# LUC MICHEL’S GEOPOLITICAL DAILY/ GUERRE DES HYDROCARBURES : L’OPEP ET LES SAOUDIENS AVEC LA RUSSIE

LM.GEOPOL -IV-2022 opep avec russie (2021 08 05) FR

Quotidien géopolitique – Geopolitical Daily/
de LUC MICHEL (ЛЮК МИШЕЛЬ)/
2022 08 05/ Série IV/
(avec AFP)

Prix de l’énergie :
L’Opep + ouvre à peine les vannes de pétrole malgré la pression américaine …

Les pays de l’Opep + ont décidé jeudi de ralentir le rythme des augmentations de production, résistant aux appels du président américain Joe Biden à ouvrir davantage les vannes de pétrole pour tenter d’enrayer la flambée des cours.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), emmenée par Ryad, et ses alliés conduits par Moscou, a convenu d’une augmentation de production quasi dérisoire pour le mois de septembre : à savoir « 100.000 barils par jour », à comparer aux quelque 432.000 puis 648.000 barils supplémentaires fixés les mois précédents, a annoncé l’alliance dans un communiqué à l’issue de la réunion.

BIDEN VOULAIT FAIRE BAISSER LE PRIX DU PETROLE ET PROMOUVOIR SA « VISION » POUR LE MOYEN-ORIENT : LES PRIX ONT AUSSITOT REMONTE

Les 23 membres devaient décider ce mercredi d’une nouvelle stratégie, l’accord actuel arrivant à son terme : sur le papier, ils ont retrouvé les niveaux de production prépandémie.

Au printemps 2020, le groupe avait choisi de laisser sous terre des millions de barils de pétrole, pour ne pas inonder le marché avec un brut qu’il ne pouvait absorber pour cause d’effondrement de la demande.

Dans l’espoir d’influer sur la décision, Joe Biden s’était rendu pour la première fois en tant que président des Etats-Unis en Arabie saoudite mi-juillet, loin de ses propos sur un Etat « paria » après l’assassinat du journaliste dissident Jamal Khashoggi. Son objectif : convaincre le royaume de pomper davantage pour freiner l’envolée des prix du carburant.

Par sa décision, l’Opep + démontre qu’elle reste soudée et ménage la Russie, aux intérêts diamétralement opposés à ceux de Washington. Dans le communiqué, elle insiste sur « l’importance de maintenir le consensus essentiel à la cohésion de l’alliance ».

L’ARABIE SAOUDITE S’ELOIGNE DES ÉTATS-UNIS

L’Arabie saoudite s’éloigne de plus en plus de l’influence des États-Unis. Le 29 juillet, l’Arabie saoudite a obtenu le statut de partenaire au sein de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS). Selon des rapports non confirmés, l’Arabie saoudite souhaite également rejoindre les BRICS.

Les membres de l’OCS – Chine, Russie, Kazakhstan, Ouzbékistan, Inde, Pakistan, Kirghizstan et Tadjikistan – se préparent à abandonner le dollar américain comme moyen de paiement.

En septembre 2021, la Russie et l’Arabie saoudite ont signé à Moscou un accord sur le développement de la coopération militaire. Les détails n’ont pas été divulgués…

Luc MICHEL (Люк МИШЕЛЬ)

* Avec le Géopoliticien de l’Axe Eurasie-Afrique :
Géopolitique – Géoéconomie – Géoidéologie – Géohistoire – Géopolitismes – Néoeurasisme – Néopanafricanisme
(Vu de Moscou, Téhéran et Malabo) :
PAGE SPECIALE Luc MICHEL’s Geopolitical Daily
https://www.facebook.com/LucMICHELgeopoliticalDaily/

* WEBSITE http://www.lucmichel.net/
LUCMICHEL-TV https://vk.com/lucmicheltv

TWITTER https RADIO.LUCMICHEL
https://www.podcastics.com/podcast/radiolucmichel/://twitter.com/LucMichelPCN
FACEBOOK https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel/

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.