# KADHAFI LE COMBATTANT : VOICI LE TEMPS DE LA RESISTANCE !

 
Le combat continue :
« Nous devons mener une campagne d’usure jour et nuit, jusqu’à ce que ces terres soient purifiées de ces gangs et des traîtres»
 
ELAC-RESISTANCE – ALAC – MEDD-MCR – PCN-NCP
 
Mouammar Kadhafi a affirmé qu’il ne "se rendra pas" et "poursuivra le combat", dans des extraits d’un message audio diffusés ce jeudi en bandeau par la courageuse télévision Arrai. "Nous ne nous rendrons pas. Nous ne sommes pas des femmes et nous allons poursuivre le combat", a-t-il indiqué selon ces extraits diffusés par la chaîne satellitaire Arrai basée en Syrie, qui a annoncé que le message sonore serait diffusé ultérieurement. "Même si vous n’entendez pas ma voix, poursuivez la résistance", a déclaré le colonel libyen à l’adresse de ses partisans dans cet enregistrement retransmis à la date anniversaire de la Révolution qui l’a porté au pouvoir le 1er septembre 1969.
"La Libye ne se rendra pas et ne sera pas colonisée", a déclaré le guide libyen dans un deuxième message sonore de la journée diffusé par la chaîne de télévision syrienne Al Raï. "Nous les combattrons partout et nous brûlerons la terre sous leurs pieds (…) vous ne trouverez pas le sommeil et le repos sur cette terre ! "La résistance grandit à Tripoli, qui sera libérée pied à pied", a-t-il ajouté. "Le drapeau vert (de la Jamahiriya et de la Démocratie Directe, ndlr) flotte partout, des frontières avec l’Algérie, le Niger et le Tchad, jusqu’aux rivages de la Méditerranée". "S’ils veulent une longue bataille, qu’elle soit longue. Si la Libye brûle qui pourra la gouverner? Qu’elle brûle". Il a affirmé que les rebelles ne pourraient pas prendre le contrôle des villes encore libres. "Qui peut soumettre Bani Walid, Syrte ou Tarhouna? Ces villes abritent des tribus armées et personne ne peut gouverner la Libye sans leur consentement".
 
Le fils de Mouammar Kadhafi Seif al-Islam a juré ce mercredi de se battre jusqu’à la mort, en insistant que pas un des partisans du régime se rendrait aux rebelles.
 Seif al-Islam a dit qu’il parlait de la « banlieue de Tripoli » et a insisté que son père allait bien. «Nous allons mourir sur notre terre", at-il dit dans une déclaration audio diffusée sur la télévision syrienne Al-Rai, affirmant qu’il parlait pour les leaders loyalistes qui s’étaient rencontrés dans le bastion de Kadhafi de Bani Walid. "Personne ne va se rendre."
« Nous devons mener une campagne d’usure jour et nuit, jusqu’à ce que ces terres soient purifiées de ces gangs et des traîtres», a-t-il déclaré dans un communiqué diffusé sur la chaîne de télévision basée en Syrie. "Nous assurons aux gens que nous tenons bon et le commandant est en bonne condition», a dit Saif, ajoutant qu’il y avait 20.000 soldats loyalistes prêts à défendre Syrte.
 
Le premier porte-parole de Kadhafi, notre frère Moussa Ibrahim, a également rejeté un ultimatum des rebelles aux loyalistes à Syrte de se rendre avant samedi ou de faire face à une attaque. «Aucune nation digne et honorable n’accepterait un ultimatum de bandes armées", a-t-il dit.
 
Le combat continue !
RESISTANCE, MOBILISATION !
 
ELAC-RESISTANCE / Euro-Libyan Action Committees
ALAC / African-Libyan Action Committees
MEDD-MCR / Mouvement européen pour la Démocratie Directe ( Réseau pan-européen du Mouvement des Comités révolutionnaires libyen)
PCN-NCP
 

  

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.