur liste noire le Hezbollah dans son entièreté.

 

LE LIBAN DESTABILISE ET INQUIET …

MAIS ISRAEL « SATISFAIT » !

 

La décision avait été qualifiée lundi soir "d'agressive et injuste" par le Hezbollah, bête noire des Etats-Unis et d'Israël, alors que l'Etat hébreu – inspirateur de cette décision – s'en félicitait. Evidemment !

 

Le président libanais Michel Sleimane a lui demandé à l'UE de "revoir" sa décision en vue de "préserver la stabilité du Liban". Où le Hezbollah, qui a un ministre au gouvernement, est la figure centrale de la vie politique. "Nous aurions souhaité de la part des pays de l’Union européenne une lecture plus avisée des faits" , a réagi à Beyrouth le chef du gouvernement libanais Najib Mikati, qui craint une déstabilisation de son pays.

 

Fondée avec l’appui de l’Iran chiite, et centré sur les chiite libanais, comme "parti de la résistance" contre Israël, le Hezbollah avait été la seule milice libanaise à ne pas rendre les armes à la fin de la guerre civile du Liban (1975-1990). « Depuis, d’aucuns le perçoivent comme "un Etat dans l’Etat" au Liban et Israël en a fait son ennemi public numéro 1 », commente LLB.

 

Israël en revanche a félicité les Européens. Cela fait huit ans qu’il demandait aux Européens de placer le Hezbollah sur liste noire ! Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a également félicité les ministres européens lors d’une vidéoconférence qu’il a tenue lundi avec eux sur la relance des pourparlers entre Israéliens et Palestiniens.

 

« LE HEZBOLLAH DOIT DESARMER », DIT LE MINISTRE BELGE REYNDERS

 

La décision de l'UE repose officiellement sur de pseudo "preuves" que la branche armée du Hezbollah est liée à des actes terroristes perpétrés sur le territoire européen, en Bulgarie notamment. L'implication croissante du Hezbollah dans le conflit syrien, aux côtés de l'armée du régime, n'est pas citée par l'UE mais est la véritable motivation.

 

Ce que reconnaît ouvertement l’arrogant ministre des affaires étrangères belge, Reynders, dans une déclaration au quotidien bruxellois La Libre Belgique !

 

« La mise à l’index de sa branche armée, lundi par l’UE, est aussi à cause de la Syrie, selon lui », affirme le quotidien bruxellois. Le ministre belge « a aussi fait un lien avec la Syrie, contrairement à d’autres ministres ». « L’implication de la branche armée du Hezbollah en Syrie a aussi joué » , a-t-il ajouté. Le groupe chiite soutient Bachar Al Assad et a joué un rôle clé dans la reprise de la ville de Qousseir il y a quelques semaines (*).

 

« Selon M. Reynders, la décision prise lundi est politique », ajoute LLB. « Reynders a dressé un parallèle avec ce que les Européens ont fait avec les séparatistes basques de l’ETA ou les Irlandais de l’IRA ». « Ce qu’il faut, c’est désarmer » (sic) , a-t-il dit.

 

LM

 

http://www.lucmichel.net/2013/07/25/pcn-spo-hezbollah-la-mise-a-lindex-de-sa-branche-armee-est-aussi-a-cause-de-la-syrie-dit-le-ministre-belge-reynders/

 

http://www.syria-committees.org/pcn-spo-hezbollah-la-mise-a-lindex-de-sa-branche-armee-est-aussi-a-cause-de-la-syrie-dit-le-ministre-belge-reynders/

_______________________

 

(*) lire : Luc MICHEL / FOCUS / LE HEZBOLLAH LIBANAIS S’ENGAGE MILITAIREMENT EN SYRIE EN SOUTIEN DE DAMAS,

sur http://www.elac-committees.org/2013/07/04/luc-michel-focus-le-hezbollah-libanais-s%e2%80%99engage-militairement-en-syrie-en-soutien-de-damas-2/

 

 

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.