# SYRIA COMMITTEES / RENCONTRE ENTRE LES BRANCHES SYRIENNE ET LIBANAISE DU PARTI BA’ATH

Luc MICHEL pour Syria Committees – Comités Syrie /

Avec PCN-SPO – SANA – BASP Website / 2013 07 29 /

 

Damas, ce 29 juillet 2013 : rencontre entre les directions syriennes et libanaise du Ba’ath pour renforcer le parti …

 

RENFORCER LE ROLE DU PARTI BA’ATH

 

Le secrétaire général adjoint du Parti Ba’ath arabe socialiste – BASP dans sa dénomination anglaise officielle -, Hilal Hilal, a souligné « la nécessité de renforcer le rôle du Parti Ba’ath, de développer son action et de consolider ses liens avec les forces nationales dans la nation arabe ».

 

Hilal a ajouté que « la solidarité entre les courants nationaux dans le monde arabe garantit la victoire du projet national arabe sur le sionisme ».

Lors de sa rencontre avec le secrétaire régional du Parti Ba’ath arabe socialiste au Liban, Fayez Chekr, Hilal a souligné que « la solidarité et la cohésion entre les courants nationaux et progressistes dans le monde arabe garantissent la victoire du projet arabe sur les forces du colonialisme moderne, le sionisme international et leurs outils des mercenaires et des régimes qui les financent et les soutiennent ».

 

Chekr a quant à lui, insisté sur « l'unité de la lutte de deux peuples syrien et libanais contre le projet sioniste, le réactionnaire et la dépendance arabe ».

Il a condamné le massacre commis par des terroristes à Khan al-Assel à Alep. « Le massacre confirme la nature brutale de ses auteurs et leur haine envers l'armée et le peuple syriens », a enfin estimé Chekr.

 

LE BA’ATH PAN-ARABE ET SES SECTIONS REGIONALES

 

Le Parti Ba’ath arabe et socialiste libanais, créé en 1956, est la branche du parti Ba’ath syrien au Liban. Fayez Chekr (aussi écrit Chkor), chef du Parti Ba’ath Arabe Socialiste au Liban, et Assem Qanso sont les deux leaders du parti. On notera encore le front politique et électoral qui unit au Liban même le Hezbollah, la branche libanaise du Parti Ba’ath Arabe Socialiste et leurs alliés musulmans progressistes et nationalistes chrétiens.

 

Il y a aussi un Parti Ba’ath irakien, avec une branche libanaise, héritage de la rivalité suicidaire entre les deux capitales ba’athistes Damas et Bagdad. Durant la guerre du Liban, la branche libanaise du parti s’était divisée en deux groupes hostiles: le Ba’ath syrien et le Ba’ath irakien.

 

Le Parti Ba’ath Arabe Socialiste – BASP dans sa dénomination anglaise officielle -, le Ba’ath syrien, au pouvoir en Syrie depuis la Révolution de 1963, est constitué d’un « Commandement national » pan-arabe – le parti étant une organisation transnationale arabe (il y a des sections régionales dans de nombreux pays arabes, dont le Liban) – et d’un « commandement régional », qui gouverne la Syrie.

 

Depuis le schisme définitif de 1966 avec le Ba’ath irakien, ce « commandement régional » a la primeur à Damas sur l’échelon national panarabe. Le Ba’ath, au pouvoir en Syrie depuis le 8 mars 1963, n'est plus officiellement depuis 2012 le parti qui "dirige la société", mais il reste de fait la formation la plus influente du pays.

 

LM

 

http://www.syria-committees.org/syria-committees-rencontre-entre-les-branches-syrienne-et-libanaise-du-parti-baath/

 

http://www.lucmichel.net/2013/07/30/syria-committees-rencontre-entre-les-branches-syrienne-et-libanaise-du-parti-baath/

__________________

 

Le logo panarabe du Ba’ath, avec le drapeau du Parti (semblable au drapeau palestinien).

 

Les couleurs panarabes sont les couleurs rouge, noir, vert et blanc, issues du drapeau de la Révolte arabe. On retrouve ces couleurs dans la plupart des drapeaux des pays arabes. Ces couleurs avaient été adoptées par la Grande révolte arabe de 1916, révolte qui visait à la formation d'un royaume arabe englobant tout le Croissant fertile. La révolte éclata, mais une fois les terres arabes libérées de l'occupation turque, les Européens se partagèrent le Moyen-Orient suivant l'accord Sykes-Picot.

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.