# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ FLASH VIDEO/ CRISE PROFONDE A L’OTAN : COMMENT LES EGOS DE TRUMP, ERDOGAN ET MACRON FRACTURENT PROFONDEMENT L’ALLIANCE ATLANTIQUE !?

LM.GEOPOL - OTAN crise profonde (2020 07 24) FR 1

LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE/
Flash Vidéo Géopolitique/ Geopolitical Flash Video/
2020 07 24/
« L’activisme compulsif d’Ankara en Méditerranée orientale irrite ses partenaires de l’Alliance atlantique. Jusqu’à quand prévaudra l’impunité ? (…) La frégate française Courbet a été accrochée au radar le 10 juin dernier par un bâtiment militaire turc au large de la Libye, soit l’étape préalable au tir. France et Turquie sont pourtant toutes deux membres de l’Otan »
- Le Vif L’Express (Bruxelles, ce 23 juillet).
« L’Otan est de fait confrontée à une crise provoquée par de très fortes dissensions entre ses membres. Fin 2019, Emmanuel Macron l’avait jugée en état de « mort cérébrale » après l’offensive lancée par le président turc Recep Tayyip Erdogan dans le nord-est de la Syrie, sans aucune concertation avec les alliés mais avec l’assentiment du président américain Donald Trump »
- AFP (Paris, ce 22 juillet).
J’ai analysé hier pour la Télévision d’Etat iranienne francophone la crise profonde qui fracture l’OTAN, crise double :
- crise entre Paris et Ankara sur la Libye et en Méditerranée,
- crise de confiance entre Trump et Macron, le président UA ayant trahi son allié français au Sahel, en Libye (deux guerres perdues par Paris), mais aussi en Méditerranée et dans le Golfe persique.
Voici Macron, le président le plus pro-américain de l’Histoire (et le choix d’un scénario politique des réseaux américains en France) placé devant les mêmes réflexions que le général de Gaulle, dont l’anti-américanisme était viscéral, en son temps …
Le Flash Vidéo du jour …
Le géopoliticien Luc MICHEL dans le REPORTAGE du 24 juillet 2018
sur PRESS TV (Iran)
Sources :
* La Video sur LUC-michel-TV :
LUC MICHEL: LA FRANCE TRAHIE PAR L’OTAN ?
* L’article sur :
À quoi sert l’Alliance atlantique pour la France ?
* L’introduction de PRESS TV :
« La France ne pourra plus faire longtemps l’économie d’une véritable réflexion sur les conditions de sa participation à l’OTAN.
Comment analysez-vous la relation actuelle de la France avec l’OTAN ?
À quoi sert l’Alliance atlantique pour la France ?
Luc Michel, géopoliticien et spécialiste belge des questions internationales, s’exprime sur le sujet. »
Luc Michel : « Il y a une crise grave qui est ouverte entre Paris, la Turquie et l’OTAN, mais surtout une crise grave de confiance entre Paris et Washington.
La France a essayé de mettre en place un mécanisme de contrôle de l’OTAN et à sa grande surprise, elle s’est aperçue que seuls huit pays sur trente la soutenaient.
Macron a été trahi par Trump. En 2017, le général James Mattis qui était le chef du Pentagone est allé sur la base de Djibouti et devant tous les officiers français, il a dit que la France est le nouveau « shérif » de l’Afrique, elle paie bien sa participation, nous sommes satisfaits. Trois ans plus tard c’est le désamour entre Paris et Washington… »
# L’ACTUALITE ANALYSEE PAR LUC MICHEL/
INCIDENT MILITAIRE FRANCE-TURQUIE : MACRON ACCUSE ERDOGAN DE MENER UN « JEU DANGEREUX » EN LIBYE
Fin 2019, Emmanuel Macron avait jugée l’OTAN en état de « mort cérébrale » après l’offensive lancée par Recep Tayyip Erdogan dans le nord-est de la Syrie. Le président français Emmanuel Macron est monté d’un cran lundi dans l’escalade des tensions avec la Turquie, dénonçant le « jeu dangereux » d’Ankara en Libye dans lequel il voit une nouvelle démonstration de la « mort cérébrale » de l’Otan. Le ton ne cesse de monter entre Paris et Ankara. La France affirme que la Turquie fournit massivement des armes au GNA en violation d’un embargo des Nations unies. La Turquie accuse de son côté Paris de soutenir le maréchal Haftar, et d’être le « sous-traitant de certains pays de la région » dans la crise libyenne, une allusion aux Emirats et à l’Egypte. Au passage, Emmanuel Macron a réitéré sa crainte d’une « mort cérébrale » de l’Otan – comme fin 2019 – en raison des tensions récurrente avec la Turquie, également membre de l’Alliance, et du manque de coordination entre ses membres.
LE VENT MAUVAIS SUR L’OTAN VIENT DE LIBYE
La Turquie est devenue le principal soutien international du gouvernement d’union nationale (GNA) de Tripoli, qui a repris début juin le contrôle de l’ensemble du nord-ouest de la Libye en faisant reculer les forces du maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’est du pays. Macron a pointé toutefois « l’inquiétude légitime du président (égyptien) Sissi lorsqu’il voit des troupes arriver à sa frontière ». Les forces du GNA visent désormais la ville côtière de Syrte (450 km à l’est de Tripoli), verrou stratégique vers l’Est contrôlé par le maréchal Haftar.
La France avait déjà reproché à la Turquie à l’automne dernier d’avoir lancé une offensive contre des milices kurdes syriennes engagées au côté des Américains et des Européens dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI). Paris accuse cette fois la marine turque d’avoir eu un comportement « extrêmement agressif » à l’encontre d’une de ses frégates en Méditerranée début juin.
Les récents incidents navals qui ont opposé la France et la Turquie en Méditerranée, objets d’une enquête à l’OTAN, constituent « l’une des plus belles démonstrations qui soient » de « la mort cérébrale » de l’alliance, a estimé lundi le président Emmanuel Macron. « Je vous renvoie à mes déclarations de la fin de l’année dernière sur la mort cérébrale de l’Otan », a déclaré le chef de l’État à l’issue d’un entretien avec son homologue tunisien Kais Saied à la présidence française. « Je considère que c’est une des plus belles démonstrations qui soient », a-t-il ajouté, jugeant « intolérable »  qu’une telle confrontation entre deux membres de l’Otan ait donné lieu à « si peu de dénonciation ». « Je considère aujourd’hui que la Turquie joue en Libye un jeu dangereux et contrevient à tous ses engagements (de non ingérence, ndlr) pris lors de la conférence de Berlin » en janvier, a-t-il lancé à l’issue d’un entretien avec son homologue tunisien Kais Saied à la présidence française. « Il en va de l’intérêt de la Libye, de ses voisins, de toute la région mais également de l’Europe », a-t-il insisté, précisant avoir tenu « le même discours » au président américain Donald Trump lors d’un entretien téléphonique lundi après-midi. Il a appelé à ce « que cessent les ingérences étrangères et les actes unilatéraux de ceux qui prétendent gagner de nouvelles positions à la faveur de la guerre » en Libye. « Les choses ne peuvent se poursuivre ainsi. La Tunisie est l’un des pays qui en souffrent le plus », a renchéri pour sa part le président tunisien, en référence aux risques de déstabilisation aux portes de son pays. Kais Saied, dont c’était le deuxième voyage à l’étranger, après l’Algérie, depuis son élection en décembre, a mis en garde contre une « partition de la Libye », qui serait « un danger pour toute la région ».
TENSION  A L’OTAN OU TRUMP ENCOURAGE ERDOGAN
Les Européens ont obtenu jeudi dernier l’ouverture d’une enquête par l’Otan sur l’ »agressivité » de la Turquie. Ankara est accusé de s’opposer aux contrôles par des bateaux de l’alliance atlantique de navires soupçonnés de violer l’embargo des Nations unies sur les armes en Libye. Deux incidents au cours de tentatives de contrôle d’un cargo suspect en Méditerranée le 10 juin sont à l’origine de la plainte. L’incident le plus sérieux s’est produit avec un navire français engagé dans une mission de l’Otan. Les bâtiments turcs auraient, selon Paris, menacé d’ouvrir le feu. « Tant que nous continuerons, membres de l’Otan, Européens, parties prenantes de ce sujet, à être faibles dans nos propos ou à manquer de clarté, nous laisserons le jeu des puissances non coopératives se faire », a estimé Emmanuel Macron. « Je ne veux pas dans six mois, un an, deux ans, avoir à constater que la Libye est dans la situation de la Syrie d’aujourd’hui ».
Florence Parly, la ministre française des Armées, avait porté les incidents devant le conseil des ministres de la Défense de l’Otan la semaine dernière. Huit pays européens seulement avaient soutenu sa requête. Le secrétaire général de l’Otan, le Norvégien Jens Stoltenberg, avait évoqué un simple « désaccord entre alliés » avant d’annoncer l’ouverture d’une enquête pour « faire toute la lumière sur ce qui s’est passé ».
COMMENT TRUMP A TRAHI MACRON ET LES USA SOUTIENNENT ERDOGAN DANS LA CRISE EN LIBYE ET EN MEDITERRANEE ?
Ce matin, dans sa revue ‘New Atlanticist’, l’Athantic Council, qui pilote la politique des USA en Afrique depuis Bush II (think tank US bi-partisan tout puissant qui dirige la politique étrangère américaine en Afrique sous Bush II, Obama et Trump. Dirigeants : le général US Jones, mentor de Katumbi en RDC et ex Conseiller d’Obama, Peter Pham, envoyé spécial de Trump dans les Grands-Lacs, Tibor Nagy, vice State secretary US, Donald Booth, envoyé de Trump et avant d’Obama au Soudan), a condamné Paris sans équivoque( et attaqué la France en Libye … depuis 1940), dans un édito intitulé « France must recognize its role in Libya’s plight » :
Extrait : « Avec la même ambiguïté, la France a tacitement approuvé toutes les campagnes militaires de l’armée nationale libyenne de Haftar, y compris l’attaque de l’ANL contre Tripoli et les bombardements de sa population civile et de ses infrastructures, qui comprenaient le ciblage des hôpitaux et des établissements de santé. Lorsque les forces fidèles au GNA ont trouvé des missiles et autres armes appartenant à la France après le retrait précipité de l’ANL de la ville précédemment occupée de Gharian, à une soixantaine de kilomètres au sud de Tripoli, les responsables français ont été contraints de trouver des excuses peu convaincantes pour expliquer la situation embarrassante. Non seulement la France n’a pas cessé son soutien militaire à Haftar, mais elle a en fait accru son engagement diplomatique avec lui. Le président français Emmanuel Macron a invité le général libyen à des sommets, des conférences internationales et des réunions privées, où Macron a tenu à accueillir Haftar avec tous les honneurs. Macron s’est ainsi assuré que Haftar serait légitimé de facto, malgré son piètre bilan en matière de droits humains, et reconnu comme un élément essentiel de toute solution à la crise libyenne.
Plus récemment, les responsables français ont concentré leurs énergies sur le bouc émissaire de la Turquie pour la situation en Libye. En particulier, leur affirmation selon laquelle l’intervention turque dans le conflit libyen rend plus difficile la réalisation d’une solution négociée doit être remise en question. Sans l’intervention de la Turquie, les mercenaires russes et soudanais qui constituent une partie importante de l’ANL auraient submergé la résistance des forces de Tripoli et envahi la ville, faisant d’innombrables pertes. Il n’y avait aucun espoir de négociations à ce stade. Personne en Libye n’oubliera que la France restait les bras croisés pendant que Haftar s’approchait. Tels sont les faits, et le récit fictif conçu et adopté par les responsables français ne peut pas les changer. Il apparaît évident que cette fois la France a perdu une bataille fondamentale d’influence, du moins en Afrique du Nord, et insiste donc pour battre un cheval mort. Le gouvernement français doit saisir la situation et aider l’Union européenne à devenir un véritable acteur neutre et constructif qui pourrait jouer un rôle décisif dans la médiation de la longue et épuisante crise libyenne. De cette manière, Paris peut réellement apporter une solution au sort du peuple libyen. »
(cet article faisant suite aux entretiens entre Trump et Erdogan du 14 juillet)
(Sources : Press TV – EODE-TV – Afrique Media – AFP – Atlantic Couuncil – State Department US – EODE Think Tank)
# VOIR AUSSI POUR COMPRENDRE :
Voir sur LUC-MICHEL-TV :
PRESS TV/ REPORTAGE DU 02 07 2020/
LUC MICHEL:
LA FRANCE EN PERTE DE VITESSE EN LIBYE FACE A LA TURQUIE
Voir sur EODE-TV :
26e SOMMET OTAN A BRUXELLES.
COMMENT ANALYSER LA POLITIQUE DE TRUMP?
(L. MICHEL SUR GEOPOLITIQUE INTERNATIONALE)
LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ) & EODE
(Flash Vidéo Géopolitique/
Complément aux analyses quotidiennes de Luc Michel)
* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire –
Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/
________________
* Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ) :
WEBSITE http://www.lucmichel.net/
PAGE OFFICIELLE III – GEOPOLITIQUE
https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel.3.Geopolitique/
TWITTER https://twitter.com/LucMichelPCN
* EODE :
EODE-TV https://vimeo.com/eodetv
WEBSITE http://www.eode.org/

LM.GEOPOL - OTAN crise profonde (2020 07 24) FR 2

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.