# ECUATORIAL-GUINEA-TV/ GUINEE EQUATORIALE: STOP AUX INGERENCES OCCIDENTALES ! (ZOOM AFRIQUE)

EGTV-2022 - 048 zoom ingérences (2022 11 09)

2022 11 09

Sur le Zoom Afrique de Press TV du 9 novembre 2022 :
« Guinée équatoriale: stop aux ingérences occidentales ! »

« Comme beaucoup d’autres pays africains, la Guinée équatoriale dénonce les ingérences occidentales à travers les ambassades, considérées à raison comme des comptoirs coloniaux. En effet, selon certaines sources, des diplomates occidentaux se seraient rendus à des meetings de l’opposition. La Guinée équatoriale, qui s’apprête à organiser des élections générales le 20 novembre courant, a accusé l’Espagne, la France et les États-Unis d’ingérence dans ses affaires intérieures, sur fond de présence de diplomates de ces pays lors de meetings électoraux de l’opposition équato-guinéenne.

Des images ont été publiées sur le site web du Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE, au pouvoir), dimanche dernier, montrent des agents des chancelleries espagnole, française et américaine qui prenaient part au meeting de la Convergence pour la démocratie sociale (CPDS), l’un des partis d’opposition en course pour la présidentielle contre le président Obiang Nguema. Malabo reproche à ces trois pays d’avoir dépêché des diplomates à un meeting de campagne d’un des deux mouvements d’opposition qui présentent des candidats, mais qui ne pèsent pas lourd face au tout puissant Parti Démocratique de Guinée équatoriale (PDGE) du président Obiang. Selon des photos diffusées par le pouvoir, des diplomates espagnol, français et américain ont assisté sur invitation comme pour toutes les ambassades à Malabo affirme ce mouvement au meeting de la Convergence pour la démocratie sociale (CPDS), où la campagne pour les présidentielles, législatives, sénatoriales et municipales a été officiellement ouverte jeudi 3 novembre.

Jeudi, dans un tweet du porte-parole du Département d’État Ned Price, Washington, « préoccupée par des informations sur des arrestations et le harcèlement de membres de l’opposition et de la société civile », avait exhorté Malabo à organiser des « élections libres et justes » et encouragé le pouvoir à « promouvoir une société plus inclusive, pacifique et démocratique en permettant l’expression des diverses opinions politiques ».

« IL S’AGIT D’UNE INGERENCE DANS LES AFFAIRES INTERNES DE NOTRE PAYS », A SOULIGNE LE PDGE

D’après un journal équato-guinéen, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération de la Guinée équatoriale, a convoqué, samedi 5 novembre, les ambassadeurs d’Espagne, des États-Unis et de France au siège du ministère à Malabo, « pour discuter du fait que des personnels diplomatiques de ces pays participent à des rassemblements de certains partis politiques en Guinée équatoriale, en pleine campagne électorale en vue des élections présidentielles, législatives et municipales du 20 novembre ».

D’après cette même source, le ministre Siméon Oyono Esono Angué a qualifié ces événements d’« ingérence dans les affaires intérieures » de la Guinée équatoriale et a invité les ambassadeurs Alfonso Barnuevo d’Espagne, David R. Gilmour des Etats-Unis et Laurent Polonceaux de France à « éviter ce type d’action à l’avenir », surtout en période électorale. « En pleine confrontation électorale, nous ne comprenons pas la présence d’agents diplomatiques de ces pays lors des rassemblements des partis politiques, ce que nous considérons une fois de plus, d’interférence », a relevé le ministre des Affaires étrangères de la Guinée équatoriale.

Dans un communiqué publié le 2 novembre, l’UE a souligné qu’« il est essentiel que les conditions d’élections pacifiques, inclusives et transparentes et le respect de l’État de droit soient assurés par les autorités et tous les acteurs politiques ». En Guinée équatoriale, la campagne pour le scrutin présidentiel ainsi que pour les élections législatives, sénatoriales et municipales qui auront lieu le 20 novembre en Guinée équatoriale a été lancée le jeudi 3 novembre.

Le président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, candidat à sa succession et membre du Parti démocratique de Guinée équatoriale (PDGE) fort d’une coalition de quatorze partis politiques, défendra ses chances face à deux candidats : Andrès Esono Ondo, candidat de la Convergence pour la Démocratie Sociale (CPDS) et Buenaventura Monsuy Asumu, candidat du Parti de la Coalition Sociale-démocrate (PCSD).

Lors des élections en France, par exemple, serait-il permis que des diplomates africains participent ouvertement à des meetings de l’opposition de Macron ?

* WebTV
ECUATORIAL-GUINEA-WEBTV
(Editée par PANAFRICOM) :
http://www.lavoixdelaguineeequatoriale.tv/
* ECUATORIAL GUINEA TV
VK.com/ecuatorialguineatv
* Page officielle
THE VOICE OF ECUATORIAL GUINEA
https://www.facebook.com/ecuatorial.guinea/
* PRESIDENT OBIANG NGUEMA MBASOGO
OFFICIAL PANAFRICAN FAN CLUB
https://www.facebook.com/groups/obiangnguemambasogo.fanclub/

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.